Chapitre 3 Géo: HABITER LA VILLE

Publié le 3 Novembre 2016

III - HABITER LA VILLE

( environ 15% du temps consacré à la géographie )

Pour avoir le cours en version TBI cliquez sur le lien ci-dessous.

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

 

CONNAISSANCES

Habiter la ville : Plus de la moitié de l’humanité vit en ville. Les paysages urbains et la vie en ville dépendent de multiples facteurs au nombre desquels la  culture et l’histoire, le cadre naturel, les activités, la situation démographique et le niveau de développement.

DÉMARCHES

Deux études de cas reposent de manière privilégiée sur l’étude de paysages : deux villes, choisies dans deux aires culturelles différentes. Ces études de cas permettent de dégager des caractéristiques communes et des éléments de différenciation.

CAPACITÉS

Situer les espaces étudiés sur différents planisphères thématiques Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. Réaliser un croquis simple d’un paysage

 

(chap 15 du manuel, page 230-249)

Introduction

CONNAISSANCES

Habiter la ville: Faire la différence entre les villes (culture, histoire,  paysage, activités, démographie, richesse)

DÉMARCHES

Trois villes très différentes : Paris, Chicago, Le Caire. (Points communs/différences)

CAPACITÉS

Situer les villes.Décrire les paysages étudiés et expliquer l’évolution des villes.Réaliser un croquis.

 

Introduction

Il y a différents modèles de villes. Cela s’explique par l’histoire du développement de ces endroits.

-      50 % des habitants de la terre habitent en ville (75% en France habitent en ville)

 

Vocabulaire :

Urbain = En ville (urb = Rome)

Rural = Campagne

Exode rural = Je pars de la campagne pour aller en ville.

Il y a de grandes différences entre certains modèles urbains :

-      Paris, Chicago, Le Caire.

Une Métropole c’est la ville principale elle est à la tête d'une aire urbaine importante. Elle a une grande population, de grandes activités économiques et culturelles. Cela lui permet d'organiser l'ensemble de la région qu'elle domine. Elle n'est pas obligatoirement la capitale du pays

La métropole a de nombreuses fonctions (politiques, financières, culturelles), et parfois de grands  problèmes d’infrastructures (routes, métro…) et de logements (bidonvilles).

PARTIE I:  Une métropole d’Europe, Paris

 

A : Différents point de vue.

 Photographie aérienne : C’est une photographie vue de haut (50-150 mètres). Elle permet de voir le plan de la ville.

     Plan en damier :

     Plan centré : Autour d’une Eglise, d’un château.

Coupe : On est à hauteur du sol. On voit l’ensemble de la ville. On peut expliquer son développement.

Schéma : Le schéma permet d’expliquer le développement de la ville. Il faut donc maîtriser la photographie aérienne et la coupe avant.

B Le développement de Paris.

Paris s’est développé autour de l’île de la Cité. Cette île est un site défensif. Cela permet d’avoir plusieurs avantages :

  • Eau potable.
  • Moyen de transport.
  • Possibilité de faire payer le passage du pont sur la Seine.

 

Paris va être choisie par les rois. Au XIème et XIIème siècle, le Louvre et Notre Dame de Paris vont symboliser le pouvoir politique et religieux de Paris.

 

Paris  a grandi par cercles concentriques. Nous avons donc des rues en rond autour de Paris et des pénétrantes (vont vers le centre)

C’est un réseau en étoile. Les gens vont privilégier les grands axes de communication.

1 - Pourquoi Paris est la capitale de la France ?

Raisons historiques : La capitale des capétiens.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/Plan_de_Turgot_-_1739_-_Extrait_%C3%8Ele_de_la_Cit%C3%A9.jpg

Ile de la cité en 1739

 

 

Raisons commerciales : Ligne de transports des foires de champagnes.

 

Raisons géographiques : Bassin parisien, zone de forte agriculture.

Bureaux de la défense pour le commerce.

 

En 2015 ?

2-  l'extension des banlieues

Habitat collectif, les grands ensembles

Cité des 4000 à la Courneuve.

Aulnay sous bois, cité les Merisiers.

Fichier:Larouvieremarseille.jpg

La Rouvière à Marseille

Haut du lièvre à Nancy

 

Etalement pavillonnaire, rurbanisation

banlieue sud-ouest parisienne, dans les Yvelines

Tourisme ludique (Marne la vallée)

Transports (Aéroports d’Orly et de Roissy)

Orly

 Les nuisances sonores des aéroports

 

 

C une concentration de pouvoirs

Le pouvoir politique :

  • Législatif : Assemblée Nationale (Palais Bourbon), Sénat (Palais du Luxembourg)
  • Exécutif : Palais de l’Elysée (Président de la République), Palais de Matignon (pour le premier ministre)
  • Ministères, ambassades.

Tourisme :

Louvre, Disneyland, Versailles, Tour Eiffel. C’est un pouvoir économique (76 millions de touristes).

2 Quel est le centre de Paris ?

 

Conclusion :

Paris a un mode de développement typiquement européen. Elle a un cœur historique. Elle se développe en étoile avec un quartier des affaires excentré.

 

PARTIE II:  Une métropole d’Amérique du Nord, Chicago

 

A Un modèle urbain différent

Page 232

Chicago est une des villes principales des Etats-Unis. (voir doc 3 page 233). Chicago est la capitale de l’Illinois, un état du Nord-est des Etats-Unis.

 

Document 1 : Le centre ville de Chicago.

 

Le centre ville est composé d’un quartier d’Affaires (CBD). On essaie de gagner de l’espace en construisant en hauteur. Chicago et New York ont été les premières villes à innover dans ce domaine (constructions à armatures métalliques).

 

Doc 6 page 234

Quartiers de centre villes. Des immeubles d’habitation à 5-6 étages, parfois dégradés. (quartier type « friends »). Le centre ville est donc parfois un quartier qui n’est pas recherché (ex : Bronx à New York)

 

L'immeuble de la série "Friends"

 

Bronx - Hotel nel  Bronx

Image du Bronx

 

Le cœur de la ville est le quartier des affaires. C’est une « ville debout ». On utilise un maximum d’espace en construisant haut.

La ville se réduit en hauteur au fur et à mesure que l’on s’éloigne du CBD.

En périphérie, les lotissements pavillonnaires consomment énormément d’espace.

 

 

Séquence basée sur l’utilisation des images.

Le quartier des affaires

B Explication de ce modèle

C  Analyse

Un blanc riche sauve deux noirs de leur quartier pauvre dans les années 1980: "Arnold et Willy"

Un jeune des quartiers défavorisés qui arrive en banlieue riche....: Le prince de Bel air (années 1990)

 

coupe et schéma en classe

 

La banlieue :

Elle s’étend à perte de vue. Le rêve américain c’est d’avoir une maison avec un jardin en périphérie de la ville.

Cela accentue les distances à parcourir, la construction des réseaux (eau, électricité, égouts…)

Le modèle Etats-uniens va être confronté à des problèmes de consommation de ressources (énergie, eau…)

 

Autre souci, il y a une communautarisation très forte. Les noirs, asiatiques, blancs et hispaniques se mélangent peu. Cela entraîne des conflits entre les communautés (émeutes).

Conclusion

 

Chicago est très différente du modèle parisien (cœur historiques, grands ensembles…)

Liens: Images du monde "New York"

III Les métropoles des pays pauvres : Le Caire (Egypte), Téhéran (Iran), Mumbaï (Inde)

Les pays du sud sont des pays en voie de développement.

A des villes confrontées aux mêmesproblèmes.

 Doc 2 page 237 : Bombay = Mumbaï

1906 : 1 million d’habitants. 2005 : 18 millions d’habitants.

La population a été multipliée par 18 en 100 ans. Pour Le Caire la population a été multipliée par 13 en 80 ans. Pour Téhéran la population est passée de 150 000 à 9 millions en 100 ans.

 

Voir chapitre 1 sur la transition démographique.

A ce ci s’ajoute un très fort exode rural*

Page 236 à 239 : Mumbai (Bombay).

Doc 2 page 237 : Ces villes connaissent un très fort développement de leur population.

 

 

Doc 6 page 238

 

Méthodologie: Expliquer un pasyage…

 

Comment faire ?

  • Il faut tout d’abord trouver les plans qui découpent le paysage.

Au 1er plan: 1 homme et deux enfants.

Au 2ème plan on aperçoit un bidonville. C'est-à-dire un quartier dégradé, auto-construit sans permission.

Au 3ème plan on aperçoit le quartier riche de Bombay (quartier d’affaire, centre ville).

 

2ème Etape : Expliquer.

Il y a eu un surplus de population lié à l’accroissement naturel (tx nat-tx mort) et à l’exode rural. Cette population pauvre à recherché des terres disponibles. Les seules terres disponibles étaient les terres dangereuses (risque d’éboulement).

Bombay est une grande ville de l’Ouest de l’Inde. Les gens s’entassent dans les bidonvilles parce qu’ils travaillent en ville mais n’ont pas les moyens de se payer un logement.

 

 

B des problèmes d’urbanisme.

En observant la ville du Caire, on constate de multiples problèmes :

  • Problème de propreté (coût de collecte et de retraitement des déchets).
  • Circulation difficile (rues étroites, stationnement anarchique, beaucoup de piétons)
  • Problème de logement (insalubrité, qualité…)
  • Quartiers dégradés (bidonvilles ou quartiers auto construits).

 

Un centre basé sur le  modèle des quartiers d'affaires.

Une ville attractive au niveau touristique.

 

C  Les différences

 

Difficulté à gérer la circulation dans le centre urbain.

Un habitat lié à l'histoire du pays et de ses peuples.

L'emprise du Caire sur la vallée fertile du Nil

 

Le Caire est situé au bord du Nil. Au fur et à mesure du développement les terres cultivables ont été « mangées » par l’urbanisation. Le gouvernement à donc décidé de construire de nouveaux logements dans le désert. Ce qui pose des problèmes d’alimentation en eau.

 

 

Conclusion

La caractéristique des pays pauvres, c’est l’absence de classe moyenne. Il y a des quartiers riches et des quartiers pauvres mais peu de quartiers intermédiaires.

 

Conclusion finale

 

Les modèles urbains étudiés sont très différents (Paris, Chicago, Le Caire). Cependant ces villes sont confrontées aux mêmes problèmes :

  • Pauvreté (quartiers dégradés, défavorisés : Banlieue pour Paris, Ghettos pour Chicago, Bidonvilles pour le Caire)
  • L’afflux massif de population (exode rural + acc nat.) a entrainé des problèmes urbains. Chaque ville a tenté de les résoudre à sa manière.
  • L’histoire explique en partie le développement de la ville (Chicago a un passé récent, Paris et le Caire une histoire ancienne).
  • Les villes doivent gérer l’espace (étalement urbain) et les transports (embouteillages, pollution).

 

Il faut penser, imaginer le paysage. Cela permet de développer une ville de manière harmonieuse.

 

3 chapitres restants:

- Habiter le monde rural.

- Habiter les littoraux.

- Habiter les espaces à fortes contraintes.

Rédigé par M. Orain

Publié dans #6ème, #Géographie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article