Publié le 1 Novembre 2019

Cours téléchargeable pour tableau Numérique Interactif (TNI/TBI) 

http://muides2.free.fr/smart.jpg

clé d'activation

Thème 4 : S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication (24-25h)

 

Objet de travail conclusif :  L’information à l’heure d’Internet (8h)

 

Attention, certaines images de ce cours sont choquantes.

 

- Vers une information fragmentée et horizontale.

- Témoignages et lanceurs d’alerte.

- Les théories du complot : comment trouvent-elles une nouvelle jeunesse sur Internet ?

 

Comment internet bouleverse-t-il notre manière de nous informer ?
Partie I: Le big bang de l'information avec internet.
A -  Une information horizontale. 

1- Toujours plus vite, toujours plus court, toujours plus choc.

L'hyper immédiateté est une plaie pour l'information juste.Avec internet l'information suit une logique de popularité. "Bad buzz" ou "good buzz", il faut du buzz.

Publier trop vite se fait au détriment de la rigueur indispensable au traitement de l'information.

Mort annoncée en 2009 soit 8 ans en avance... "L'erreur technique" est bien une erreur journalistique.

Mort annoncée en 2009 soit 8 ans en avance... "L'erreur technique" est bien une erreur journalistique.

Octobre 2019, la presse affiche à tort l'arrestation de Xavier de Ligonnès

Octobre 2019, la presse affiche à tort l'arrestation de Xavier de Ligonnès

Un texte trop long (plus d'une page) est rarement lu. Il faut donc être complet et court (impossible ?). Une actualité chasse l'autre sans prendre le temps d'en tirer les enseignements. 

Qui se souvient de....

Frigide Barjot lors des manifestations contre le mariage pour tous en 2013

Frigide Barjot lors des manifestations contre le mariage pour tous en 2013

Il n'y a pas de hiérarchisation de l'information ni des témoignages en plateau. C'est le relativisme (toutes les opinions se valent).

Ex: Philippe Verdier (simple journaliste) mis sur le même plan que le GIEC qui examine l'ensemble de la production scientifique.

Il ne s'agit donc pas d'un laboratoire de recherche, mais d'un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier. En gros, le GIEC effectue une revue de presse d'un genre très particulier : il examine et synthétise ce qui s'est publié dans la littérature scientifique sur la question de l'influence de l'homme sur le climat (et par voie de conséquence sur le fonctionnement du climat, avec ou sans hommes) , C'est un point important, car tout chercheur travaillant dans un des domaine concernés - même quelqu'un qui tenterait de remettre en cause l'influence de l'homme sur le climat - verra ses travaux pris en compte dans le cadre des procédures d'expertise organisées par le GIEC dès lors que cela a donné lieu à publication dans une revue scientifique (par contre le GIEC ne tient aucun compte, et c'est normal, de ce qui est publié dans la presse "ordinaire", sur les sites internet, etc ; seules les revues scientifiques à comité de lecture ou les travaux en cours dans les laboratoires de recherche sont pris en compte).

Il ne s'agit donc pas d'un laboratoire de recherche, mais d'un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier. En gros, le GIEC effectue une revue de presse d'un genre très particulier : il examine et synthétise ce qui s'est publié dans la littérature scientifique sur la question de l'influence de l'homme sur le climat (et par voie de conséquence sur le fonctionnement du climat, avec ou sans hommes) , C'est un point important, car tout chercheur travaillant dans un des domaine concernés - même quelqu'un qui tenterait de remettre en cause l'influence de l'homme sur le climat - verra ses travaux pris en compte dans le cadre des procédures d'expertise organisées par le GIEC dès lors que cela a donné lieu à publication dans une revue scientifique (par contre le GIEC ne tient aucun compte, et c'est normal, de ce qui est publié dans la presse "ordinaire", sur les sites internet, etc ; seules les revues scientifiques à comité de lecture ou les travaux en cours dans les laboratoires de recherche sont pris en compte).

2- Bulles informationnelles. tribalisme

Une information simple est plus efficace. Ce phénomène n'est pas nouveau.

Utilisation de la radio par Hitler  (étude d'un extrait de "Mein Kampf")

À qui doit s'adresser la propagande ? Aux intellectuels ou à la masse moins instruite ?[...] La faculté d'assimilation de la grande masse n'est que très restreinte, son entendement petit, par contre, son manque de mémoire est grand. Donc toute propagande efficace doit se limiter à des points fort peu nombreux et les faire valoir à coups de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée.  [...] Cette impression n'est point compliquée, mais très simple et bornée. Ici il n'y a point de nuances, mais seulement la notion positive ou négative d'amour ou de haine, de droit ou de déni de justice, de vérité ou de mensonge ; il n'y a jamais de demi-sentiments. [...]   Elle doit toujours s'adresser uniquement à la masse !  Toute propagande doit être populaire et placer son niveau spirituel dans la limite des facultés d'assimilation du plus borné parmi ceux auxquels elle doit s'adresser. Dans ces conditions, son niveau spirituel doit être situé d'autant plus bas que la masse des hommes à atteindre est plus nombreuse. Mais quand il s'agit, comme dans le cas de la propagande pour tenir la guerre jusqu'au bout, d'attirer un peuple entier dans son champ d'action, on ne sera jamais trop prudent quand il s'agira d'éviter de compter sur de trop hautes qualités intellectuelles.

À qui doit s'adresser la propagande ? Aux intellectuels ou à la masse moins instruite ?[...] La faculté d'assimilation de la grande masse n'est que très restreinte, son entendement petit, par contre, son manque de mémoire est grand. Donc toute propagande efficace doit se limiter à des points fort peu nombreux et les faire valoir à coups de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée. [...] Cette impression n'est point compliquée, mais très simple et bornée. Ici il n'y a point de nuances, mais seulement la notion positive ou négative d'amour ou de haine, de droit ou de déni de justice, de vérité ou de mensonge ; il n'y a jamais de demi-sentiments. [...] Elle doit toujours s'adresser uniquement à la masse ! Toute propagande doit être populaire et placer son niveau spirituel dans la limite des facultés d'assimilation du plus borné parmi ceux auxquels elle doit s'adresser. Dans ces conditions, son niveau spirituel doit être situé d'autant plus bas que la masse des hommes à atteindre est plus nombreuse. Mais quand il s'agit, comme dans le cas de la propagande pour tenir la guerre jusqu'au bout, d'attirer un peuple entier dans son champ d'action, on ne sera jamais trop prudent quand il s'agira d'éviter de compter sur de trop hautes qualités intellectuelles.

On insiste donc sur des raisonnements simplistes et sur l'utilisation du pathos (affect) pour convaincre. Passer par l'émotion empêche la réflexion.

Une information fausse et simple est plus lisible qu'une information complexe et réelle. Il n'y a plus réellement d'émission où il y a un réel temps de débat et d'échange.

L’information à l’heure d’Internet

3- L'accès aux médias

Au départ seulement les journalistes, intellectuels ou hommes politiques y avaient accès. Ils étaient considérés comme des références.

Zola, star de la presse papier....

Zola, star de la presse papier....

... Mais pas star du web

... Mais pas star du web

La démocratisation du web et l'augmentation du nombre d'internautes dans le monde ont attiré sur le réseau internet les médias traditionnels. L'apparition de la 3G puis de la 4G (et bientôt la 5G) favorise l'essor des smartphones. L'accès à l'information est alors direct. 

Lors d'un meeting de campagne, on voit Hillary Clinton saluer une foule lui tournant le dos pour prendre un selfie avec elle. (Photo: Barbara Kinney, Twitter)

Lors d'un meeting de campagne, on voit Hillary Clinton saluer une foule lui tournant le dos pour prendre un selfie avec elle. (Photo: Barbara Kinney, Twitter)

On peut rentrer dans l'histoire d'un simple "tweet". 

Un airbus dans l'Hudson, la mort de Ben Laden.  Il faut être au bon endroit au bon moment.

Un airbus dans l'Hudson, la mort de Ben Laden. Il faut être au bon endroit au bon moment.

Mais le journalisme d'investigation est long et demande de la méthode. On devient juste spectateur des événements sans les analyser réellement.  Les algorithmes des moteurs de recherches sont parfois traîtres. Ils mettent en avant des informations partielles ou partiales. Plus elles sont scandaleuses plus elles auront de clics. La presse conventionnelle peut parfois tomber dans la facilité des titres "putaclics" pour "courir" derrière l'information des réseaux sociaux.

L’information à l’heure d’Internet

Auparavant la presse d'information avait déjà du s'adapter à l'arrivée de la télévision. En développant notamment la presse illustrée comme Paris Match. 

L’information à l’heure d’Internet

La télévision avait suivi la même dérive dans les années 1980 avec la course à l'audimat.

Un exemple, Omayra Sanchez (1972-1985), une petite fille agonisante dans la boue, filmée et photographiée pendant 3 jours et trois nuits jusqu'à sa mort.

La nuit de la catastrophe, elle et sa famille sont brusquement réveillées par une coulée de cendres dévalant le volcan. Durant leur fuite, la grand-mère d'Omayra tombe dans la cavité d'un aqueduc. Omayra tente de la sauver, avant d'être emportée par la coulée. La fillette se retrouve coincée, les jambes bloquées par un enchevêtrement de poutrelles et de briques, et ne peut s'en libérer.  Les secouristes estiment qu'il est nécessaire d'amputer la jeune fille mais ne disposent pas d'équipements chirurgicaux. Une autre option est de faire venir une motopompe destinée à aspirer l'eau et la boue qui bloquent la jeune fille, mais la seule de disponible à ce moment-là est loin, de sorte qu'ils se résignent à la laisser mourir

Une information doit être vue pour rapporter. Elle doit choquer positivement ou négativement.

“Face à des gens qui ont plein d’amis, plein d’activités, on dévalorise son propre capital social alors même qu’il était satisfaisant.”

“Face à des gens qui ont plein d’amis, plein d’activités, on dévalorise son propre capital social alors même qu’il était satisfaisant.”

Les posts relatant les exploits physiques (régime, exercice physique) ou réalisations d’ordre personnel ou professionnel  pour recevoir des compliments.

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet

La provocation sert à se détacher des autres contenus jugés "fade" ou "banals".

Aujourd'hui n'importe qui peut le faire pour le meilleur ou le pire et parfois sans respecter la loi.

B - Semer la confusion. une information fragmentée mais démocratisée

1-  La méthode hypercritique. le cas Kurdi.

Étude de cas : Alan Kurdi (2012-2015) noyé le 2 septembre 2015. La photographie de sa dépouille gisant sur une plage de Turquie entraîne une onde de choc mondiale et relance la question de l'accueil des migrants syriens. Les complotistes* s'emparent aussitôt de la photo.

Aylan Kurdi, enfant syrien mort lors de la crise des migrants. AFP PHOTO / DOGAN NEWS AGENCY

Aylan Kurdi, enfant syrien mort lors de la crise des migrants. AFP PHOTO / DOGAN NEWS AGENCY

Le corps d'Aylan déplacé pour faire une meilleure photo ? 
(Blog de Gaelle Mann

Malgré son erreur cet auteure n'a pas modifié son article de blog depuis 2015. La vérité n'est pas recherchée dans cette démarche pseudo-journalistique. Il aurait suffit de regarder les couleurs des chaussures pour voir que ce n'est pas le même enfant 

Interrogée sur l’accusation de mise en scène, l’agence DHA évoque de la calomnie et confirme que la première photo est celle de Galip le frère d’Aylan (près du rocher) et la seconde celle d’Aylan. Aucune des deux n’étant mise en scène.

Interrogée sur l’accusation de mise en scène, l’agence DHA évoque de la calomnie et confirme que la première photo est celle de Galip le frère d’Aylan (près du rocher) et la seconde celle d’Aylan. Aucune des deux n’étant mise en scène.

On chercha alors à décrédibiliser le père ("il vivait en Turquie, pas en Syrie", il "voulait se refaire les dents") voire la famille pour enlever la puissance de l'affect de la photographie. Ils devront même se justifier devant la caméra passant de victimes à accusés.

Les journalistes ont dû enquêter pour démonter ces rumeurs alors que cela ne changeait rien au drame (la mort de ces deux enfants). 

Une autre stratégie complotiste est de banaliser l'évènement pour lui enlever sa puissance symbolique.

L’information à l’heure d’Internet

La manipulation des images est fréquente. L'auteur pariant sur la non-vérification de la source par l'internaute.

Problème cet enfant mort est mort... Dans un fait divers en Russie...

A l'inverse, certains vont détourner le document initial pour en renforcer la portée.  Quitte parfois a être menacé.

 

L’information à l’heure d’Internet

2- Perdu dans le flot d'informations.

On passe d'une information verticale à une information horizontale. Chaque événement voit un flot d'informations et d'images. Chacun est un reporter sans être pour autant journaliste.
A ceci d'ajoute les faux comptes (Lorànt Deutsch, Marine Le Pen...) sur les réseaux sociaux, des comptes parodiques, de faux followers. Dur de s'y retrouver.

L'hystérisation du débat entraîne des menaces, des insultes, des contenus illicites (que l'on peut signaler ici), du flood ( action généralement malveillante qui consiste à envoyer une grande quantité de données inutiles dans un réseau afin de le rendre inutilisable, par exemple en saturant sa bande passante ou en provoquant le plantage des machines du réseau dont le déni de service est la conséquence possible. ).

On peut alors choisir de privilégier l'entre soi et les conversations avec les personnes avec qui on est en accord (entre-soi, tribalisme).

 

L’information à l’heure d’Internet
C - Une arme politique

1- Médias jugés comme complices. Les sondages, des faiseurs d'élections ?

Le pouvoir politique s'est toujours adapté aux nouvelles pratiques  médiatiques. Ils cherche à les utiliser à son profit. 1974 marque l'importance de l'utilisation de la télévision comme média pour gagner une élection présidentielle.

 

Le premier débat d'entre-deux-tours, entre Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand, le 10 mai 1974. Au centre, les journalistes Jacqueline Baudrier et Alain Duhamel.

La dépendance de l'action politique envers les sondages est dénoncée de plus en plus nettement. Accentuant la méfiance vis-à-vis des médias.


1960: Naissance des sondages.

Les sondages orientent-ils de plus en plus l'action  politique ?

Respectant sa promesse, de campagne, François Mitterrand fait voter l'abolition de la peine de mort par malgré une opinion publique défavorable.

6 novembre 2015: Manuel Valls annonce recul du gouvernement sur sa promesse d'obtention du droit de vote pour les immigrés aux élections locales

Quel est la nature et la délimitation de la notion de droit à la vie privée pour une personne publique ? L'utilisation de la vie privée à des fins politiques est de plus ou plus fréquente. Parfois voulue, parfois subie cette omniprésence médiatique est facilitée par les réseaux. On imagine difficilement aujourd'hui un président cacher une double vie comme Mitterrand a pu le faire.

- Le public a-t-il le droit de savoir la nature, le volume et le résultat des demandes de retrait de liens fait aux moteurs de recherche ? - Jusqu'où va le droit du public à l'information lorsqu'il s'agit de critiques de services ou de professionnels - ou du passé criminel d'individus ? - Peut-on demander la suppression d'un lien mis en ligne par un gouvernement ? - Est-ce que les sites qui publient un contenu ont le droit d'être informés en cas de suppression d'un lien des résultats de recherche ?

- Le public a-t-il le droit de savoir la nature, le volume et le résultat des demandes de retrait de liens fait aux moteurs de recherche ? - Jusqu'où va le droit du public à l'information lorsqu'il s'agit de critiques de services ou de professionnels - ou du passé criminel d'individus ? - Peut-on demander la suppression d'un lien mis en ligne par un gouvernement ? - Est-ce que les sites qui publient un contenu ont le droit d'être informés en cas de suppression d'un lien des résultats de recherche ?

2- Les médias créent-ils les mouvements d'opinion ?

- Les réformes sont parfois difficiles à mener: réforme des départements, des régions, fusions communes, réforme de l'école, mariage pour tous... Le "bashing politique" devient la règle, l'Etat de grâce n'existe plus. Le scandale est plus vendeur que l'apaisement. La crise du support papier pousse donc à l'outrance.

 

"La presse elle te lèche, elle te lâche, elle te lynche" (Dominique de Villepin, ancien premier ministre)

"La presse elle te lèche, elle te lâche, elle te lynche" (Dominique de Villepin, ancien premier ministre)

La presse ne peut se passer du support internet mais elle ne peut pas nous plus se passer des ressources de ses ventes. Le "tout gratuit" est une habitude tenace chez l'internaute.

L’information à l’heure d’Internet

3- Etude de cas: Le Brexit
La campagne du Brexit a été très intense sur internet. Paradoxalement le mensonge a été plutôt efficace et même assumé ensuite notamment sur les frais médicaux.

La fabrique du mensonge

Partie II: Témoignages et lanceurs d'alerte, pourquoi est-ce si difficile d'informer ?
A - L'argent, le nerf de la guerre

1- L'audimat, le clic, le nombre de vues

L'argent provient de la publicité dont le montant est lié à l'audimat pour la télévision, le nombre de vues pour internet.  Cela entraîne donc une concurrence accrue.  Il y a donc un intérêt à privilégier le nombre de spectateurs à la qualité du débat.

Alexandre Astier. Efficace.

2- L'autocensure

Les chaînes publiques n'ont plus leurs informations contrôlées avant diffusion par le pouvoir. Il devrait donc y avoir moins de censure. Pourtant elles sont contraintes elles aussi à des objectifs d'audimat et de parts de marchés. 

Pour les chaînes privées cette contrainte peut être très forte et mener à l'auto-censure. Parfois la chaîne peut être parti-pris dans un sujet d'information et ne pas le dire. 

L’information à l’heure d’Internet

L'anti-promo de TF1 et Canal + contre Free

La rédaction peut aussi avoir peur des représailles sur des sujets sensibles.

 8 février 2006, une semaine après France-Soir, Charlie Hebdo publie à son tour la série des caricatures de Mahomet dans Jyllands-Posten. Il les accompagne d'un dessin de une réalisé par Cabu sur lequel Mahomet, se prenant la tête dans les mains, s'écrie : « C’est dur d’être aimé par des cons ». Le dessin est surmonté du titre « Mahomet débordé par les intégristes », sous-entendant que les « cons » ainsi désignés sont les intégristes : une partie de la communauté musulmane se sent alors néanmoins visée

8 février 2006, une semaine après France-Soir, Charlie Hebdo publie à son tour la série des caricatures de Mahomet dans Jyllands-Posten. Il les accompagne d'un dessin de une réalisé par Cabu sur lequel Mahomet, se prenant la tête dans les mains, s'écrie : « C’est dur d’être aimé par des cons ». Le dessin est surmonté du titre « Mahomet débordé par les intégristes », sous-entendant que les « cons » ainsi désignés sont les intégristes : une partie de la communauté musulmane se sent alors néanmoins visée

Des choix parfois discutables liés à une identifications aux personnes qui subissent la tragédie. 

Par exemple, on montre peu les corps d'occidentaux dans les tragédies.
 

World Trade Center 2001, Falling man. Richard Drew faisait son travail de photographe pour l'American Press, ce matin-là. Il avait déjà commencé à photographier, et il a saisi la chute de cet homme qui est tombé à 9h41 d’un des plus hauts étages de la Tour Nord.

World Trade Center 2001, Falling man. Richard Drew faisait son travail de photographe pour l'American Press, ce matin-là. Il avait déjà commencé à photographier, et il a saisi la chute de cet homme qui est tombé à 9h41 d’un des plus hauts étages de la Tour Nord.

3- Un modèle économique fragile

Il y a parfois un paradoxe entre les missions de la presse et son équilibre financier. La survie de la presse dépend largement de ses recettes publicitaires. Le poids des annonceurs pèse sur la liberté d'expression.

Exemple du Dieselgate

Parfois ce sont les relations de connivences avec les politiques qui sont mises en avant. Ces accusations renforcent l'idée que pour aller chercher la "vraie information" il faut aller sur des sites "non officiels" (presses alternative de "réinformation)

B - Le droit

1- Les limites de la liberté d'expression

- Diffamation en connaissance de cause.
- Le racisme et l'antisémitisme - La provocation à la haine, l'injure, l'apologie du terrorisme...

2- De nouveaux usages à éviter.

Le droit à l'oubli est lié au droit à l'image. Cette image d'enfant nous échappe avec internet. La sphère privée n'existe que si les parents souhaite qu'elle existe.

Septembre 2016:

Pendant sept ans, des parents autrichiens ont diffusé sur Facebook des photos de leur fille enfant. Aujourd'hui majeure, la jeune femme a décidé de les attaquer en justice.

Publier des photos gênantes de quelqu'un sur Facebook sans son consentement est absolument illégal. Quand il s'agit de photos de ses propres enfants, cela peut s'avérer plus complexe. Une jeune femme de 18 ans originaire du land de Carinthie en Autriche a porté plainte contre ses parents. La cause de la discorde : des photos d'elle publiées sur Facebook par ses parents pendant sept années consécutives, soit durant presque toute son enfance.

La jeune femme, qui souhaite rester anonyme, a expliqué à The Local au sujet de son père et de sa mère : "Ils étaient sans honte et sans limites, ils s'en fichaient de savoir s'il s'agissait d'une photo de moi aux toilettes ou de moi couchée dans mon berceau, toutes les scènes de ma vie ont été photographiées et rendues publiques".

Ses parents ont même refusé de supprimer les photos comme le leur avait demandé leur fille. Son père estimait notamment avoir le droit d'utiliser les photos car il les avaient prises lui-même. "Je suis fatiguée que mes parents ne me prennent pas au sérieux", a confié la jeune femme.

L’information à l’heure d’Internet

3- Trop d'informations tue l'information

80% de français connectés en 2014.

50% sur un réseau social. Tout le monde peut filmer tout sans accord, sans filtre. Les commentaires xénophobes sont rarement modérés. On recherche d'une interaction. Le contrôle de l'information est  impossible à priori.

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet
C - Les révélations fracassantes des lanceurs d'alerte.

La notion de lanceur d'alerte est apparue en 1999 dans "les sombres précurseurs" de F.Chateauraynaud et D.Torny. Ce terme désigne toute personne qui, ayant connaissance d'un danger, risque ou scandale interpelle l'opinion. 

1- Domaine militaire : affaire Chelsea Manning

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet

Vidéo du raid du 12 juillet 2007. Deux reporters de Reuters, Saeed Chmagh et Namir Noor-Eldin, et plusieurs civils sont tués

Wikileaks a engagé trois avocats pour défendre Manning mais aucun n'a été autorisé à lui parler.. Le 17 janvier 2017, l'administration Obama décide de commuer la peine de Manning. Elle sort de prison le 17 mai 2017, sept ans après son arrestation.

 

2- Libertés individuelles: affaire Snowden

À la suite de ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux.  Exilé à Hong Kong en juin 2013 puis à Moscou, Edward Snowden obtient le 31 juillet 2013 l’asile temporaire en Russie. Le 1er août 2014 il obtient un droit de résidence pour trois ans en Russie. Prolongé ensuite jusqu'en 2020.

À la suite de ses révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux. Exilé à Hong Kong en juin 2013 puis à Moscou, Edward Snowden obtient le 31 juillet 2013 l’asile temporaire en Russie. Le 1er août 2014 il obtient un droit de résidence pour trois ans en Russie. Prolongé ensuite jusqu'en 2020.

On apprend ainsi que le programme Prism créé en 2007 donne l'immunité aux entreprises qui obéissent aux requêtes du gouvernement Américain. La NSA peut utiliser PRISM pour mettre sur écoute un citoyen américain sans avoir obtenu un mandat d'un juge. De fait il n'y a plus de contrôle du judiciaire sur l'exécutif. 

La NSA dispose d'un accès direct aux données hébergées par les géants américains des nouvelles technologies, parmi lesquels Google, Facebook, YouTube, Microsoft, Yahoo!, Skype, AOL et Apple

De fait il n'y a plus de données privées ni de contrôle de celles-ci par l'utilisateur. En octobre 2013, sortent les révélations sur l'espionnage de plus de 35 leaders politiques (dont Angela Merkel ou encore François Hollande sans grande réaction publique de la part de la France). 

En France, le sénat entérine la Loi de programmation militaire (LPM) le 18 décembre 2013, laquelle autorise la police, la gendarmerie, ainsi que les services habilités des ministères de la Défense, de l’Économie et du Budget à surveiller les citoyens sur les réseaux informatiques sans l'autorisation d'un juge.

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet

Le problème n'est donc pas spécifique aux Etats-Unis mais concerne potentiellement toutes les puissances aptes à collecter massivement des données.

Programme Keyscore: Programme de surveillance de masse créé par la NSA et opéré conjointement avec les services de renseignements britanniques, canadiens, australiens et néo-zélandais. Il y a une collecte quasi systématique des activités de tout utilisateur sur Internet », grâce à plus de 700 serveurs localisés dans plusieurs dizaines de pays.

L’information à l’heure d’Internet

L'historique de navigation d'un utilisateur, des sites visités ou recherches effectuées sur les moteurs de recherche... 

L’information à l’heure d’Internet

La NSA considère comme « extrémiste » potentiel toute personne (exceptées les personnes américaines, britanniques, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises) qui s'est intéressée au réseau Tor ou à la distribution linux Tails, même sans les avoir installés. 

3- Les affaires financières: Affaire Lux Leaks (2014) - Panama Papers (2016), Paradise Papers (2017)...

Des milliards d’euros de recettes fiscales évaporées grâce à des accords fiscaux secrets. Plus de 300 multinationales concernées, parmi lesquelles des stars de l’économie comme Apple, Amazon, Heinz, Pepsi, Ikea, Deutsche Bank…

Ces groupes réalisent des milliards d’euros d’économie chaque année grâce à la création d’une holding ou d’une filiale au Luxembourg avec très peu d’activités et de salariés. Ils lèsent donc les Etats où ces profits sont effectivement réalisés.

L’information à l’heure d’Internet

Le volet judiciaire de ce scandale concerne les trois personnes poursuivies par la justice luxembourgeoise pour avoir fait fuiter les documents ayant permis ces révélations

À la suite d'une unique audience de cassation en novembre 2017, la Cour de cassation du Luxembourg rend le 11 janvier 2018 un jugement différencié pour les deux inculpés. La Cour annule la condamnation d'Antoine Deltour et lui reconnaît le statut de lanceur d’alerte pour l’ensemble des actes en lien avec les documents des LuxLeaks. Antoine Deltour obtient ainsi gain de cause après plus de trois ans de procédure. En revanche, Raphaël Halet est débouté et annonce son intention de porter son cas devant la Cour européenne des droits de l’Homme

À la suite d'une unique audience de cassation en novembre 2017, la Cour de cassation du Luxembourg rend le 11 janvier 2018 un jugement différencié pour les deux inculpés. La Cour annule la condamnation d'Antoine Deltour et lui reconnaît le statut de lanceur d’alerte pour l’ensemble des actes en lien avec les documents des LuxLeaks. Antoine Deltour obtient ainsi gain de cause après plus de trois ans de procédure. En revanche, Raphaël Halet est débouté et annonce son intention de porter son cas devant la Cour européenne des droits de l’Homme

Aucune compagnie multinationale n’est poursuivie par une juridiction pour évasion fiscale, du fait du caractère supposé légal des dispositifs employés. 

Cette légalité est cependant remise en cause car les dispositifs d'optimisation fiscale agressive entraînent des distorsions de concurrence entre entreprises.

Panama Papers  (1970-2016): 4e plus grosse firme de droit offshore du monde.

11,5 millions de documents confidentiels issus du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, détaillant des informations sur plus de 214 000 sociétés offshore ainsi que les noms des actionnaires de ces sociétés.

2600 Gigaoctets de données extraites. 

Cette fuite constitue la plus grande révélation de documents exploités par les médias 

WikiLeaks de 2010 (1,7 Go)
Offshore Leaks de 2013 (260 Go)
Luxleaks de 2014 (4 Go)
Swissleaks (HSBC) de 2015 (3,3 Go)

Les documents consistent en un ensemble de plus de 4,8 millions d'emails, de 3 millions de bases de données, de 2 millions de fichiers PDF, de 1,1 million d'images (notamment les photocopies des passeports des actionnaires et des scans de contrats signés), de 320 000 fichiers texte.
Il y a de plus en plus de données, de moins en moins sécurisées.

Les journalistes ayant analysé ces données ont créé 214 488 dossiers informatiques (un pour chaque société écran mentionnée) auxquels ont été rattachés les documents les concernant. Ils ont utilisé des logiciels de reconnaissance optique de caractères permettant d'effectuer des recherches dans l'ensemble des documents. Les avancées technologiques donnent des moyens d'enquêter plus vite dans cette gigantesque base de données. 

L’information à l’heure d’Internet

Liste des personnes citées dans le scandale des Panama_Papers

La morale paraît secondaire

- Distorsion de concurrence (au détriment des autres sociétés)
- Fraude fiscale (au détriment des Etats et des populations)
- Argent off shore parfois "sale" (trafic de drogue, prostitution...)

Exemple:
Selon Le Monde, Mossack Fonseca cherchait à mettre ses clients à l'abri d'investigations trop indiscrètes en mettant à la disposition de leurs clients deux fondations, la Brotherhood Foundation et la Faith Foundation, pour leur permettre de détenir en toute discrétion les actions de leurs sociétés offshore. Pour détourner les soupçons de ces fondations, Mossack Fonseca utilisait la Croix-Rouge en la désignant – à l'insu de celle-ci – comme « bénéficiaire » de la Faith Foundation.

Le 14 avril 2016, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni s'engagent publiquement à échanger leurs informations sur les sociétés-écrans et exhortent les autres membres du prochain G20 à les imiter.

Le 14 avril 2016, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni s'engagent publiquement à échanger leurs informations sur les sociétés-écrans et exhortent les autres membres du prochain G20 à les imiter.

Conclusion:

Les lanceurs d'alertes sont essentiels pour le bon fonctionnement de la démocratie. Ils doivent donc être protégés. En quelques années ils ont remis en cause le fondements de l'action publique et privée dans tous les domaines. Aidé par une plus grande facilité à capter et traiter ces données. 

La réponse politique à ses scandales paraît pour l'instant limitée.

Exemple:  Loi sur les lanceurs d'alerte (Loi Sapin II ou loi n° 2016-1691,   décembre 2016)

Leurs révélations pourront valoir protection juridique (pas de rétorsion de l’employeur) et même financière s’ils dénoncent une «menace ou un préjudice grave pour l’intérêt général». Le texte final précise qu’il devra être «désintéressé» car «nous voulons éviter la vision anglo-saxonne des chasseurs de primes», souligne le rapporteur. 

Il devra d’abord passer par la voie interne (dénoncer à son supérieur hiérarchique ou à un déontologue maison) avant d’alerter les pouvoirs publics (via le Défenseur des droits, a qui incombera désormais la protection des lanceurs d’alerte).

 «En dernier ressort, le signalement peut être rendu public», via les médias. Dispositif a priori très contraignant.

Partie III - Le retour en force des théorie du complot

La multiplication des scandales révélés par les lanceurs d'alerte a favorisé le retour des théories du complot. Même si elles ont toujours existé.

A - Les origines

1- L'humour, arme de destruction massive

Depuis les années 2010 l'humour est de plus en plus utilisé à des fins politiques, pour influencer les électeurs et remporter des scrutins.

La naïveté de l'internaute est lié à son manque de culture générale et à l'absence de vérification de l'information. (méthodologie historique de croisement des sources). Ce n'est pas nouveau mais c'est plus fréquent, plus violent, plus politique aussi. 

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet

2- La reprise dans le champ politique

Cet humour potache sur internet est repris dans le domaine politique.

Hoax écolo sur un calamar géant

L’information à l’heure d’Internet

3- Etude de cas: Le gorafi contre Nordpresse

Le Gorafi et Nordpresse sont deux sites parodiques mais ils n'ont pas la même ligne éditoriale. L'un est clairement parodique quand l'autre laisse le doute. L'intérêt est que l'article fasse scandale et soit partagé le plus possible.

Certains politiques se font prendre malgré tout par le Gorafi.... 

L’information à l’heure d’Internet
B - Le conspirationnisme

Conspirationnisme: Ce sont des adeptes de la théorie du complot.

1- Origines

Les théories du complot sont un phénomène ancien lié à la volonté d'expliquer des phénomènes politiques par l'existence de sociétés secrètes. Elles apportent une réponse simple (monocausale) à des phénomènes complexes (multifactorielles).

Deux grandes théories du complot historiques
1798: Illuminati et complot judéo-maçonnique.
1901: Antisémitisme "Les Protocoles des sages de Sion".

- Complot juif
- Premier pas de l'homme sur la lune
- Assassinat de Kennedy, etc.

L’information à l’heure d’Internet
L’information à l’heure d’Internet

Il y a de nombreuses explication à cette prolifération.

Sociales devant la progression des institutions ou le vide de leur absence.
Psychologiques : Biais cognitifs (démarche hypercritique), émotions trop présentes (suite à des événements angoissants),  auto-perception, tribalisme...

Les théories du complot correspondent à un besoin de sécurité. De besoin de reprendre le contrôle, de comprendre. De se distinguer de la masse.

2- L'explosion de la défiance avec internet

Il y a des centaines de sites complotistes en France. Les plus connus sont:

- Media-presse-info,
- Wikistrike,
- Stop mensonges,
- Egalité et réconciliation,
- Les Moutons enragés,
- Réseau Voltaire,
- Panamza,
- Alter Info.

Sous prétexte de sortir du "politiquement correct", les bases les plus élémentaires du  journalisme sont bafouées. Il est fréquent que les événements soient scénarisés pour correspondre au complot que l'on veut dénoncer. Ils accusent les journalistes de ne pas faire leur travail. Ils souhaitent ré-informer sans pour autant respecter eux-même les bases du journalisme. Internet joue alors un rôle accélérateur de la diffusion des rumeurs. Rumeurs souvent orientées contre des minorités (juifs, musulmans, francs-maçons etc.)

Diffusion essentiellement de mauvaises nouvelles et donc création d'un climat de pessimisme.
- Vrais/Faux scandales
- Vraies/Fausses réformes

Cela encourage l'antiparlementarisme, la démagogie et le populisme.

L’information à l’heure d’Internet

3- Quand lanceur d'alerte et complotisme se mélangent: L'affaire Cambridge Analytica

L’information à l’heure d’Internet

Facebook est accusé d'avoir laissé fuité ses données et d'avoir laissé les fake news pourrir les campagnes pour le Brexit et pour la campagne présidentielle aux Etats-Unis en 2016. 

Dans le même temps WikiLeaks  a aussi révélé des mails personnels de la candidate démocrate Hillary Clinton pour aider à l'élection de Trump avec l'aide de la Russie.

Cela met en cause le principe même de vote démocratique.

C - Que faire fake news ?

La croissance d'internet depuis la fin du XXème a favorisé la diffusion de fausses informations ou "fake news". 

 

1- Laisser faire ?

Paradoxalement il n'a jamais été aussi facile d'être informé et jamais autant de fausses informations n'ont été diffusées. Elles peuvent venir de partout et s'adaptent en étant hébergées dans des pays avec une législation faible dans le domaine. Il paraît donc difficile d'arrêter le robinet de fake news....

Ex: usine à Fake News en Macédoine

2- Légiférer ?

En France, en décembre 2018,  une loi a été promulguée pour lutter contre les fake news. Pourtant il est difficile de s'accorder sur la définition précise d'une fake news. De menaces de censure voire de manipulation par l'Etat sont possibles. Sans compter le manque d'efficacité d'un tel dispositif.

 

Un élu ou un citoyen pourra saisir en urgence un juge dans les trois mois précédant une élection pour faire cesser la diffusion d'une infox (traduction de fake news que préconise la Commission d'enrichissement de la langue française). Le magistrat devra décider en 48 heures si cette information est « manifestement fausse et diffusée de manière délibérée, massive et artificielle », selon la définition un peu vague donnée par les parlementaires.

Les réseaux sociaux devront aussi être plus transparents sur l'origine des messages sponsorisés, et dire qui a payé et combien pour en booster la diffusion et la propagation sur les pages des internautes. Dernier axe : le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) obtient le pouvoir de faire cesser la diffusion sur le territoire français d'une chaîne de télévision étrangère soupçonnée de manipulation.

3- Éduquer ?

Il existe des outils peu utilisés mais utiles même s'ils sont par nature  en retard sur l'information initiale (car il faut prendre le temps de vérifier):Il faut noter les incohérences et utiliser des sites comme  hoaxbuster, désintox, les décodeurs etc.  quand on a un doute sur une source d'information. 

Conclusion

Les médias ont une influence indéniables sur la société. Néanmoins avec la banalisation des moyens de diffusion nous subissons un afflux perpétuel d'informations souvent peu fiables et anxiogènes. 
Nous avons besoin de changer nos pratiques face à l'information.

- Vérifier les informations
- Ne pas les relayer avant
- S'appuyer sur des sources sérieuses.
- Croiser ses sources
- Faire un démenti en cas d'erreur.
- Privilégier les témoignages de première main.

A l'échelle de l'individu, ces données peuvent aussi être la source d'harcèlement ou de diffamation.

Cette image virtuelle de nous ne reflète pas forcément notre estime de soi. Nos deux moi peuvent s'affronter et aller jusqu'à nous mettre en danger.

L’information à l’heure d’Internet

Sources:

L’information mondialisée et individualisée : naissance et extension du réseau Internet

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Octobre 2019

Cours téléchargeable pour tableau Numérique Interactif (TNI/TBI) 

 http://muides2.free.fr/smart.jpg 

clé d'activation

 

 

 

Thème 3 : Étudier les divisions politiques du monde : les frontières (24-25h)

Axe 2 Les frontières en débat (8h)

 

 

Partie I: - Reconnaître la frontière : la frontière germano-polonaise de 1939 à 1990, entre guerre et diplomatie.

La Pologne se situe dans une zone d'influence entre les puissances Russes, Austro-Hongroise et Allemande. 

Gif sur l'évolution des frontières polonaises

La Pologne, Histoire de la réapparition d'un pays disparu. A partir 4'20''

Les frontières en débat
Les frontières en débat

Juillet-Août 1945: La conférence de Postdam  fixe la frontière "provisoire" occidentale de la Pologne sur la ligne Oder-Neisse provoquant la division de villes (comme Francfort sur Oder) entre deux états. 

La Pologne est reconstituée au profit de l'URSS et au détriment de l'Allemagne en se "déplaçant vers l'Ouest".

Les frontières en débat

Près de 8 millions d'Allemands vont devoir quitter la Pologne. 

Près de 2 millions de Polonais vont devoir quitter l'URSS et 3,5 millions se déplacer à l'intérieur de leur pays.

Les frontières en débat
1946: "Rideau de fer" (Churchill, Fulton)

1946: "Rideau de fer" (Churchill, Fulton)

1950: Reconnaissance de la frontière par la RDA (Traité de Görlitz ou  Zgorzelec)

1950: Reconnaissance de la frontière par la RDA (Traité de Görlitz ou Zgorzelec)

1970: Signature du traité de Varsovie, la RFA reconnaît la frontière Polonaise.

1970: Signature du traité de Varsovie, la RFA reconnaît la frontière Polonaise.

L'ouverture ou la fermeture de la frontière se fait alors au rythme de la guerre froide.

1972-80: Ouverture de la frontière
1980-90: fermeture de la frontière

Les frontières en débat

La chute du mur et la volonté de réunification Allemande inquiète sur la volonté de reconquête Allemande à l'Est.

12 novembre 1990: Traité de Moscou.
Fixe définitivement les frontières entre l'Allemagne en cours de réunification et la Pologne

raité de bon voisinage, signé le 17 juin 1991. Traité entré en vigueur le 16 janvier 1992

raité de bon voisinage, signé le 17 juin 1991. Traité entré en vigueur le 16 janvier 1992

La frontière tend aujourd'hui à disparaître

Les frontières en débat

D'anciennes frontières réapparaissent cependant. 
Les résultats des élections présidentielles en Pologne à la lumière des frontières fantômes de l’Europe... 

Les frontières en débat

Chronologie

Juillet 1945: Frontière Oder-Neisse "provisoire" reconnue par la conférence de Postdam.
1946: "Rideau de fer" (Churchill, Fulton)
1950: Reconnaissance de la frontière par la RDA (Traité de Görlitz)
1970: Signature du traité de Varsovie, la RFA reconnaît la frontière Polonaise.
1972: Ouverture de la frontière
1980: fermeture de la frontière
1990: Traité définitif entre l'Allemagne en cours de réunification et la Pologne.
1991: Eurrégion Neisse 
2007: Intégration dans l'espace Schengen

Partie II: - Dépasser les frontières : le droit de la mer

Identique sur l’ensemble des mers et des océans, indépendamment des frontières.

Dinstiction entre le droit maritime (les relations privées entre individus se déplaçant sur des navires sur les mers et océans) et le droit de la mer (les relations entre les États souverains dans le cadre des zones maritimes). 

Ces deux domaines d’activités relèvent de deux champs du droit (droit Privé International et Droit International Public) mais sont articulés dans des situations concrètes (ainsi le navire de plaisance d’un touriste qui fait une croisière se verra appliquer des contrôles différents selon le type de zone maritime dans lequel il se situe), alors même que le principe de libre circulation porté par la Convention des Nations Unies de Montego Bay (1982) consacre l’idée d’un dépassement des frontières.

Les frontières en débat
- Les frontières maritimes (limites des eaux territoriales) en kmz
Les frontières en débat

Lignes de base :

Les zones marines sont mesurées à partir des lignes de base. La ligne de base est normalement tracée à partir de la laisse de basse mer sur les côtes d'un État, le long de ses îles, de ses rochers et même des hauts-fonds découvrants, telle qu'elle est indiquée sur les cartes marines à grande échelle reconnues officiellement par l'État côtier. Là où la côte est très découpée, on peut tracer des lignes de base droites reliant des points adéquats situés sur la côte.

Eaux intérieures :

Les eaux intérieures comprennent toutes les zones marines situées du côté continental des lignes de base délimitant la mer territoriale ou les zones sur lesquelles l'État a un titre de souveraineté historique ou autre. De façon générale, les lacs, les ports et les rivières sont des eaux intérieures, tout comme certaines baies. Elles sont partie intégrante du territoire de l'État.

Mer territoriale :

La mer territoriale est une bande de mer qui peut s'étendre jusqu'à 12 milles marins au large des lignes de base.

L'État côtier exerce sa souveraineté sur cette zone, qui s'étend à l'espace aérien, au fond de cette mer et à son sous-sol ; à cet égard, la mer territoriale s'apparente au territoire terrestre d'un État. Les navires de tous les États bénéficient du « droit de passage inoffensif » dans la mer territoriale, mais ils doivent respecter certaines conditions liées aux normes internationales.

Zone contiguë :

La zone contiguë se trouve au-delà de la mer territoriale et s'étend jusqu'à 24 milles marins au large des lignes de base.

Cette bande de mer sert de zone tampon à l'intérieur de laquelle l'État côtier peut exercer un contrôle dans le but de prévenir les infractions à ses lois et règlements douaniers, fiscaux, sanitaires ou d'immigration sur son territoire ou dans sa mer territoriale. L'État côtier peut aussi punir ces infractions.

La zone contiguë constitue les 12 premiers milles marins de la zone économique exclusive.

ZEE :

La zone économique exclusive (ZEE) est une bande de mer au-delà de la mer territoriale et adjacente à cette dernière, pouvant s'étendre jusqu'à 200 milles marins au large des lignes de base.

Dans cette zone, l'État côtier a pleine souveraineté et juridiction aux fins d'exploration et de gestion ainsi qu'aux fins d'exploitation économique des ressources naturelles (biologiques ou non biologiques) des eaux surjacentes aux fonds marins, des fonds marins et de leur sous-sol.

Dans la ZEE, les États autres que l'État côtier jouissent de certaines libertés, en particulier celles de navigation et de survol.

Plateau continental :

Le plateau continental d'un État côtier comprend les fonds marins et leur sous-sol au-delà de sa mer territoriale, sur toute l'étendue du prolongement naturel du territoire terrestre de cet État jusqu'au rebord externe de la marge continentale, ou jusqu'à 200 milles marins au large des lignes de base, la distance la plus grande l'emportant.

Il existe deux critères alternatifs d'extension au-delà des 200 milles marins. L'État côtier peut, d'une part, demander cet élargissement si le rebord externe de la marge continentale se poursuit, la revendication ne pouvant aller jusqu'à 350 milles marins des lignes de base. D'autre part, l'État peut demander l'extension d'une zone large de 100 milles marins au-delà de la ligne (située dans la ZEE) à laquelle les eaux atteignent une profondeur de 2 500 milles. Les droits ainsi acquis ne concernent que les fonds marins et les sous-sols, mais pas les eaux surjacentes (article 76 de la Convention).

Haute mer :

La haute mer est la zone marine située au-delà de la ZEE. Aucun État ne peut y exercer sa souveraineté ou sa compétence. Selon la convention aucun État ne peut légitimement prétendre soumettre une partie quelconque de la haute mer à sa souveraineté.

A - Le droit de la mer en Arctique

Comme les autres espaces maritimes, l'océan Arctique est soumis au droit de la mer. Mais le changement climatique ouvre la voie à l'exploration de nouvelles ressources et suscite les convoitises.

1- 1867 Achat de l'Alaska par les Etats-Unis à la Russie

2- 2019, Trump veut acheter le Groënland.

3- Accord Norvège / Russie en 2010

Les frontières en débat
B - La remise en question des frontières en Mer

1- L'exemple de la mer de Chine

Contrairement aux Etats-Unis, la Chine a ratifié la convention de Montego Bay en 1996. Pourtant elle cherche à s'approprier des îlots pour s'approprier cet espace maritime

Les frontières en débat
Les frontières en débat
Les frontières en débat

2- De nombreux conflits sur la question des îles

Les frontières en débat

ilôt Persil: Crise entre le Maroc et l'Espagne en 2002:

Six membres des forces auxiliaires marocaines non armés se positionnent sur l'îlot le 10 juillet pour y établir un poste de contrôle dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue et l'immigration clandestine. Le royaume d'Espagne considère cette action comme une invasion d'un territoire espagnol et lance le 17 juillet l'opération militaire « Recuperar Soberanía » (appelé aussi « opération Romeo Sierra ») pour laquelle elle mobilise plusieurs bateaux de guerre et envoie vingt-quatre soldats des Grupos de operaciones especiales sur six hélicoptères débarquer sur l'îlot. Cette opération coûta selon certains journaux espagnols environ un million d'euros

Six membres des forces auxiliaires marocaines non armés se positionnent sur l'îlot le 10 juillet pour y établir un poste de contrôle dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue et l'immigration clandestine. Le royaume d'Espagne considère cette action comme une invasion d'un territoire espagnol et lance le 17 juillet l'opération militaire « Recuperar Soberanía » (appelé aussi « opération Romeo Sierra ») pour laquelle elle mobilise plusieurs bateaux de guerre et envoie vingt-quatre soldats des Grupos de operaciones especiales sur six hélicoptères débarquer sur l'îlot. Cette opération coûta selon certains journaux espagnols environ un million d'euros

Les frontières en débat
Conclusion

La convention de Montego Bay permet à de petites îles de servir de base à des revendications d'espaces maritimes très importants. L'article 121 précise néanmoins que seules les îles abritant une population humaine et une activité  économique propre peuvent générer une ZEE et un plateau continental étendu. Mais la formule est ambiguë.

Aujourd'hui les états contrôlent 36% des océans. L'esprit de Montego Bay d'un esapace sans frontière est révolu.

Partie III: Les débats actuels 
A -  Changement de souveraineté

La frontière marque la souveraineté d'un Etat sur un territoire. Quand cette souveraineté s'étend ou se réduit se pose la question des populations y habitant. Doivent-elles être expulsées ou doivent-elle devenir minoritaires sur leur propre sol (colonisation) ? Ou encore doivent-elles être protégées ? Doit-il y avoir un droit au retour ? Jusqu'à quand ?

1- Palestine/Israël (exode Palestinien de 1948)

2- Pologne/Allemagne (1945)

3- Chypre, Iakoutes, inuits, peuples indigènes...

B - Les contestations de frontières et le droit international

 

1- La mer devient un espace comme les autres ?

Les mers représentent 70% de la surface de la terre. Il procure des ressources essentielles aux être humains dans leur mode de consommation actuel (pêche, pétrole, terres rares...). Les routes maritimes sont des espaces stratégiques. 

2- Des conflits fréquents

En 2019, 20% des frontières font encore l'objet de litiges. L'annexion de la Crimée par la Russie (2014), la mer de Chine, les Kouriles etc. Les situations évoluent souvent (voir le chapitre précédent avec l'indépendance du Soudan du Sud par exemple)

3- L'encadrement des litiges par le droit international

En 1982, la convention des Nations Unies sur le droit de la mer signé à Montego Bay fixent des règles et étend la domination des états. Même si certains ne sont pas signataires. Le réchauffement climatique accentue la pression, notamment au niveau des zones arctiques (passage du Nord-Est) et sur son éventuel partage au détriment de la neutralité océanique de l'Arctique (1959)

C - des conceptions différentes de la frontière

1-  Ouverture ou fermeture ?

Libéraux et altermondialistes souhaitent un monde sans frontière (ex: No borders). Les conservateurs et nationalistes souhaitent de leur côté se protéger derrières des frontières "barriérisées" au nom d'une menace contre leur identité nationale (ex: Hongrie).

2- Intangibilité des frontières ?

Certains états souhaitent étendre leur territoire au mépris du droit international (Russie en Crimée, Moldavie, Géorgie...), Chine en mer de Chine. Cela marque une rupture dans la gouvernance mondiale depuis 1945. L'ONU a du mal à réagir fermement (Chine et Russie ayant le droit de veto).

3- Frontières virtuelles

De nouvelles frontières apparaissent, celle du cyberespace. Internet paraît être un espace sans frontières. Pourtant les lois appliquées sur les réseaux sociaux peinent à s'harmoniser entre les cultures locales et la loi Américaine (antisémitisme, nudité, violence). La chine de son côté développe une "grande muraille" pour se couper du soft power Etats-Uniens. En 2018 428 cables longs de 1,1 millions de kilomètres traversent les mers et océans  et représentent 99% des flux mondiaux d'information. Certains états (comme les pays Baltes) on même subit des attaques virtuelles menaçant leur intégrité et leur sécurité.

Jalons: “ - Dépasser les frontières : le droit de la mer”  

 

10 Repères

explications

1982: Convention de Montego Bay.

Définit juridiquement un zonage précis des étendues marines à partir du trait de côte (Mer territoriales 12mn, ZEE 200mn, Haute mer 350mn, eaux internationales)

Plateau continental

Prolongement naturel du continent sous l’eau. Il est étendu au minimum jusqu’à 200 milles marins comme la ZEE et peut être étendu jusqu’à 350 milles. Les états peuvent y exploiter les ressources naturelles du fond ou du sous-sol.

Etat enclavé

Etat n’ayant pas d’accès direct à une mer ouverte.

Territorialisation des mers

Appropriation des espaces maritimes par les états.

Maritimisation

Dépendance croissante de nos sociétés envers les mers et les océans dans de nombreux domaines (transports, communication, ressources alimentaires, énergétiques et minérales).

Détroit international

Bras de mer étroit où la libre circulation commerciale et navale est garantie par un régime juridique spécial (Bosphore, Malacca…)

Droit à la mer

Branche du droit international qui règle les rapports entre états en ce qui concerne l’utilisation de la mer et l’exercice de leurs pouvoirs sur les espaces maritimes.

Droit maritime

Ensemble des règles juridiques relatives aux intérêts privés engagés en mer.

Plateau continental

Prolongement naturel du continent sous l’eau. Étendu au maximum à 350mn

Commission des limites du Plateau continental (CLPC)

Organisation des Nations Unies créée  par la convention des droits de la mer. Elle traite les demande des états de délimitation du plateau continental.

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Publié dans #1ère, #2019, #Spécialité

Repost0