bac

Publié le 16 Mai 2015

Sujet N°2 sur la seconde guerre mondiale

 

Sujet: "Expliquez en quoi la seconde guerre mondiale est l'expression d'une brutalisation progressive de la société"

 

 

 

Introduction

On cherche à "humaniser" la guerre depuis longtemps:

- Paix de Dieu et Trêve de Dieu au Moyen Âge.

- Création de la Croix Rouge par Henry Dunant après la bataille de Solférino de 1859

- Création de la SDN après la première guerre mondiale ainsi que la signature des conventions de Genève.

 

Problématiques possibles: Pourtant il n'y a jamais eu autant de morts parmi les civils. Notre société se serait-elle habituée aux "dommages collatéraux" des conflits ?

 

Idées fortes:

 

I - Le changement de type de conflit

 

A- Une lutte idéologique

- Affrontement entre 3 idéologies: Démocraties capitalistes, Nazisme, Communisme. On recherche une domination totale. Les populations sont "complices" du système dans lequel elles s'inscrivent.

- La cause est supérieure à l'homme. L'individualité est détruite au profit du collectif. Ex: Les japonais créent le principe des "kamikazes", une barrière morale (respect de l'humain) est enlevée.

 

B- Une stratégie militaire différente

- Premier conflit où les civils sont plus touchés que les militaires. Les civils deviennent une cible et les "lois de la guerre" comme la convention de Genève ne sont pas respectées.

- La Blitzkrieg Allemande et la stratégie de la "terre brûlée" soviétique mettent en avant les résultats militaires rapides au détriment du traitement des civils. Les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki sont les situations extrêmes de ces stratégies.

- Bombardements de Dresde: Pas d'utilité militaire.

 

C- Des Hommes "encombrants".

- Bien souvent le prisonnier de guerre est vu comme un fardeau pour l'armée occupante. La première guerre mondiale avait déjà montré que l'homme était déconsidéré par l'élite militaire (vagues d'assaut inuilles notamment). 

- Le civil est vu au mieux comme une force de travail (camp, STO) ou comme une source de revenu (spoliation). Les résistants sont eux aussi en majorité des civils, brouillant ainsi un peu plus la différence civils/militaires.

- Exécution de civils en sanction (ex: 50 otages de Nantes), destruction de villages (comme Oradour-sur-Glane par la division das Reich) en représailles, sadisme ou par désœuvrement.

 

II - Une volonté d'extermination programmée

 

A- Un génocide qui vient de loin

- Le précédent du génocide arménien de 1915 montre une évolution inquiétante des conflits avant même la seconde guerre mondiale

- L'éducation programmée des enfants: Le Fascisme mettait en avant la guerre comme un événement positif pour "forger un homme nouveau". Les jeunesses hitlériennes conditionnait les enfants dans cet objectif.

 

B- La genèse de la "solution finale".

- On isole dans des camps de concentration et des ghettos (ex:Varsovie)

- Déshumanisation: Rasé, tatoué, uniforme. Soupe diurétique pour affaiblir. Travaux, tortures... On essaie de revendre les cheveux, de faire de l'engrais avec les os, du savon avec la graisse etc.

- Les prisonniers sont parfois victimes d'expériences "scientifiques" souvent inutiles. Il sont donc considérés comme inférieurs aux animaux. Ils sont considérés comme des parasites, des nuisibles. On met en avant le plaisir sadique de faire souffrir.

- Naissance de la notion de "crime contre l'humanité" après l'extermination des juifs, opposants politiques, tziganes etc.

 

C- Les fondements de l'humanité remis en cause.

- La déshumanisation permet de rechercher le moyen technique le plus efficace pour éliminer les hommes. Après le génocide par balle, c'est la solution de la chambre à gaz (Zyklon B) qui est choisie. La mort devient industrielle.

- Le viol systématique des femmes (ex: Les Allemandes à la libération par les Soviétiques) est une arme utilisé par l'URSS (et repris dans de nombreux conflits depuis).

- Perte de confiance dans l'avenir et dans la croyance que l'homme est naturellement bon (JJ.Rousseau). Le monde est bouleversé par les récits de Primo-Lévi (si c'est un homme) ou encore par le journal d'Anne Franck.

