11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 08:54

 

Composition

« Pourquoi et comment les systèmes totalitaires appliquent-ils la terreur ? »

Attention ! Ne pas analyser les régimes de manière séparée.

 

 

 

Introduction

Le totalitarisme, terme employé pour la première fois par les fascistes italiens dans les années 1920, se définit comme un système politique qui place au premier plan le collectif au détriment de l'individu. Cet ordre collectif que fait régner un pouvoir dictatorial par la fusion des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire.

 

 

I. – Une remise en cause idéologique de la démocratie

A. La démocratie un régime vu comme faible ou mensonger.

La démocratie est présentée comme un régime faible face aux dangers. Elle est vue parfois comme imposée par les étrangers (démocratie de Weimar) et peu efficace face à la crise économique. Le peuple attend des réponses rapides et efficaces. Quitte à perdre une partie de ses libertés.

 

B. Des idéologies par nature totalitaires.

Le totalitarisme se caractérise par l’existence d’un parti unique (fasciste, nazi ou communiste), d’une police répressive (Chemises brunes, Gestapo, Guépéou), d'une propagande omniprésente (sur tous les supports) et d'un culte du chef. Ces idéologies ne supportent donc pas les oppositions.

 

II.- Une application méthodique et efficace des idéologies.

A.   La négation des libertés individuelles.

 

Tout individu qui n'entre pas dans le projet totalitaire du régime est à éliminer. Ainsi des groupes entiers de populations sont désignés d'avance comme nuisibles sur des critères sociaux, raciaux ou politiques. En URSS, la terreur s'abat sur une grande partie de la population, paysans, anciens partisans de Lénine ou individus jugés « socialement nuisibles ». En Allemagne, la terreur se double d'une vision eugéniste de la race allemande et d'un antisémitisme exacerbé.

 

B.   La surveillance des citoyens omniprésente.

Pour réussir à imposer son projet politique, le régime doit avoir recours à l’aide des citoyens. La délation est fortement encouragée, y compris à l’intérieur même des familles. Il faut adhérer un parti dès son plus jeune âge (komsomols, jeunesses hitlériennes) puis pour avoir un emploi.

 

III.- Une répression brutale

A.   La progressivité de la répression.

La répression est tout d’abord morale (menaces, discriminations, boycott) puis devient physique (milices agissants en toute impunité. On pousse ceux qui sortent de la norme (religion, mode de vie sexualité) à partir. Ceux qui sont restés vont être séparés des autres. Ils seront fréquemment assimilés à des parasites (comme des poux), puis enfermés et enfin exterminés.

 

B.   Des outils de répression inédits et inhumains.

Ainsi on va ouvrir le premier camp de concentration en Allemagne dès 1933 (Dachau) puis créer des Ghettos juifs (1940) et aller jusqu’à la solution finale, c'est-à-dire l’extermination dans les camps à partir de 1942.

  

Conclusion :

La terreur ne constitue pas l'essence du totalitarisme dans la mesure où elle ne représente pas la seule composante essentielle au prototype. Mais elle en reste un maillon essentiel pour lui permettre d’exister.

 

Le totalitarisme se caractérise donc par l’existence d’un parti unique, d’une police répressive, d'une propagande omniprésente et d'un culte du chef.
Repost 0
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 21:28

 

Merci à histgeobox

 

Sting, de son vrai nom Gordon Matthew Thomas Sumner, né le 2 octobre 1951 à Wallsend, près de Newcastle (nord de l'Angleterre), est un musicien et chanteur britannique, et occasionnellement acteur de cinéma. Avant sa carrière solo, il était le chanteur et bassiste du groupe The Police.(wikipedia)

 

 

 

 

Russians

Interprété par Sting


In Europe and America
There's a growing feeling of hysteria
Conditioned to respond to all the threats
In the rhetorical speeches of the Soviets

Mister Krushchev said, "We will bury you"
I don't subscribe to his point of view
It'd be such an ignorant thing to do
If the Russians love their children too

How can I save my little boy
From Oppenheimer's deadly toy?
There is no monopoly of common sense
On either side of the political fence

We share the same biology
Regardless of ideology
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

There is no historical precedent
To put the words in the mouth of the president?
There's no such thing as a winnable war,
It's a lie we don't believe anymore

Mister Reagan says, "He will protect you"
I don't subscribe to his point of view
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

We share the same biology
Regardless of ideology
What might save us, me and you,
Is if the Russians love their children to

Russes

En Europe et Amérique
Il y a un sentiment croissant d'hystérie
Conditionné pour répondre à toutes les menaces
Dans les discours rhétoriques des Soviétiques
 
Monsieur Krushchev a dit, nous vous enterrerons
Je ne souscris pas à son point de vue
Ce serait une chose si ignorante à faire
Si les Russes aiment leurs enfants aussi
 
Comment est-ce que je peux sauver mon petit garçon
Du jouet mortel d'Oppenheimer ?
Il n'y a aucun monopole de bon sens
De chaque côté de la barrière politique
 
Nous partageons la même biologie
Indépendamment de l'idéologie
Croyez moi quand je vous dis
J'espère que les russes aiment leurs enfants aussi
 
Il n'y a aucun précédent historique
Pour mettre les mots dans la bouche du président ?
Il n'y a aucune telle chose comme une guerre gagnable,
C'est un mensonge que nous ne croirons plus
 
Monsieur Reagan dit, Nous vous protégerons
Je n'adhère pas à son point de vue
Croyez-moi quand je vous dis
J'espère que les russes aiment leurs enfants aussi
 
Nous partageons la même biologie
Indépendamment de l'idéologie
Ce qui pourrait nous sauver, moi et vous,
Est si les Russes aiment leurs enfants aussi

 

Mister Reagan says, "He will protect you" évoque la crise des euromissiles, c''est-à-dire, le regain de tension entre les deux Grands au début des années 80 à l'occasion de l'installation en Europe de missiles SS20 soviétiques et Pershing II américains.

 

les missiles en Europe

 

From Oppenheimer's deadly toy? Le physicien américain, Robert Oppenheimer (1904-1967) est considéré comme le père de la bombe nucléaire.

 

Le clip, semble inspiré du  cinéma expressionniste allemand : noir et blanc, gros plan sur les visages, machineries, villes monstrueuses... Le rapport au temps (vieux/jeunes, horloge... est omniprésent).

 

 

 

Dans le même temps le propagande marche à fond... Personne ne voit venir la fin de la guerre froide 4 ans après...

 

http://lago.unblog.fr/files/2007/05/rockyiv.jpg

Rock IV... le gentil Balboa contre le méchant Drago...

 

http://www.myentertainmenttoday.com/wp-content/uploads/2009/04/topgun2.jpg

top gun

 

 

http://2.bp.blogspot.com/_7KVYiy-a6Vs/SwXaIqFwKJI/AAAAAAAAAI8/KUS0tTct4fs/s1600/tf_org-Rambo-III-free-1988.jpg

 

Filmographie :

 

.Cinéma soviétique -Une Grande Vie, Leonid Lukov, 1940-46

Ivan le Terrible, Sergei Eisenstein, 1945-47

Le Serment, Mickail Chiaureli, 1946

La Chute de Berlin, Mickail Chiaureli, 1949-50

Les Cosaques du Kouban, Ivan Piriev, 1949

Quand passent les cigognes, 1956

L’Enfance d’Ivan, Takovsky, 1962

La Vérification, Alexeï Guerman, années 70

 

.Cinéma américain - I was a communist for the FBI, Douglas, 1951

                                    Les monstres attaquent ! , La Chose d’un autre monde, L’Invasion

des profanateurs de sépulture… : années 50

My son John, 1952

Le docteur Folamour, Stanley Kubrick

Rambo II, la mission

A la poursuite d’Octobre rouge, J.Mc Tiernan, 1990

Le Saint, Phillip Noyce

Autres –       Vive Staline, L’Homme que nous aimons le plus, France, 1949

                        Le troisième homme, Carol Reed, Royaume-Uni, 1949

                        Le Village  condamné, Martin Hellberg, 1951

                        Cendres et diamants, A.Wajda, Pologne

                        L’Homme de Marbre, A.Wajda

                        L’Aveu, Costa-Gavras, Grèce, 1970

                        Etat de siège, Costa-Gavras

Repost 0

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter