terminale

Publié le 10 Juin 2021

Et en géo le rigolo Geo Guessr

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Publié dans #Quizz, #histoire, #Géographie, #Seconde, #Première, #Terminale

Repost0

Publié le 25 Juillet 2020

Thème 3 : La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation : lignes de force et recompositions

 

Programme Smart Notebook pour TNI/TBIhttp://muides2.free.fr/smart.jpg

clé d'activation

Cours pour version Smart Notebook pour TNI/TBIhttp://muides2.free.fr/smart.jpg

Programme

A – Les lieux de l’influence française dans la mondialisation

Rayonnement.
Influence.
Attractivité.

La France affirme sa place dans la mondialisation d’un point de vue diplomatique, militaire, linguistique, culturel et économique. Elle entre en rivalité avec les autres pays et cherche à consolider ses alliances. Son influence est renforcée par son appartenance à l’Union européenne.
La France maintient son influence à l’étranger via son réseau diplomatique et éducatif, des organisations culturelles, scientifiques et linguistiques (instituts français, Louvre Abu Dhabi, lycées français à l’étranger …), mais également à travers les implantations de filiales d’entreprises françaises. Elle attire sur son territoire, plus particulièrement à Paris et dans les principales métropoles, des sièges d’organisations internationales, des filiales d’entreprises étrangères, des manifestations sportives et culturelles aux retombées mondiales, des touristes …

 

B – Un sujet d’étude au choix :
 Le Centre Spatial Guyanais (Kourou) : coopérer pour s’affirmer à l’échelle mondiale.

Le site de Kourou, à proximité de l’équateur, offre une localisation optimale pour une base de lancement spatial. Moteur économique de la Guyane, le Centre Spatial Guyanais est une vitrine de la coopération européenne et internationale dans le domaine aérospatial (lanceurs européen, russe …).
Les acteurs publics et privés, ainsi que les divers programmes de coopération, contribuent au succès du Centre Spatial Guyanais, au rayonnement de la France et de l’Union européenne dans le monde.

Disneyland Paris : un marqueur de l’intégration de la France dans la mondialisation.

Le complexe Disneyland Paris témoigne du positionnement attractif de la France dans l’espace européen et dans la mondialisation. Filiale de Walt Disney Company, il accueille des millions de visiteurs chaque année, issus pour une part considérable de l’Union européenne (France comprise). Disneyland Paris bénéficie de la renommée internationale de la France et de Paris ; il la renforce en retour. Les politiques d’aménagement menées par les acteurs privés et publics permettent, entre autres, de multiplier les infrastructures et les moyens d’accès au site.

Thème 3 : La France et ses régions dans l’Union européenne et dans la mondialisation : lignes de force et recompositions

 

Programme Smart Notebook pour TNI/TBIhttp://muides2.free.fr/smart.jpg

clé d'activation

Cours pour version Smart Notebook pour TNI/TBIhttp://muides2.free.fr/smart.jpg

 

Commentaire :

 

L’étude des systèmes productifs français (Outre-mer inclus) permet de mettre en avant les lieux et acteurs de la production à l’échelle nationale, tout en soulignant l’articulation entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale.

Partie I: La mutation de systèmes productifs très variés
A -  La haute technologie: le rôle de l'innovation entraîne une nouvelle répartition territoriale de l'industrie en France

- où se localisent les systèmes productifs industriels en France ? pour quelles raisons ? - quelles sont les branches d’activités industrielles dynamiques en France ? - quel est le rôle joué par l’innovation dans le secteur industriel en France ? - quels sont les acteurs des systèmes productifs industriels ? - pourquoi peut-on dire que l’activité industrielle en France forme un système où les différentes étapes de la production sont en interaction ?

1-  La crise des industries textiles et minières, victimes de la concurrence internationale. Avec la mondialisation, les industries du Nord et de l’Est (métallurgie, textile), fondées sur l’exploitation des matières premières (charbon, fer, fibres textiles), connaissent une crise importante en raison de la concurrence des pays du Sud (Chine, Bangladesh) qui proposent des coûts d’extraction et de main-d’oeuvre plus bas. La nouvelle DIT a pénalisé ces secteurs en France.

2- Innovation, connectivité et environnement: Une reconversion et une montée en gamma a été nécessaire.  Certains espaces ont été reconvertis avec l’aide de l’État, mais d’autres restent en difficulté et sont marqués par le chômage (Douai dans le Nord, Alès dans le Gard). Le maintien des systèmes productifs industriels est désormais lié à l’innovation technologique. 

3- Le rôle de l'état et des collectivités pour adapter le territoire. Le rôle des acteurs et leurs relations entre eux.

B - Valorisation locale et intégration européenne mondiale des produits agricoles Français.

- où se localisent les systèmes productifs agricoles en France ? pour quelles raisons ? - quelles sont les activités agricoles dynamiques en France ? - quel est le rôle joué par l’innovation dans le secteur agricole en France ? - quelle est la place de la valorisation territoriale dans les systèmes productifs agricoles ?

- en quoi les systèmes productifs agricoles français sont-ils intégrés à l’échelle européenne et mondiale ? - quels sont les acteurs des systèmes productifs agricoles ? - pourquoi peut-on dire que l’activité agricole en France forme un système où les différentes étapes de la production sont en interaction ?

1- La première agriculture d'Europe issu du productivisme d'après guerre

L’agriculture française est engagée depuis les années 1960 dans un processus de modernisation intense, sous l’effet de la PAC  Grâce à la mécanisation et à l’utilisation des produits phytosanitaires et de semences sélectionnées, les rendements ont été améliorés et les paysages agricoles évoluent. Ces mutations ont des conséquences sur les autres secteurs ; la mécanisation de l’agriculture a provoqué un recul de l’emploi agricole, et donc un « déversement » relatif dans le secteur de l’industrie (de la fin du XIXe siècle à la fin des Trente Glorieuses en 1975) puis des services (depuis 1975).

2- L’agriculture dans le commerce extérieur français

De grands bassins de production.  Les systèmes agricoles s’appuient sur des industries agroalimentaires, à l’image de grands groupes comme Danone. En outre, leur valorisation, notamment touristique, les fait basculer dans le domaine des services.

3- Des multinationales puissantes

L’agriculture française face à la concurrence internationale

La dépendance envers les marchés internationaux

Le défi de la durabilité

La déprise agricole de certaines régions

C - Les systèmes productifs des services: une géographie particulière

Quelles sont les activités de services dynamiques en France ? - où se localisent les systèmes productifs des services en France ? pour quelles raisons ? - quel est le rôle joué par l’innovation dans le secteur tertiaire en France ? - en quoi les systèmes productifs tertiaires français sont-ils intégrés à l’échelle européenne et mondiale ? - quels sont les acteurs des systèmes productifs tertiaires ? - pourquoi peut-on dire que les services en France forment un système en interaction 

1- Métropolisation et littoralisation des activités qui profitent au Sud et à l'Ouest.

Avec la création des zones industrialo-portuaires (ZIP) et des pôles de compétitivité, ce sont les régions du Sud et de l’Ouest qui connaissent un essor industriel. Les espaces métropolitains accueillent en réalité l’essentiel du développement d’activités de recherche et de conception, souvent grâce à des technopôles* . Les systèmes productifs se localisent aujourd’hui près des centres de recherche et des universités. De nouveaux territoires très compétitifs se sont constitués.

2- Un essor des services aux entreprises qui compense la désindustrialisation.

Le secteur des services se transforme et gagne des emplois. C’est le cas dans le secteur des services aux entreprises, dont le nombre de création d’emplois sur les dernières décennies correspond aux suppressions de postes dans l’industrie sous l’effet de l’externalisation (les entreprises sous-traitent l’entretien, l’informatique, etc.).

3- Des évolutions sociales qui expliquent l'essor des services à la personne.

Le vieillissement de la population, la diminution du temps de travail, de nouvelles habitudes de consommation depuis 40 ans favorisent la généralisation des services à la personne dans les domaines de la santé, des loisirs, de la culture et du tourisme.

Partie II: De nouvelles logiques productives
A - Le rôle de la métropolisation

1- Un renforcement du poids des métropoles.

L’industrie se localise désormais près de la main‑d’œuvre qualifiée, renforçant le poids des métropoles. Ces dernières offrent toute une gamme de services rares et favorisent les économies d'agglomération*.  

2- Le poids de l'île-de-France

À l’échelle des régions françaises, l’Île‑de‑France est le premier système productif français. Cet espace concentre technopôles, pôles de compétitivité et centres de recherche de rang mondial.

3- Des systèmes productifs métropolitains secondaires apparaissent.

Lyon, dans la région Auvergne‑Rhône‑Alpes, 2e région industrielle française, est connectée à Grenoble qui dispose depuis 2005 d’une « Innovallée » et se positionne comme une « Silicon Valley » à la française, même si cet espace peine à exister à l’échelle européenne ou mondiale. Le système productif de Toulouse bénéficie lui aussi d’un rayonnement important en raison des activités aéronautiques et aérospatiales mises en réseau à l’échelle européene. On peut parler de Toulouse comme d’une technopole*  urbaine.

B - Le rôle des réseaux

1- La résistance des systèmes productifs locaux

L’industrie de PME en milieu rural (pièces en métal de la vallée de l’Arve, plasturgie à Oyonnax, dans l’Ain) résiste, malgré sa dépendance parfois aux grandes entreprises. Le savoir‑faire local hérité reste un atout. Ces entreprises accèdent au marché mondial facilement grâce à internet. Chacun peut commercer avec le monde entier en quelques clics. 

2- Des infrastructures de qualité

Pas de coupure d'électricité, un réseau autoroutier dense, des aéroports et des ports compétitifs, une administration efficace. La France attire les investisseurs internationaux grâce à ses qualités.
 

3- Certaines usines se localisent encore à proximité de leurs ressources

Ainsi, l’usine McCain à Matougues, près de Châlons‑en‑Champagne, plus grosse usine de frites d’Europe, se situe près des champs de pommes de terre du Nord de la France et de la Belgique. Les pommes de terres étant peu coûteuses mais lourdes, le coût de transport influence fortement la compétitivité. L’étude des systèmes productifs à l’échelle nationale montre une France davantage industrielle au Nord et à l’Est (au Nord d’une ligne Marseille‑Le Havre), tandis que l’Ouest est plus agricole ; historiquement, l’industrie se localisait près des ressources, notamment minières. Si les systèmes productifs tertiaires sont présents sur l’ensemble du territoire, leur présence est encore plus marquée au Sud et en Île‑de‑France.

C - Le rôle de l'intégration Européenne

1-  La valorisation du local

L’essor des labels de qualité en France métropolitaine (AOC Champagne, IGP Jambon de Bayonne) et dans les DROM (AOC Rhum agricole de Martinique) est promu par l’UE. Le « made in France » est aussi de plus en plus une priorité des consommateurs et du pouvoir politique, bénéficiant notamment à l’industrie

2- Des délocalisations à relativiser

Les recompositions multiples pourraient faire penser que la mondialisation « détruit » les emplois. Cette idée est à nuancer : les délocalisations représentent moins de 5 % de la destruction des emplois industriels entre 2009 et 2011.

3- "L'économie de la croissance"

 L’Union européenne a inscrit depuis 2000 « l’économie de la connaissance » comme stratégie d’insertion de ses territoires dans la mondialisation. En France, l’État, les collectivités territoriales et les acteurs privés confortent des territoires productifs bénéficiant de financements pour leur création, leur maintien ou leur développement.

Partie III: Typologie des espaces productifs
A -  Les espaces où se concentrent les systèmes productifs dynamiques

1- Les métropoles

Main d'oeuvre qualifiée

2- Le littoral

La proximité des ports pour échanger les marchandises. L'économie balnéaire.

3- L'Île-de-France

Concentre une majorité des grands réseaux de recherche et de développement. les sièges sociaux et institutions, les consommateurs aussi.

B - De nouveaux espaces de systèmes productifs en essor et de plus en plus actifs.

1- Les espaces en recomposition: une logique de rééquilibrage

La logique de pôles (renforcement des territoires les plus puissants) tend à remplacer celle d’équilibre territorial qui prévalait en 1963 à la création de la DATAR. Aujourd’hui, le technopôle le plus important est celui de Paris Sud autour du plateau de Saclay, dans le Sud‑Ouest francilien. Les pôles de compétitivité mis en place par l’État en 2004 accompagnent le développement des aires métropolitaines par l’identification de sites jouant sur la mise en réseau.

2- District industriel ou "district Marshallien" 

Un accompagnement est prévu pour  soutenir le dynamisme d’espaces ruraux et de villes petites et moyennes autour d’activités variées comme le travail du textile, du cuir, de l’ameublement (dans le Choletais, entre Maine‑et‑Loire et Vendée), ou l’usinage de petites pièces métalliques nommé « décolletage » (dans la vallée de l’Arve, en Haute‑Savoie).

 

C - Des espaces où les systèmes productifs sont plus difficilement mis en valeur et intégrés à la mondialisation.

1- Les espaces en difficulté. La crise des bassins mono-industriels.

Les systèmes productifs les plus touchés par les effets de la concurrence liée à la mondialisation ont bénéficié d’aides pour faire face à la crise induite localement : ce sont les anciens bassins sidérurgiques, métallurgiques et miniers, certains ports ou encore des bassins d’emploi très mono‑industriels (textile, automobile, chantier naval).

2- L'aide de l'UE et de la France pour changer d'image

Les aides à la reconversion viennent de l’État et de l’Union européenne, notamment grâce aux fonds structurels de l’UE. Elles concernent parfois directement les systèmes productifs d’outre-mer avec la politique des régions ultra périphériques de l’UE. Les projets de reconversion sont variés et cherchent souvent à changer l’image du lieu : piste de ski intérieure sur un ancien terril (Amnéville, en Moselle), parc de loisirs dans une ancienne mine de charbon (Carmaux, dans le Tarn), etc.

3- Quand les aides ne suffisent pas: Les territoires enclavés, perdants de la mondialisation.

Souvent, les projets associent partenaires publics et privés mais la reconversion n’est pas toujours un succès. Les anciennes villes de garnison et villes dépendant d’emplois publics ont souffert depuis la fin des années 2000 des réformes des cartes militaire, hospitalière, judiciaire ou préfectorale, et l’accompagnement de l’État reste limité. Quelques districts industriels (coutellerie de Thiers, dans le Massif central) sont sinistrés.

La cosmetic Valley (étude de cas)

 

Film publicitaire sur la Cosmetic Valley

CONCLUSION
 
La connexion aux réseaux internationaux de transports et de communication ou la possibilité de recruter une main-d’œuvre qualifiée représentent désormais des éléments-clés pour l’implantation de certaines activités. 
 
La géographie des espaces les plus dynamiques économiquement s’en trouvent modifiée. Les métropoles, les nœuds de communication, les territoires innovants sont favorisés alors que d’autres territoires, plus enclavés ou spécialisés dans des productions où la concurrence
internationale tourne à leur désavantage, peinent à attirer les activités économiques.
 
  • ◆ En lien avec la mondialisation, les espaces et les acteurs de la production de richesse sont de plus en plus variés.

  • ◆ Les flux et les espaces de production se concentrent dans les métropoles et sur les littoraux, interfaces majeures avec le monde.

  • ◆ Les entreprises transnationales sont des acteurs majeurs : elles organisent les réseaux de production à l’échelle mondiale, en fonction des avantages comparatifs des territoires. Cette organisation génère des flux matériels et immatériels toujours plus importants.

  • ◆ Les espaces et acteurs de la production de richesse sont de plus en plus en concurrence à toutes les échelles.
La France : les systèmes productifs entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale

cartographie

Carte téléchargeable

https://assets.lls.fr/pages/6711623/G.1.6.mutation.pdf
https://assets.lls.fr/pages/6711623/G.1.6.mutation.pdf

https://assets.lls.fr/pages/6711623/G.1.6.mutation.pdf

La France : les systèmes productifs entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale
La France : les systèmes productifs entre valorisation locale et intégration européenne et mondiale

BIBLIOGRAPHIE

 
-  Mérenne-Schoumaker, La localisation des industries. Enjeux et dynamiques, Presses Universitaires de Rennes, 2008.
 
- B. Mérenne-Schoumaker, Géographie des services et des commerces
, Presses Universitaires de Rennes, 2008.
 
- J.-P. Charvet, L'agriculture mondialisée, La Documentation photographique n°8059, 2007.
 
- Portail de l’industrie du Ministère de l'Économie, des finances et de l'industrie :http://www.industrie.gouv.fr/
 
- Site du Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire : http://agriculture.gouv.fr

Liens

Le livre scolaire

- Académie de Strasbourg: Travail de  Corinne Messmer (juin 2019).

- les sites internet spécifiques de ces territoires qui développent souvent une communication dynamique afin de valoriser leur image de marque et d’attirer clients et investisseurs. 

- les sites des chambres consulaires du territoire étudié : chambres de commerce et d’industrie, chambres des métiers et de l’artisanat, chambres d’agriculture

- les documents produits par les acteurs publics ou privés qui soutiennent le développement de ces territoires : collectivités locales, Etat (voir notamment

- Le site dédié aux pôles de compétitivité et celui de la DATAR), entreprises.... 

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Publié dans #Terminale, #Techno, #2020

Repost0