 

III - Une violence proportionnelle à la capacité technique de destruction

 

A- Un nouveau monde technologique

- Saut Technologique important: Avion à réaction, missiles à longue distance, bombe nucléaire, radar, calculateurs (ancêtres de l'informatique). Certaines technologies ont eu aussi des applications civiles (nucléaire civil, radar...)

 

B- La mondialisation en marche.

- Premier conflit sur tout le globe. Effacement des distances, renforcement de la mondialisation. Création de nouvelles formes de déploiement logistiques (ex: débarquement). Peu de points du globe se trouvent exclus des combats.

 

C- Des séquelles du conflit

- Aujourd'hui encore de nombreux pays (comme l'Egypte par exemple) sont couverts de mines. La seconde guerre mondiale n'a pas fini de faire des morts.

- Bien loin d'être seulement hors-norme, les techniques de combat de la seconde guerre mondiale ont été réutilisées fréquemment depuis (génocide au Rwanda, Cambodge), extermination ethnique en Bosnie, viol systématique en Afrique Centrale.

- Il est rare que les populations se révoltent contre ces exactions. Par manque de moyen mais aussi par l'acceptation de la propagande.

 

Conclusion

- Création d'un monde nouveau (?) qui se veut basé sur le droit et la gouvernance mondiale: Création de l'ONU. Idée de droit Pénal international même pour les dirigeants. Échec global (comme la SDN) lié au droit de veto pour les 5 vainqueurs (Russie, Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni)

- Construction de lieux de mémoires (mémorial de la Shoah, du mémorial de Caen). Les camps deviennent des lieux d'expression de cette mémoire (Auschwitz, Dachau...)

- Un conflit global devient impossible avec la bombe nucléaire: Équilibre de la terreur. Conflits localisés (Cuba, Viet Nam) et création de zones grises ensuite. plus de guerres mondiales, mais des conflits de moindre envergure partout, tout le temps. Pas certain que le monde soit plus sûr aujourd'hui.

 

"Ignorer le passé c'est raccourcir l'avenir" (M.Green)

 

 

 

 

Sujet: "Expliquez en quoi la seconde guerre mondiale est l'expression d'une brutalisation progressive de la société"

 

 

 

Introduction

On cherche à "humaniser la guerre depuis longtemps:

- Paix de Dieu et Trêve de Dieu au Moyen Âge.

- Création de la croix rouge par Henry Dunant après la bataille de Solférino de 1859

- Création de la SDN après la première guerre mondiale ainsi que la signature des conventions de Genève.

 

Problématiques possibles: Pourtant il n'y a jamais eu autant de morts parmi les civils. Notre société se serait-elle habituée aux "dommages collatéraux" des conflits ?

 

Idées fortes:

I - Le changement de type de conflit

 

A- Une lutte idéologique

- Affrontement entre 3 idéologies: Démocraties capitalistes, Nazisme, Communisme. On recherche une domination totale. Les populations sont "complices" du système dans lequel elles s'inscrivent.

- La cause est supérieure à l'homme. L'individualité est détruite au profit du collectif. Ex: Les japonais créent le principe des "kamikazes", une barrière morale (respect de l'humain) est enlevée.

 

B- Une stratégie militaire différente

- La Blitzkrieg Allemande et la stratégie de la "terre brûlée" soviétique mettent en avant les résultats militaires rapides au détriment du traitement des civils. Les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki sont les situations extrêmes de ces stratégies.

- Premier conflit où les civils sont plus touchés que les militaires. Les civils deviennent une cible et les "lois de la guerre" comme la convention de Genève ne sont pas respectées.

 

C- Des Hommes "encombrants".

- Bien souvent le prisonnier est vu comme un fardeau pour l'armée occupante. Le civil est vu au mieux comme une force de travail (camp, STO) ou comme une source de revenu (spoliation). Les résistants sont eux aussi en majorité des civils, brouillant ainsi un peu plus la différence civils/militaires.

- Exécution de civils en sanction (ex: 50 otages de Nantes), destruction de villages (comme Oradour-sur-Glane par la division das Reich) en représailles, sadisme ou par désœuvrement.

 

 

II - Une volonté d'extermination programmée

 

A- Un génocide qui vient de loin

- Le précédent du génocide arménien de 1915 montre une évolution inquiétante des conflits avant même la seconde guerre mondiale

- L'éducation programmée des enfants: Le Fascisme mettait en avant la guerre comme un événement positif pour "forger un homme nouveau". Les jeunesses hitlériennes conditionnait les enfants dans cet objectif.

 

B- La genèse de la "solution finale".

 

- On isole dans des camps de concentration et des ghettos (ex:Varsovie)

- Déshumanisation: Rasé, tatoué, uniforme. Soupe diurétique pour affaiblir. Travaux, tortures... On essaie de revendre les cheveux, de faire de l'engrais avec les os, du savon avec la graisse etc.

- Les prisonniers sont parfois victimes d'expériences "scientifiques", déshumanisés (numéros tatoués, rasés etc.).

- Naissance de la notion de "crime contre l'humanité" après l'extermination des juifs, opposants politiques, tziganes etc.

 

C- Les fondements de l'humanité remis en cause.

- La déshumanisation permet de rechercher le moyen technique le plus efficace pour éliminer les hommes. Après le génocide par balle, c'est la solution de la chambre à gaz (Zyklon B) qui est choisie. La mort devient industrielle.

- Perte de confiance dans l'avenir et dans la croyance que l'homme est naturellement bon (JJ.Rousseau). Le monde est bouleversé par les récits de Primo-Lévi (si c'est un homme) ou encore par le journal d'Anne Franck.

- Le viol systématique des femmes (ex: Les Allemandes à la libération par les Soviétiques) est une arme utilisé par l'URSS (et repris dans de nombreux conflits depuis).

 

 

III - Une violence proportionnelle à la capacité technique de destruction

 

A- Un nouveau monde technologique

- Saut Technologique important: Avion à réaction, missiles à longue distance, bombe nucléaire, radar, calculateurs (ancêtres de l'informatique). Certaines technologies ont eu aussi des applications civiles (nucléaire civil, radar...)

 

B- La mondialisation en marche.

- Premier conflit sur tout le globe. Effacement des distances, renforcement de la mondialisation. Création de nouvelles formes de déploiement logistiques (ex: débarquement). Peu de points du globe se trouvent exclus des combats.

 

C- Des séquelles du conflit

- Aujourd'hui encore de nombreux pays (comme l'Egypte par exemple) sont couverts de mines. La seconde guerre mondiale n'a pas fini de faire des morts.

- Bien loin d'être seulement hors-norme les techniques de combat de la seconde guerre mondiale ont été réutilisée fréquemment depuis (génocide au Rwanda, Cambodge), extermination ethnique en Bosnie, viol systématique en Afrique Centrale.

- Il est rare que les populations se révoltent contre ces exactions. Par manque de moyen mais aussi par l'acceptation de la propagande.

 

 

Conclusion

- Création d'un monde nouveau qui se veut basé sur le droit et la gouvernance mondiale: Création de l'ONU. Idée de droit Pénal international même pour les dirigeants. Échec global (comme la SDN) lié au droit de veto pour les 5 vainqueurs (Russie, Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni)

- Construction de lieux de mémoires (mémorial de la Shoah, du mémorial de Caen). Les camps deviennent des lieux d'expression de cette mémoire (Auschwitz, Dachau...)

- Un conflit global devient impossible avec la bombe nucléaire: Équilibre de la terreur. Conflits localisés (Cuba, Viet Nam) et création de zones grises ensuite.

- Une nouvelle espérance: Baby-Boom après-guerre (à rapprocher des années folles après la première guerre).

 

Un monde nouveau, plus de guerres mondiales, mais des conflits de moindre envergure partout, tout le temps. Pas certain que le monde soit plus sûr aujourd'hui.

 

"Ignorer le passé c'est raccourcir l'avenir" (M.Green)

Conclusion

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Publié dans #Bac, #Première, #Guerre

Repost0

Publié le 29 Mars 2015

 

Sujet de composition : "Gouverner la France depuis 1946"

 

 

Voici les principales notions attendues pour ce sujet de composition:

 

Introduction:

Définition des mots du sujet: ex: Gouvernement, Etat, opinion publique...

1944-46: En introduction rappeler le rôle du Conseil National de la Résistance (CNR) et l'unité autour du général De Gaulle.  Ce même De Gaulle est désavoué avec l'adoption d'une IVème Rep bien loin de celle imaginée dans son discours de Bayeux en 1946.

 

I : 1946-58: IVème République (Auriol, Coty).

Régime parlementaire (comme la IIIème Rep de 1870 à 1940) Instabilité des gouvernements, mais stabilité de l'administration et de la formation des élites (ENA). L'Etat est centralisateur (dans la lignée du Colbertisme et des Jacobins). Ex: Nationalisations.

France de la reconstruction, du baby-boom et des trente glorieuses (1945-1975). Activité économique forte, chômage faible. Aide du Plan Marshall (1947)

Etat providence: Aides sociales (hausses de congés payés, création de la sécurité sociale en 1945). Droit de vote des femmes en 1944.

Prémices de la déconcentration de l'Etat en cours avec la création de la CECA (1950) puis de la CEE (1957). L'Etat s'embourbe dans les guerres coloniales (Indochine 1945-54 puis Algérie 1954-62) 

 

II: 1958-1974: L'Etat Gaullien (De Gaulle, Pompidou)

Création de la Vème Rep à cause de la crise Algérienne. De Gaulle à nouveau vu comme un sauveur par l'opinion publique. Une constitution* originale avec un exécutif fort (président chef des armées, pouvoir de dissolution, art. 16 etc.) mais un Etat toujours centralisé. Le gouvernement est alors beaucoup plus stable.

Volonté d'une France forte et indépendante: Grands projets technologiques (Concorde, Ariane), de prestige (bateau "Le France"), militaire (arme nucléaire) mais abandon des colonies (Maroc, Tunisie en 1952, Afrique Noire en 1960, Algérie en 1962). Incarnation du pouvoir par le président (élu au suffrage universel à partir de 1965, possibilité de référendum).

Néanmoins il y a une réelle volonté de la jeunesse de s'émanciper (mai 1968, libération sexuelle, remise en cause du modèle familial) et d'avoir un réel pluralisme (médias télévisés contrôlés par l'Etat).

 

III: 1974 à nos jours: L'Etat en crise (Giscard d'Estaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande).

L'Etat se montre moins pressant mais la France sombre dans la crise économique provoquée par la hausse des cours du pétrole (1973 et 1979).

- Libéralisation des moeurs: Contraception (loi Neuwirth), IVG (Loi Veil), Divorce.

Libéralisation des médias: Nouvelles chaînes de TV publiques (TF1, Antenne 2, FR3) puis privées (Canal+ en 1984 puis La Cinq et M6), radios libres (1981). Les médias prennent une importance de plus en plus grande (démesurée ?) dans le fait politique.

Déficit de l'Etat croissant lié à la hausse du chômage. Alternance entre politiques de relances (1981-1983) et d'austérités. La politique néo-libérale (Milton Friedman) s'impose peu à peu dans tous les Etats (privatisation de France Télécom, La Poste etc.). Les gouvernements alternent entre droite et gauche (avec même des cohabitations 1986-88, 93-95, 97-02). L'extrême-droite progresse.

Création des régions (1982-1983) par les lois de décentralisation. L'Etat abandonne certaines compétences (Universités, lycées, collèges, routes, aides sociales etc.) pour essayer de gagner en efficacité. La dernière réforme des régions (2015) affiche à nouveau cette volonté d'économie en voulant diviser par deux le nombre de régions (il en restera 14 finalement). L'Etat est en perpétuelle mutation.

 

Conclusion

L'Etat délègue donc ses prérogatives par le haut (UE) et par le bas (Régions, départements). Il abandonne dans le même temps son poids économique (privatisations). L'Etat semble acter le fait de ne pas être le bon échelon dans la mondialisation économique. Pourtant les français attendent toujours autant de l'Etat (aides sociales, insertion professionnelle etc.) encouragé par un discours politique souvent volontariste mais illusoire. Un paradoxe bien français.

 

Liens

Le cours complet :  Gouverner la France depuis 1946 

La Versiion pour TBI http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

Le Mooc 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par M. Orain

Publié dans #Bac, #Composition

Repost0