Publié le 21 Août 2021

Thème 1 :  La métropolisation : un processus mondial différencié (6-8 heures)
 Les villes à l’échelle mondiale : le poids croissant des métropoles.. 

En travaux


Si vous souhaitez avoir les cours en version TBI

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le Logiciel

Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI) ,

Programme http://muides2.free.fr/smart.jpg

clé d'activation

cours​​​​​​ http://muides2.free.fr/smart.jpg

http://muides2.free.fr/1T/1TG1.notebook

 

​​​​​​ 

Pour ouvrir les fichiers sans télécharger le programme utilisezSmart express 

 Les villes à l’échelle mondiale : le poids croissant des métropoles.
Partie I: De l'étalement urbain... 
A -  Une fuite en avant dangereuse

L'espace urbain mondial (seulement 0,5% des terres émergées en 2000) devrait être multiplié par 3 d'ici 2030). C'est à dire un développement qui représente chaque jour la surface de Paris.

Des métropoles inégales et en mutation

Pour Mumbaï poursuite de l'étalement urbain vers l'Est et le Nord : 

Des métropoles inégales et en mutation

Au Nord, le Bandra Kurla Complex

Des métropoles inégales et en mutation

Santacruz qui est une nouvelle zone industrielle dans la périphérie nord de la ville.

Des métropoles inégales et en mutation

Une partie de la ville est  exclue de cette croissance.

Des métropoles inégales et en mutation

 

B - La saturation des centre-villes

1- Le prix de l’immobilier 

Le prix de l'immobilier augmente fortement. Il y a un conflit d'espaces entre acteurs aisés (agents immobiliers, acteurs publics, promoteurs) et acteurs pauvres (habitants des bidonvilles sans titre de propriété) qui veulent rester sur place

2- La congestion urbaine, La pollution

- Résultat de la hausse des loyers au centre ville et de la démocratisation de l’automobile (lié au développement des infrastructures).

Les villes en périphérie de Mumbaï ont vu leur population augmenter rapidement.

- Périurbanisation : Zones pavillonnaires, Zones d'Aménagements Concertées (ZAC), Zones industrielles (ZI) en périphéries.

Construction d'immenses ensembles collectifs planifiés

Le Caire, Egypte : les toits de la ville, enfumés par le smog, abritent des populations pauvres.

Le Caire, Egypte : les toits de la ville, enfumés par le smog, abritent des populations pauvres.

Des métropoles inégales et en mutation

Navi Mumbai (autrefois : New Bombay) créée dans les années 1970, plus grande ville planifiée du monde: 344km². Les ponts de Vashi et d'Airoli relient cette ville à Mumbai. 1Mhab.

Des métropoles inégales et en mutation

Bhiwandi: 0,77 Mhab. 40% de la population dépend de l'industrie textile.Ville industrielle avec 25% de la production indienne (10% des emplois)

Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation

Les distances s'allongent donc entre centre et périphérie. Les transports publics représentent 88% des 11 à 12 millions de déplacements journaliers. Le réseau ferroviaire, celui utilisé par les catégories les plus modestes de la population, est saturé.

Des métropoles inégales et en mutation

Mumbaï comme les autres métropoles du sud voit donc la créations d'edge cities ( Edge city est un terme américain qui désigne un espace urbanisé périphérique qui concentre des entreprises, des services et des centres commerciaux. Le terme fut utilisé en 1991 dans le livre Edge City: Life on the New Frontier de Joel Garreau.)  , c'est à dire de nouveaux centres fonctionnels (des villes nouvelles avec leurs quartiers d'affaires). 

Les bidonvilles se développent. Ils se nomment différemment (par exemple Favelas à Rio et slums à Mumbaï)

41% de la population de Mumbaï habite dans un slum.

3- L’externalisation des activités et leurs conséquences sociales

Mumbai bénéficie de la DIT. De nombreuses sociétés de la triade sous-traitent des activités qu'elles ne jugent pas stratégiques. Cette sous-traitance ne concerne plus que l'industrie mais aussi les services.
 

Des métropoles inégales et en mutation

La tertiarisation de Mumbai génère une destruction des bidonvilles qui libèrent de l’espace mais expulse leurs habitants loin de leur lieu de travail et accentue encore les difficultés de transport (logique de cercle vicieux)

Inde: destruction de la maison d'un gamin vedette de "Slumdog Millionaire"

 

L'exclusion sociale ne se traduit pas forcément matériellement mais humainement dans l'espace urbain :

Des métropoles inégales et en mutation

Le centre de la ville abrite Dharavi, le plus grand bidonville d'Asie. 

Des métropoles inégales et en mutation

Le plus grand bidonville d’Asie avec une population d’environ 1 million d’habitants pour une superficie de 175 ha : au total 6 millions d'habitants dans les slums à Mumbai.

Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation

Chaque ville a néanmoins ses spécificités dans son développement. A Mumbaï par exemple le littoral est principalement aménagé donc l’étalement urbain se fait vers l’intérieur du territoire. 


Les bidonvilles sont situés à proximité des quartiers aisés et des centres d’affaires ce qui crée une différence saisissante. Une émergence plutôt lente des classes moyennes viendra sans doute les remplacer.

Les bidonvilles anciens se retrouvent parfois au contact de quartiers aisés. Ce sont les chawls (anciens immeubles bourgeois de plusieurs dizaines de logements qui se sont progressivement délabrés ou taudifiés).

 

Des métropoles inégales et en mutation

Plus la ségrégation spatiale est forte plus cela entraîne une hausse de la délinquance.

Dans le quartier de Loresho (à Nairobi), au Kenya : des logements haut de gamme et sécurisés, où vivent les plus aisés, jouxtent des bidonvilles

Dans le quartier de Loresho (à Nairobi), au Kenya : des logements haut de gamme et sécurisés, où vivent les plus aisés, jouxtent des bidonvilles

Des métropoles inégales et en mutation
 

Partie II: ... Au retour au cœur de ville pour une ville plus compacte.

A - Marchabilité et urbanité

On recherche de la marchabilité (proximité spatiale) et de l’urbanité (proximité des emplois et des loisirs). Cela accentue la densification urbaine due aussi à la spécialisation (espaces dédiés au tertiaire).

Ce processus de retour des populations aisées dans les quartiers centraux des villes après rénovation de l'habitat se nomme Gentrification.

Des métropoles inégales et en mutation

Dans la ville centre on assiste à une concentration des fonctions importantes (sièges sociaux, réseau d'écoles spécialisées et de recherche, finance, commerce international), la hausse progressive des loyers, la tertiarisation et la vive croissance économique qui fait croître une frange très aisée de la population ont progressivement expulsé les plus pauvres de l'espace urbain central.

Mumbaï continue à accumuler les hommes et les fonctions importantes (de commandement, industrielle, de communication). Son quartier d'affaire ressemble à celui des autres métropoles

Mumbaï continue à accumuler les hommes et les fonctions importantes (de commandement, industrielle, de communication). Son quartier d'affaire ressemble à celui des autres métropoles

Le centre regroupe les éléments importants pour les personnes qui ont les moyens: Concentration des sièges sociaux, réseau d'écoles, centre de recherche etc.

Mais aussi le patrimoine historique et touristique, les moyens de communications (port, aéroport), la place financière (bourse), culturelle (cinéma, opéra, musées)

Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation
 

B - uniformisation urbaine

Il y a une uniformisation des quartiers centraux sur le modèle États-Unien  avec CBD et Skyline. C'est une vitrine de la puissance de ces métropoles.

Mêmes franchises, mêmes aménagements, on assiste à une uniformisation culturelle.

Une banalité urbaine que l'on retrouvesur tous les continents

Une banalité urbaine que l'on retrouvesur tous les continents

On assiste à une gentrification et une youthification c'est à dire qu'il s'installe une population jeune et aisée au centre ville.

Des métropoles inégales et en mutation

C - Chacun chez soi

1- Développement des gated communities (résidences fermées)

 

La gated community (pluriel : les gated communitiesest un quartier homogène socialement, généralement habité par des populations aisées, clos, et accessible par un nombre minimal d'entrées gardées par un personnel privé. La clôture peut être matérialisée par un mur, un grillage, un terrain de golf, ou encore un plan d'eau. Pour limiter les entrées et les sorties des habitants, des services privés peuvent leur être proposés à l'intérieur de l'enclave résidentielle : écoles, centres de soins, poste de sécurité, clubs de loisirs...

Dans certains pays, l'influence des classes aisées sur le reste de la population tend à généraliser les quartiers résidentiels fermés. Au Brésil par exemple, certains logements sociaux produits dans le cadre du programme « Ma maison, ma vie » sont des quartiers résidentiels fermés (Moret, 2018).

C'est une réponse à la hausse de l'insécurité, mais elle renforce la ségrégation spatiale au lieu de la combattre. Cette solution est donc dangereuse à terme.

Des métropoles inégales et en mutation

Une tour sécurisée pour les classes moyennes au Brésil

 

Les quartiers résidentiels fermés font partie du paysage urbain brésilien, au point que ce type de logement, au départ l̕apanage des classes aisées, séduit les classes populaires. Cette photographie montre la Privilege Tower, un logement social construit dans le cadre du programme du ministère des villes « Ma maison, ma vie » […].

La résidence Privilege Tower est un immeuble en copropriété, équipé de dispositifs de fermeture et de sécurité : murs de 2,50 m de haut devant, piques en fer au-dessus, murs surmontés d’une clôture électrifiée sur les côtés, vidéo-surveillance, guérite intérieure occupée par un gardien […]. Les habitants, qui sont copropriétaires, peuvent y jouir d’espaces communs (une piscine, une ludothèque, un barbecue) et de quelques services (comme une crèche). Cette tour […] a donc toutes les caractéristiques d’un condominio
 fechado, version brésilienne de la gated community. […]

L’utilisation du verre est significative, car ce matériau est l’apanage des résidences fermées et des centres commerciaux destinés aux clientèles les plus riches et des bureaux des grandes compagnies. […] La peur et le désir de distinction sociale se trouvent, comme pour les classes sociales les plus aisées, à l’origine du choix du modèle résidentiel fermé et sécurisé.

 

Alice Moret, « Une “gated community low cost” au Brésil : le logement social, du droit à la ville à la distinction sociale ? », Géoconfluences, 2018

2-Augmentation de la fragmentation socio-spatiale 

Cette situation est valable dans toutes les métropoles du monde. Il vaut mieux acheter pour louer en type "airbnb" que de louer à un loyer modérer par exemple.

Des métropoles inégales et en mutation

3-Organisation polycentrique des espaces métropolitains.

Création de nouveaux quartiers centraux verticalisés sur d'anciens slums à Mumbaï par exemple.

Cela crée un réseau urbain multipolaire. cette situation existe dans de nombreux endroits avec pour chacun leurs particularités propres.

Des métropoles inégales et en mutation
 
Partie III: Comment réduire la fragmentation socio-spatiale ? 
A -  La gestion politique: Politique de destruction ou de réhabilitation des bidonvilles 

1-  Briser le cercle vicieux

- Les populations pauvres sont repoussées en périphérie car il y a un transfert des emplois peu qualifiés et des prix immobiliers moins élevés.

 La population est croissante:

Transition démographique inachevée: manque d’infrastructures sanitaires, mortalité infantile importante, pauvreté . 

Exode rural (recherche d'une meilleure qualité de vie, d'un travail, de meilleures conditions éducatives, de la sécheresse)
  
- Où le taux de pauvreté est multiplié par deux  car la privatisation des services de base (eau, énergie, transports) a augmenté leur prix. Le taux de chômage est important. Une économie parallèle se développe.

 

2- Des besoins non assurés

- Le taux de pauvreté est multiplié par deux  car la privatisation des services de base (eau, énergie, transports) a augmenté leur prix

Article: Bombay métropolis infernale

Des besoins sanitaires de base  sont mal assurés.

La fourniture d’eau potable...

Des métropoles inégales et en mutation

L'accès à la scolarisation et à la santé. L'accès aux transports. L'évacuation des eaux usées. 

Ce sont des progrès nécessaires pour lutter contre les risques d’épidémies de typhus ou de choléra.

Ce sont des progrès nécessaires pour lutter contre les risques d’épidémies de typhus ou de choléra.

3- Destruction ou réhabilitation ?

Le gouvernement local du Maharastra se lance dans une politique de lutte contre les bidonvilles (à défaut de lutter contre la pauvreté) pour améliorer son image.  

Le terrain du bidonville de Dharavi a été vendu aux enchères pour la somme de 1,9 milliards d’euros et pose ainsi la question du relogement des habitants.

 

 

Nouvelle politique des transports urbains: Construction (difficile) d’un métro

Métro de Mumbaï: travaux en cours (2008-2021)

Métro de Mumbaï: travaux en cours (2008-2021)

Particularité locale liées à l'histoire et à la culture.

– Tensions au sein de l'espace urbain : cohabitation parfois difficile entre communautés religieuses différentes (musulmans et Hindous) et les castes.

– Tensions au sein de l'espace urbain : cohabitation parfois difficile entre communautés religieuses différentes (musulmans et Hindous) et les castes.

Préservation des espaces naturels : En plein cœur de l’agglomération se trouve un parc naturel : le parc national de Sanjay Gandhi.

B - Création d'écoquartiers

1-Nécessité d’inventer la ville durable : revégétaliser pour lutter contre le dérèglement climatique.

Document

Les écoquartiers : des métropoles plus durables ?

 

Le long des berges, des passants flânent sur la promenade en bois. D’autres parcourent les allées calmes bordées de cerisiers en fleurs. Peu de voitures traversent Hammarby Sjöstad, un quartier situé dans le Sud de Stockholm. Et pour cause : il comporte peu de rues, reflet de la volonté de réduire drastiquement la circulation automobile. Les immeubles sont organisés autour de jardins, auxquels on accède par des allées piétonnes et des pistes cyclables.

Si Hammarby
 Sjöstad fut l’un des premiers écoquartiers d’Europe, il reste un modèle dans le monde entier. […] Il compte aujourd’hui 10 000 appartements et 25 000 habitants, plutôt aisés car les prix avoisinent ceux, élevés, du centre de Stockholm. À défaut de mixité sociale, la qualité de vie existe bel et bien dans ces 200 hectares composés à 40 % d’espaces verts.

Le projet de construction d’Hammarby
 Sjöstad émerge en 1996 avec la candidature de Stockholm aux Jeux olympiques de 2004. À l’origine, il s’agissait de réaménager cette zone insalubre et malfamée pour y installer le village olympique. Le comité d’attribution des Jeux choisit finalement Athènes, mais la capitale suédoise ne renonce pas au projet. Le chantier est alors lancé sur cet ancien site portuaire, qu’il a fallu d’abord dépolluer. […]

Dès le départ, un objectif ambitieux était affiché : diviser par deux la consommation d’énergie du quartier par rapport à la moyenne nationale. L’objectif n’a pas été atteint, mais les habitants consomment tout de même 30 % à 40 % d’énergie de moins que la moyenne suédoise. […] Aujourd’hui, ce quartier reste malgré tout un laboratoire d’innovations sociales et environnementales, où les habitants continuent d’être les moteurs du changement.



               Sophie Blitman, « À Stockholm, un quartier laboratoire de la ville durable », Le Monde, 30 mai 2018

Songdo, Corée du Sud : une smart city conçue comme une ville durable construite sur des polders.

Songdo, Corée du Sud : une smart city conçue comme une ville durable construite sur des polders.

earthscraper: sur 65 niveaux il accueillerait des commerces, des bureaux, des logements et même un musée sur la civilisation aztèque.

earthscraper: sur 65 niveaux il accueillerait des commerces, des bureaux, des logements et même un musée sur la civilisation aztèque.

Des métropoles inégales et en mutation

Ou sur l'eau

Le projet Lilypad

Le projet Lilypad

Le projet Lilypad

Le projet Lilypad

2- Les limites des politiques publiques

Mais la gouvernance des métropoles est difficile car l’étalement urbain dépasse souvent les limites municipales, limitant la cohésion des politiques publiques.

Exemple: L’Indonésie va bientôt transférer sa capitale hors de Jakarta et de l’île de Java

Le pouvoir politique peut parfois se heurter aussi à l'opinion publique. La maire de Paris (Anne Hidalgo) a eu des difficultés à imposer la piétonnisation des voies sur berges de Paris.

Des métropoles inégales et en mutation

CONCLUSION :

Mumbai, est devenue une métropole au niveau mondial même si elle n’est qu’un centre secondaire de l’archipel métropolitain mondial (AMM). A ce titre elle reprend l'essentiel des problématiques des pays du Sud face au développement urbain. Elle a néanmoins aussi ses spécificités (géographiques, historiques, culturelles, sociales).

Certaines des problématiques des pays du Sud sont aussi présentes dans les pays du Nord (ségrégation socio-spatiale notamment). 

"L’archipel mégalopolitain mondial (AMM), formé d’ensemble de villes qui contribuent à la direction du monde", Dolfus, 1996

"L’archipel mégalopolitain mondial (AMM), formé d’ensemble de villes qui contribuent à la direction du monde", Dolfus, 1996

Des métropoles inégales et en mutation
Des métropoles inégales et en mutation

Sources:

- Manuels Belin, Hatier

- Géoconfluences : Dossier de villes en métropoles, dossier le triomphe de la ville ou de la métropole 

- Documentation photographique : L’urbanisation du monde n°8125

- Courrier international  : N° 1343-1344-1345 du 28 juillet au 17 août 2016 Les villes prennent le pouvoir, p 29 à 35

- Série documentaire  France 5  :  Métropoles du monde

- Générique de Weeds  : paysages d’une gated community californienne  LLS p 68-69 

- La privatisation de l'espace public (le livre scolaire) 

- Mumbai : France 2 c  6mn26

- Mumbaï: Radio Canada  7mn56

Article  de Vincent Jolly, Le Figaro « Bombay, métropolis infernale » 17 janvier 2014 

- Carto N°13 septembre -octobre 2012, p 48-49, Bombay : « capitale » indienne des bidonvilles

- Exercice livre scolaire

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Repost0

Publié le 21 Août 2021

Thème 4 : La Première Guerre mondiale  et la fin des empires européens (5-7 heures) 
Chapitre 4. La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 

En travaux


Si vous souhaitez avoir les cours en version TBI

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le Logiciel

Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI) ,

Programme http://muides2.free.fr/smart.jpg

clé d'activation

cours​​​​​​ http://muides2.free.fr/smart.jpg

http://muides2.free.fr/1T/1TH4.notebook

 

​​​​​​ 

Pour ouvrir les fichiers sans télécharger le programme utilisezSmart express 

 

La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 

Introduction
Problématique: La première guerre mondiale, c’est :
1- une guerre totale (totalité de la société, de l’économie, des pays concernés) et la brutalisation des rapports humains.
2- la fin de la suprématie européenne : Patriotisme remis en cause (mutineries de 1917), des régimes qui s’effondrent (Russie, Autriche-Hongrie), déclin de l’influence internationale de l'Europe.
3- Les germes des temps nouveaux : Armement, montée de l’influence américaine, triomphe du communisme en Russie, bouleversements territoriaux, évolution des mœurs, naissance de nouvelles idéologies politiques (balancements entre démocratie et dictature).

En quoi cette guerre fut-elle fondatrice d’une violence totale qui marque la première moitié du XXème siècle ?


Vocabulaire Nationalisme, impérialisme, colonie, nationalités, Triple Alliance, Triple Entente, Sarajevo, ultimatum, guerre de mouvement, guerre de tranchées (ou de position), front, arrière, mutineries, traité, armistice, réparations, Diktat, Anschluss.

Les puissances européennes sont des rivales sur le plan économiques, politiques et stratégiques

- De nombreuses minorités réclament leur indépendance, le sentiment national est exacerbé. la Serbie, par exemple souhaite unifier tous les slaves du sud au dépend de l’Autriche. On parlera alors de "poudrière balkanique".

- L’Europe est coupée en deux par deux systèmes d’alliances (France, Royaume-Uni et Russie) contre (Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie). Ils s’agit d’accords militaires défensifs. L’Allemagne se sent encerclée : véritable course aux armements et exaltation du patriotisme (pangermanisme).
Patriotisme : Sentiment d’amour pour sa patrie (nation, état, pays) que l’on est prêt à défendre.
Pangermanisme : Volonté de regrouper au sein d’un même état tous les peuples d’origine allemande.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8e/Map_Europe_regimes_1914.png/800px-Map_Europe_regimes_1914.png


L’étincelle de Sarajevo

Avant 1914, l’Europe est partagée entre des empires autoritaires (Allemagne, Autriche-Hongrie, Russie), des monarchies parlementaires (Royaume-Uni), et quelques républiques comme la France. Les minorités nationales sont importantes.
Le 28 juin 1914, à Sarajevo, François-Ferdinand est assassiné. La Serbie est accusée par l’Empire Austro-Hongrois d’être à l'origine de l'attentat. Cela permet à l’empire austro-hongrois d’affaiblir la Serbie et de lui déclarer la guerre le 28 juillet. Le jeu des alliances entraîne en 5 jours l’Europe dans la guerre. Dans chaque pays, la guerre est acceptée et les partis se rassemblent en une Union Sacrée (Les pacifistes  comme  Jean Jaurès (assassiné en 1914) sont perçus comme des traitres ou des lâches.
 
"Union Sacrée" : Au sein de chaque pays, les oppositions politiques s’effacent, laissant la place à un accord général pour faire face à l’ennemi.
 
"Impérialisme" : Action qui consiste à mettre un territoire sous sa dépendance.
La France rêve d'une revanche sur l'Allemagne (guerre de 1870)
 

 

 

- Quel est l'état d'esprit de la population au début du conflit ?
- Trouve la scène "anormale" dans l'extrait vidéo. 

 

Conclusion L’Europe est rongée par sa désunion et son désir de puissance

 

PARTIE I: Les principales phases


Petit résumé de la Première guerre mondiale 

 

 

A  La guerre de mouvement

31.jpg

 - Août à décembre 1914: Guerre de mouvement, offensive allemande et contre-offensive française. Guerre de mouvement : la tactique militaire est basée sur la rapidité des mouvements pour pouvoir surprendre l’ennemi. Durant la première phase, guerre de mouvement, les offensives allemandes (plan Schlieffen) permettent d’envahir la France. La contre offensive alliée du maréchal Joffre et la victoire de la bataille de la Marne stoppent la marche ennemie.

Guerre-de-mouvement.jpg

 

B  La guerre de position


32.jpg- Entre 1915 et 1917, le front se stabilise et se renforce. La guerre s’élargie (Italie et Roumanie contre Empire Ottoman et Bulgarie) Les troupes s’immobilisent sur un front de la mer du Nord à la Suisse. 

 

- Guerre de position : les armées se font face et aucune n’arrive à percer le front, les hommes sont cachés dans les tranchées et attaquent par vagues successives très meurtrières. (ex: Verdun en 1917).

 

Guerre-de-position.jpg

 
Verdun-en-1917-copie-1.jpg

 

C  L'extension de la guerre et la révolution russe


Entrée en guerre des Etats-Unis en 1917 Une guerre déjà totale et brutale:
 - Financier: la ruine de l’Europe. On recourt aux emprunts pour financer la guerre. On met en place une économie de guerre. - Humain: Nombre effroyable de morts (Verdun 300 000 morts, 400 000 blessés. En tout 8 millions de morts et le premier génocide (arménien)). Les mentalités évoluent. 

- Technologique: les chars, les gaz moutarde
- Géographique: Pour la première fois, quasiment toute la planète est en guerre (si l’on compte les colonies)

PARTIE II: La vie pendant la guerre


A - La vie au front

Entre 1915 et 1917, les soldats s’enterrent dans les tranchées (700 km).

 

- Histoire des arts: La première guerre mondiale vue par Otto Dix

- Au front: Etude de la vie dans les tranchées

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/36/French_87th_Regiment_Cote_34_Verdun_1916.jpg

- Les tranchées, la boue, le gaz, les assauts, la mort.
- Certains obus n’éclatent pas car ils s’enfoncent dans la boue, noyades.
- Gelures mortelles
- Faim et soif car le ravitaillement n’est pas toujours effectué, et l’alimentation est souvent froide.
- Les toilettes sont de simples trous collectifs, sans intimité, que les pluies remplissent et transforment en cloaques et engendrent des écoulements insalubres.
- Les Poilus voient sous leurs yeux ou à quelques mètres devant les tranchées les dépouilles aux ventres gonflés par les gaz et la chaleur, rongées par les vers, putréfiées…
 
La-boue.jpg
La boue dans les tranchées
 
Les cimetières improvisés sont souvent entièrement retournés par les bombardements et les corps à nouveau mutilés et mis à l’air. Les lettres sont censurées, retenues, les Poilus ont leurs propres journaux (le Crapouillot), mais les informations sont filtrées pour maintenir la fibre nationaliste.
 
Alerte-au-gaz.jpg
Une alerte au gaz
 
- A cela s’ajoute l’horreur des bombardements et des assauts, souvent inutiles et très meurtriers. Des armes nouvelles (crapouillot ou mortier, gaz moutarde dès 1915, lance-flammes, mitrailleuses) ouvrent l’ère d’une sauvagerie de masse.
35.jpg
36.jpg
 
Cette guerre de position est une guerre d’usure, marquée d’assauts meurtriers et souvent inutiles (la Somme, Verdun, le Chemin des Dames).
37.jpg
 
 
 
La première guerre vue par JP Jeunet dans un "long dimanche de fiançailles" en 2004.
L’année 1917 marque le tournant de la guerre :
- Mutineries  sur tous les fronts (
voir la chanson de Craonne en histoire des arts)
- Entrée en guerre des Etats-Unis (atout démographique, économique et militaire)
- Révolutions russes et arrêt des combats sur le front russe en décembre 1917

 

 
 
 

B - La vie à l'arrière

La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
La Première Guerre mondiale bouleverse les sociétés et l'ordre européen. 
Au maximum de son fonctionnement, en 1918 l’industrie d’armement emploie 1,7 millions d’ouvriers et produit 261 000 obus par jour.

Au maximum de son fonctionnement, en 1918 l’industrie d’armement emploie 1,7 millions d’ouvriers et produit 261 000 obus par jour.

Conclusion

 

Le traité de Versailles un traité très dur, considéré comme un « diktat » par les Allemands il attise la volonté de revanche. Les frontières changent mais font toujours autant de mécontents. La Société Des Nations est créée (SDN) mais se montre inefficace, c’est l’ancêtre de l’ONU. La Grande Guerre, par sa violence et sa sauvagerie, illustrée par les combats dans les tranchées, mais aussi par des génocides (Arméniens en 1915-16), annonce le XX° siècle et ses massacres.

Films à voir

- Les croix de Bois (Bernard, 1931)
- 
À l'Ouest rien de nouveau (film) (Lewis Milestone, 1930), remake en 1979
- 
Les Sentiers de la gloire (Stanley Kubrick, 1957)
- 
Un long dimanche de fiançailles (Jean-Pierre Jeunet, 2004) Bande annonce
- Joyeux Noël (Christian Carion, 2005)  Bande Annonce

Fiche de synthèse

Pour cette leçon, je dois connaître et utiliser les repères suivants
- La Première Guerre mondiale : 1914 -1918, la bataille de Verdun : 1916 ; l’armistice : 11 novembre 1918
- La révolution russe : 1917
- La carte de l’Europe au lendemain des traités
Décrire et expliquer la guerre des tranchées et le génocide des Arméniens comme des manifestations de la violence de masse

Pour tout savoir sur la guerre de mouvement en 1914, une animation bien faite. Si vous n'arrivez à lire cette animation, vous pouvez télécharger gratuitement un lecteur flash ici.

Dans Jalons pour l'histoire du temps présent (site de l'INA), il y a de très intéressantes archives vidéos à consulter (N'oubliez pas de lire le contexte historique.) Après être allé sur le site de l'INA, cliquez sur Jalons, puis sur Première Guerre Mondiale.

Si vous voulez tout savoir sur la bataille de Verdun (et aussi sur les conditions de vie des soldats pendant la Grande Guerre), voici un docu-fiction sur cette bataille meurtrière.

  Un diaporama pour revoir le cours d'une autre façon. Attention, pour lire ce diaporama, il faut que le logiciel Powerpoint soit installé sur votre ordinateur ou vous pouvez sélectionner une visioneuse ici

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Repost0