10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 16:36

 

 

Thème 3 - Le siècle des totalitarismes (10-11 heures)

 

 

Question 1:Genèse et affirmation des régimes totalitaires (soviétique, fasciste et nazi)

 

 

- Les régimes totalitaires dans l'entre-deux-guerres : genèse, points communs et spécificités
- Les totalitarismes face aux démocraties dans les années 1930

 

 

 

 

Cliquez sur l'image pour télécharger le cours en version Smart Notebook pour TBI

 

 

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Clé d'activation:
Me demander

 

Pour télécharger le cours en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

 

Introduction

Le régime totalitaire est donc un pays dirigé par un seul homme avec l’aide d’un parti unique. La population voit donc ses libertés restreintes.

 

 

1.jpg

 

. Affiche de propagande de la SFIO (parti socialiste)

 

 

 

PARTIE I:  Idéologie, Objectifs et arrivée au pouvoir

A:  Deux visions du mondes opposées

 

2.jpg


 

3.jpg

 

4.jpg

 

4-copie-1.jpg

 

Novembre 1918, Guillaume II abdique, c’est la fin de l’Allemagne impériale. Deux visions de la république s’affronte : une république socialiste (spartakistes) ou allemande (démocratique). Du 5 au 12 janvier 1919 ; c’ est la semaine sanglante, une assemblée constituante réunie à Weimar vote une nouvelle constitution.

 

B:  Deux objectifs différents

 

5.jpg

 

C Une prise de pouvoir aux origines différentes

6-copie-1.jpg

 

 

- 1922: Création de l'Union de Républiques Socialistes Soviétique (U.R.S.S.), censure, parti unique.
- 21 janvier 1924 : mort de Lénine qui ne souhaite pas voir Staline lui succéder…

 

7.jpg

 

 

  8.jpg

 

9.jpg

 

 

 

« Très bon marché ici ! La chambre d’hôtel 400 000 Marks, le dîner [Abendessen] 1 800 000 Marks. Un demi-litre de lait 250 000 Marks.
Six semaines plus tard, peu avant la fin de l’inflation, un déjeuner dans une auberge coûtait entre 10 et 20 milliards de Marks et un repas à la mensa plus d’un milliard, ce qui correspondait à 7 pfennigs-or. Pour une pièce de théâtre, je devais payer 300 à 400 millions. »

  Albert Speer, Au cœur du Troisième Reich

 

 

10.jpg

 

15.jpg

 

 

PARTIE II:  Enracinement de ces régimes

A:  Installation un pouvoir autoritaire

 

Arrivée au pouvoir de Staline (1924) et de Hitler (1933)

Suspension des libertés (presse, syndicats, individuelles)

Le PC devient seul parti légal (1923) NSDAP devient parti unique (1933)

 

11.jpg

 

18.jpg

19.jpg

 

B:  Eliminer ses "Amis"

 

21.jpg

 

22.jpg

 

24.jpg

 

23.jpg

 

Puis Staline s'attaque aux opposants: 1,6 millions de condamnés, 683 000 exécutions

 

C: Construire son réseau

 

26.jpg

Police politique (Tcheka, NKVD, KGB  pour l'URSS et la  Gestapo pour l'Allemagne Nazie)

 

  26-copie-1.jpg

 

D: La propagande omniprésente

 

27.jpg

 

Cliquez pour agrandir le texte

 

29.jpg

28.jpg

 

 

31.jpg

 

Des slogans simples et répétés sur tous les supports possibles

 

Le discours de propagande selon Hitler

"L'âme de la masse n'est accessible qu'à tout ce qui est entier et fort [...]. La masse préfère le maître au suppliant, et se sent plus rassurée par une doctrine qui n'en admet aucune autre auprès d'elle. La tolérance lui donne un sentiment d'abandon; elle n'en a que faire[...].

La faculté d'assimilation de la grande masse n'est que restreinte, son entendement petit, par contre son manque de mémoire est grand. Donc toute propagande efficace doit se limiter à des points forts peu nombreux, et les faire valoir à coup de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée [...].

La grande masse d'un peuple ne se compose ni de professeurs, ni de diplomates. Elle est peu accessible aux idées abstraites. Par contre, on l'empoignera plus facilement dans le domaine des sentiments et c'est là que se trouvent les ressorts secrets de ses réactions."

Hitler, Mein Kampf, 1926

 

 

De grandes réunions pour montrer la force du parti et l'obéissance de la masse. L'individu ne compte plus, seule la collectivité est importante.

31-copie-1.jpg


Contrôler la jeunesse (militarisation, groupes, Dénonciations familiales...)

32.jpg

 

Création de nouveaux programmes scolaires

Ex: Une dictée d'école primaire en Allemagne.

"Comme Jésus a délivré les hommes du péché et de l'enfer, ainsi Hitler a sauvé le peuple allemand de la ruine. Jésus et Hitler furent persécutés mais tandis que Jésus fut crucifié, Hitler fut élevé au poste de chancelier [...]. Jésus travaillait pour le ciel, Hitler oeuvre pour la terre allemande."

 

 

Contrôler la presse  

33.jpg

Un seul journal: "la Pravda" (la vérité) en URSS. En Allemagne le 2 février 1933 : les journaux d'avis contraires au régime sont interdits de parution. En 1940, le magazine couleur Signal sert de propagande européenne.

 

 

Le cinéma

 

En Russie

Le cinéma, en influençant les films du cinéaste Sergueï Eisenstein : Octobre, qui relate les événements d'octobre 1917, dont le scénario fut modifié sur ordre de Staline, ou encore La Chute de Berlin de Mikheïl Tchiaourelli dans lequel Staline est présenté comme le vainqueur génial de la Seconde Guerre mondiale.

Principaux films de Sergueï Eisenstein : La grève (1924), Le cuirassé Potemkine (1925), Octobre (1927), la ligne générale (1929), ...

 

 


 

En Allemagne  Leni Riefenstahl

Les Dieux du stade (Olympia) est un film documentaire en deux parties tourné par Leni Riefenstahl en 1936 lors des Jeux olympiques d'été de 1936 et sorti le 20 avril 1938.

 

 


 

L'achitecture

 

35.jpg

 

 

Les grands évènements médiatiques comme les jeux Olympiques de 1936 à Berlin

34.jpg

 

 


 

Certains pays avaient envoyé une délégation réduite, certains athlètes juifs avaient décidé de boycotter. En France, la question fut vite tranchée : on participerait.  Le film de la cérémonie d'ouverture montre qu'on ne va pas se contenter de cela, la délégation française,va saluer la tribune officielle d'un salut dit "Gaulois".  Après coup, on justifiera cela en affirmant qu'il s'agissait du salut olympique, ce qui est vrai. Néanmoins,on constatera que la plupart des autres délégations se sont abstenues de le pratiquer, (et lors des autres éditions des JO, la France n'a pas eu ce zèle)

 

A voir, le 100m de Jesse Owens

 

Peinture  

En Russie

La peinture officielle du réalisme soviétique avec Plastov, Romas, Toidze, Guerassimov ou Boris Vladimirski. Gravures d'affiches de l'entre-deux-guerres des années 1930 avec des artistes tels que V. Deni, A. Deineka, G. Kluktis, N. Vatolina ou après guerre avec Kukryniksy.

 

http://savoir.fr/wp-content/uploads/2012/05/Les-mouvements-dans-la-peinture-R%C3%A9alisme-socialiste.jpg

 

 

En Allemagne

L’artiste ne travaille pas pour lui, mais pour ses compatriotes. Les sujets qu’il choisit doivent inévitablement concerner tout le monde. Il y a un modèle d’héroïsation créé par le Parti nazi. Cet Allemand est unique, il appartient à cette « race des seigneurs » chargée de gouverner le monde. C’est en somme tous ces critères que Hitler veut voir et sentir dans les toiles exécutées..

Adolf Wissel, Famille paysanne de Kahlenberg (1939).

 

 

Les poèmes

Les éloges panégyriques de Rashimov dans la presse (Gazette rouge de Léningrad, Pravda...)  

 

 

"Ô, Grand Staline"

Ô Grand Staline, Ô chef des peuples;
Toi qui fais naître l'homme
Toi qui féconde la terre
Toi qui rajeunis les siècles
Toi qui fais fleurir le printemps
Toi qui fais vibrer les cordes musicales
Tu es la fleur de mon printemps
Un soleil reflété par des millions de cœurs humains".

Rashimov, poème publié dans la Pravda, 28 aôut 1936.

 

Un poème d'Eluard en 1950

 

La Radio

Radios, distribuées gratuitement avec une seule chaîne pour recevoir la propagande officielle. La voix d'Hitler ne passant pas bien à la radio (débit haché, fade), il a l'idée de la faire modifier par un ingénieur du son pour qu'elle porte mieux. L'opération est un succès et le procédé sera réemployé à la suite. Goebbels s'inspire des théoriciens de la propagande qui l'ont précédé, notamment Gustave Le Bon et son ouvrage Psychologie des foules qui expose des moyens d'influencer les masses à leur insu.

 

Les héros

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f1/Stakhanov.JPG/220px-Stakhanov.JPG

Alekseï Grigorievitch Stakhanov (en russe : Алексей Григорьевич Стаханов ; 1905-1977) est un célèbre mineur soviétique.
Lors d'un concours organisé par le Komsomol, ce mineur du Donbass aurait accompli quatorze fois la norme d'extraction du charbon, le 31 août 1935 : 102 tonnes en 6 heures de travail. La norme était de 7 tonnes. La propagande soviétique en a fait par la suite un exemple pour tous les ouvriers de l'URSS. Cette promotion du sacrifice personnel et de l'émulation entre travailleurs pour le bien du Parti a reçu le nom de stakhanovisme.

 

 

37.jpg

 

 

 

PARTIE III:  L'application des politiques

 


A Transformation de la société

 

41.jpg

 

 

42.jpg

 

43.jpg

 

43-copie-1.jpg

 

44.jpg

 

45-copie-1.jpg

46.jpg

47.jpg

 

 

- Zoom: Auschwitz-Birkenau

- Histoire des arts: Le documentaire historique "Nuit et Brouillard"

 

47-copie-1.jpg

 


B L'exclusion des personnes différentes

Les régimes totalitaires sont par nature intolérant et ont besoin de boucs émissaires pour expliquer les problèmes de la société.

 

 

 

48-copie-2.jpg

 

 

1933: Boycott des magasins juifs.

1935: Lois Antisémites de Nuremberg (travail, mariage, citoyenneté, émigration). Le port de l'étoile jaune est devenu obligatoire en 1941.


http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/lc/image/03/03098.jpg

1938: Nuit de cristal (9 au 10 novembre). Amende de 1 milliard de Marks.

 

C La politique économique

1: La réforme agraire (uniquement en URSS)

1929: Collectivisation des terres en URSS

Staline décide de supprimer les koulaks (« grands propriétaire terriens »). Même ceux qui acceptent de donner leurs terres vont en camp. La propriété individuelle est supprimée.

 

49.jpg

1931-32 : Les paysans brûlent leurs récoltes, abattent leurs troupeaux.

1933: Grande famine

 

2: Les grands travaux

50.jpg

 

 

Autarcie :  Les importations sont limitées. On fabrique des produits de remplacement (ou ersatz). L’Allemagne fait du troc avec certains pays.

 

En Allemagne, il n'y a pas de rupture avec le capitalisme, mais l'Etat a plus de poids.

1935: Retour du service militaire obligatoire (en violation du traité de Versailles). Réarmemement massif.

 

52.jpg

 

 

 

En URSS, Staline ordonne la nationalisation de toutes les entreprises. Il charge le «Gosplan » de planifier l’économie., on met donc en place des plans quinquenaux.


51.jpg

 

1928-32 : Premier plan quinquennal. (industrie lourde et communications) le premier plan a triplé la production d’électricité.

Travail Mer Baltique- Mer Blanche en 1932-33 (grâce aux goulags)

Les paysans doivent sacrifier les « biens de consommation » (les vêtements, les automobiles, les appareils ménagers) pour l’achat des tracteurs, locomotives et installations hydro-électrique.

En 1940 L’URSS se situe au troisième rang mondial.

 

53.jpg

 

Hitler et Staline étaient des dirigeants autoritaires qui ont profondément influencé la politique de leur pays et par extension du monde entier. Leurs idéologies étaient très différentes (Nazisme et Communisme) mais la logique totalitaire est la même. Ils instaurent un régime où la population est :

 

Surveillée: Par le parti, les enfants,  les voisins…

Terrorisée: Par le goulag ou le camp de concentration, les procès, la police politique.

Encadrée: Par la propagande et le culte de la personnalité.

 

 

Vocabulaire:

URSS : Union des républiques socialistes soviétiques. État fédéral créé en décembre 1922 par Lénine. La capitale est Moscou.
Nationalisation: Acte par lequel les moyens de production – terres, mines, usines, entreprises... – deviennent propriété de l’État. 
Kolkhozes : Exploitations agricoles créées par la collectivisation. Les moyens de production sont communs ; les ouvriers agricoles sont rétribués sur la base d’un partage des bénéfices (« Kol » = collectif).
Sovkhozes : Fermes d’État où les travailleurs sont salariés (« sov » = soviétique).
Koulak : Paysan aisé propriétaire de sa terre.
Goulag : Camps de travaux forcés en URSS.
PCUS : Parti communiste d’Union soviétique.

 

 

Dates à retenir:

 

    1922 : Naissance de l’URSS.
    1924 : Mort de Lénine.
    1924-1953 : Dictature de Staline.
    1928 :  1er plan quinquennal.
    1929-1938 : Collectivisation forcée des campagnes.
    1933-45: Adolf Hitler au pouvoir
    1935: Lois de Nuremberg
    1937-1938 : Grande terreur Stalinienne
    1939 23 août : Pacte de non-agression germano-soviétique.
    1941 :  Entrée en guerre de l’URSS.

 

 

Une alliance de circonstance en 1939 pour envahir la Pologne entrainera la seconde guerre mondiale. Une trahison d'Hitler par son invasion de l'URSS en juin 1941 marquera le début de l'opposition entre les deux régimes.

 

Liens:

 

 

 

Filmographie:

URSS
- Docteur Jivago (Lean, 1965)
- La grève, Le cuirassé Potemkine (Eisenstein)

Années 1920
- Cotton Club (Coppolo, 1983)

Années 1930
- Les temps moderne (Chapilin, 1936)
- Les raisins de la colère (Ford, 1940)
- La belle équipe (duvivier, 1936)
- La vie est à nous (Renoir, 1936)
- Le dictateur (Chaplin, 1940)
- Le tambour (Schlöndorff, 1979)
- La Grande Illusion (Jean Renoir, 1937)

Repost 0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 19:02
Thème 5 - Les Français et la République 
 
(15-16h)
 
Question 2: La République et les évolutions de la société française
- La République et la question ouvrière : le Front populaire
- La République, les religions et la laïcité depuis les années 1880
- La place des femmes dans la vie politique et sociale de la France au XXème siècle
 

 

Place de la République, à Paris, le dimanche 11 janvier 2015. REUTERS/Stephane Mahe

 

- La République et la question ouvrière : le Front populaire

- La République, les religions et la laïcité depuis les années 1880

- La place des femmes dans la vie politique et sociale de la France au XXème siècle

 

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),

 

Clé d'activation du logiciel:

 

Pour télécharger le cours complet en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

Pour télécharger le fichier texte

 

 

 

Résumé du cours pour la création d'une fiche de synthèse.

 

PARTIE  I : La République et les ouvriers : l’expérience du Front Populaire

 

Intro :  Mise en place des lois ouvrières, basées sur 3 principes :

- La conception égalitaire du régime républicain

- Le positivisme

- Le souci électoraliste (hausse du nombre d'ouvriers).

 

I - Composition, soutien et victoire du Front Populaire (FP) 

A - Une alliance de gauche

 

3 partis qui s’unissent dans le climat de crise politique et économique. ils composent le Front Populaire :

- parti radical et radical socialiste

- SFIO (Blum)

- PCF (Thorez).  

Le Front Populaire est soutenu par la classe ouvrière.

 

B- Les espoirs ouvriers

Promesses du FP : amélioration vie professionnelle et personnelle.

Antiparlementarisme (Stavisky). Hausse extrêmes (gauche/droite)

 

C- La victoire du FP

FP : remporte les élections législatives du 3 mai 1936

SFIO : 1er parti de l’alliance (Blum)

Participation des radicaux indispensable

PCF : grand vainqueur + soutien le FP mais pas gvnmt.

 

 

II- Les espoirs de la classe ouvrière et les mesures du FP

A- Conditions de vie et de travail de la classe ouvrière

 

  •          Taylorisme (organisation scientifique du travail pour un meilleur rendement).
  •          Chômage
  •          Niveau de vie qui s’améliore (accès soins) mais toujours insuffisant

B- Les grèves « joyeuses » de juin 1936 

  •        4 juin 1936 : Blum président du Conseil = 1er gouvernement du FP
  •        Défiance ouvrier vs patronat
  •        Occupation pacifique : aucune intervention des forces de l’ordre

7 juin 1936: Accords Matignon

Liberté syndicale + liberté d’expression ; - Congés payés ; -  Augmentation salaire ; - Semaine de 40h de travail payés 48h ; - Conventions collectives

 

Conclusion : Rupture du FP et désillusion. Crise économique qui s’amplifie. Pb guerre d’Espagne. Daladier.

 

 

Partie II - La République, les religions et la laïcité

 

Intro : - De 1801 à 1805 : régime du Concordat en France ; - 1870 : Proclamation de la République (politique par les Radicaux ; Républicains anticléricaux). 1905 : Laïcité, principe fondamental

 

I -   La construction de la République laïque 

A- Le combat de la République contre le cléricalisme

Laïcité*  Cléricalisme* Anticléricalisme*.

France : marquée par le christianisme et par l’anticléricalisme

Radicalisme = mouvement anticlérical ; L. Gambetta : souhaitait la séparation de l’Etat et de l’Eglise.

Laïcité républicaine, divorce, suppression repos dimanche obligatoire.  

 

B- L'école, un enjeu majeur entre l'Etat et l'Eglise 

Ministère de l’instruction publique : souhaite la laïcité dans l’enseignement (autrefois confié aux congrégations religieuses). 

Lois Ferry et Goblet (1881-1886)

Ecole publique et laïque vs école privé

Loi association 1901: impose le contrôle des congrégations religieuses

Opposition des catholiques à l’expulsion des congrégations

II - La loi de 1905, la séparation de l'église et de l'Etat

A- Une lutte parlementaire

Radicaux + soutien socialistes = gouvernement du « bloc des gauches » qui lutte pour la séparation de l’Etat et de l’Eglise

Projet de loi déposé devant l’Assemblée Nationale (25 mars 1905) puis au Sénat

Loi mise en application (1er janvier 1906)

 

B- Les principes de la loi

Loi qui garantit la liberté de conscience + exercice des cultes 

Procédure de séparations des biens (gérés par des associations) 

 

C- Une loi qui se heure à l'opposition catholique

Loi mal acceptée par l’Eglise (Crise des inventaires, rupture Vatican)

Climat s’apaise avec 1GM (catho. et les anticléricaux fraternisent dans les tranchées).

 

III - La laïcité dans la République après 1945

 

A - Laïcité et pratique religieuse en France

Laïcité = principe constitutionnel

Pendant la guerre : retour religion dans l’enseignement puis abrogation loi Vichy.

Evolution religieuse en France : -  déclin de la pratique religieuse dans la pop° ; - 

essor d’une religion exogène (Islam)

 

B - L'école, lieu d'affirmation et de débats sur la laïcité

Cohabitation public / privé. Ecole : devient un enjeu politique (droite vs gauche). Débat sur la question du port des signes religieux

Conclusion - Question religieuse = enjeu politique ; - oppose des principes constitutionnels (liberté d’expression, de conscience et de culte, laïcité, neutralité religieuse, etc.)

 

 

Partie III - La République et les femmes de la la fin du XIXème à aujourd'hui

 

Intro : Les femmes s’engagent dans le combat pour l’égalité, marqué par 3 aspects essentiels : - lutte pour l’égalité politique ; - question de la maternité et de la condition féminine ; - question de la femme dans le monde du travail.

 

I-  La lutte pour l’égalité politique

A- Une conception de la femme opposée à l’égalité sexuelle

La femme vue par les hommes politiques en 3 éléments:

- Le rôle social de la femme est celui d'être mère et épouse.

- La femme serait intellectuellement inférieure aux hommes

- La femme a une dimension sacrée.

 

B-    Un combat incarné par des femmes : les suffragettes

​​Permet aux femmes d’exprimer leur égalité et d’obtenir le droit de vote

Quelques femmes s’engagent dans la lutte

Un débat parlementaire se heurte au conservatisme des sénateurs

La participation active des femmes lors de la guerre joue en leur faveur

 

C- De l'égalité politique à la parité

De Gaulle affirme que la République garantira l’égalité de « tous les hommes et de toutes les femmes » (septembre 1942)

21 avril 1944 : Comité Français de Libération Nationale accorde le droit de vote aux femmes

En 2000, une loi impose la parité des candidatures pour les scrutins (parité électorale à parité des élus)

 

II- Les femmes dans la vie économique

 

A - Le travail des femmes, un phénomène ancien

Des femmes nombreuses à travailler, souvent cantonnées dans des fonctions subalternes

 

B - Une nouvelle place dans le monde du travail (1960-2010) 

Féminisation du travail

Cependant : beaucoup de préjugés

Inégalité salaire

 

III - La lutte pour l’émancipation des femmes et la condition des femmes

 

A - Une tradition et des lois qui ont maintenu les femmes dans une situation d'infériorité. 

Dépendance des femmes vis-à-vis des hommes (juridiquement et culturellement)

1960-1980 : - libération sexuelle ; - égalité de la femme dans le couple et la société

 

B - La lutte féministe pour la libération sexuelle et l'égalité sociale.

Légalisation contraception + avortement

Ne plus être soumise à l’homme

Planning familial (1960)

Mouvement de Libération des Femmes (1970) : international

Pilule contraceptive (Loi Neuwirth et loi Veil)

3 lois de départs : - égalité professionnelle ; - égalité couple ; - féminisation du nom des professions

Depuis 1986 : encore + de lois = renforce l’égalité hommes-femmes et parité sociale

 

Conclusion - condition des femmes en amélioration grâce à leur combat ; - égalité des droits ; - parité politique et sociale.

 

Dates et notions clés

1850 : loi Falleux

1870 : Proclamation de la République

1881 : loi neutralité dans l’enseignement

1882 : loi non-confessionnalité dans l’enseignement public

1884 : loi divorce

1886 : loi laïcité du personnel enseignant

1892 : droit de vote des femmes en Nouvelle-Zélande

1901 : loi association

7 juillet 1904 : loi interdisant les congrégations enseignantes

1905 : séparation de l’Etat et de l’Eglise

1913 : Droit de vote des femmes en Europe du Nord

1929 : crise économique

1935 : Création Front Populaire

Mai-juin 1936 : victoire du FP, gouvernement Blum, grèves joyeuses Accords de Matignon

11 et 12 juin 1936 : lois emblématiques du FP

Eté 1936 : premiers congés payés pour les ouvriers (15 jours)

1937 : + de  800 000 chômeurs / crise économique qui s’amplifie

1938 : fin du FP / gouvernement de Daladier

Septembre 1942 : De Gaulle affirme l’égalité des sexes

21 avril 1944 : droit de vote des femmes en France (application en Avril 1945 aux municipales)

Octobre 1945 : élections législatives / 33 femmes sont à l’Assemblée

1958 : Constitution : République Laïque

1959 : loi Michel Debré

1960-1980 : lutte des femmes (libération sexuelle + égalité dans le couple et dans la société)

1960-1961 : 1ère pilule contraceptive sur le marché

1967 : loi Neuwirth

1970 : Mouvement de Libération des Femmes (MLF)

Avril 1971 : manifeste des « 343 salopes »

1975 : loi Veil

1972 : loi « travail égal, salaire égal »

1981 : F. Mitterrand élu

1983 : loi égalité professionnelle

1984 : loi Savary

1985 : loi égalité dans le couple
1986 : loi féminisation du nom des professions
1989 : débat sur le port du voile
1993-1994 : loi Bayrou
6 juin 2000 : loi parité pour les scrutins
2003 : création d’un conseil français du culte musulman
15 mars 2004 : loi contre le port de signe religieux dans l’enseignement public

 

Notions clés :


Révolution industrielle : Passage d’une société principalement agricole à une société principalement industrielle.
Taylorisme : organisation scientifique du travail pour un meilleur rendement.
Laïcité : Séparation entre l’Etat et l’Eglise,  vise à supprimer l’influence des communautés religieuses dans la vie publique.
Cléricalisme : Prédominance de la religion et des communautés religieuses sur la vie politique et les institutions publiques.
Anticléricalisme : Opposition à l’influence des religions sur la vie publique 

 

 

Version longue

Pour télécharger le cours complet en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

Pour télécharger le fichier texte

 

 

Liens:

La République de l'Entre-deux-guerres: Victorieuse et fragilisée http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

 

 

 

 

 

 

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Clé d'activation:
Me demander

 

Pour télécharger le cours en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

Repost 0

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter