1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 16:44

Thème 3 : Dynamiques géographiques de grandes aires continentales

(17-18 heures)

Chapitre 8: L’Afrique, les défis du développement.

Le Sahara : ressources, conflits (étude de cas)

(3  heures)

 

Pour télécharger le cours complet avec les documents http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png  

Cliquez sur le lien pour télécharger le Logiciel

 

Si vous souhaitez avoir les en version TBI

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le Logiciel

Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI) ,http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png 

Clé d'activation

Le Mooc sur le cours 

 
Le Sahara sur Google earth. Une unité géographique brisée par des frontières politiques.

Le Sahara sur Google earth. Une unité géographique brisée par des frontières politiques.

 

Introduction :

Le sahara est le plus vaste désert du monde: 8,6 Mkm² (17 fois la France environ) soit 30% de l'Afrique. Seulement 5 millions d'habitants, essentiellement des touaregs et des berbères. qui vivent de l'élevage et du commerce.

 

Pbmtique : Le sahara, un espace de ressources et de conflits.

 

PARTIE I : Un Milieu atypique et paradoxal.

A - L'eau, rare et étonnamment  abondante.

Les précipitations sont très limitées : 100 mm/an

- Présence de nombreuses oasis mais aussi d'eau fossile non renouvelable en très grande quantité. Sans oublier un des plus grands fleuves du monde: le Nil.

 

B - Des distances considérables mais un commerce historiquement très actif.

Le sahara est le plus vaste désert du monde: 8,6 Mkm² (17 fois la France environ) soit 30% de l'Afrique.

Pourtant dès le Moyen-Age - et malgré des conditions très hostiles -  les routes caravanières ont été très importantes. On peut noter aussi l'existnce des razzias Arabes en Afrique noire.

L'époque moderne a vu la croissance des ports atlantiques et l'essor du commerce triangulaire. La colonisation à partir du XIXème accentue les flux de matières premières (cacao, café...) vers l'Europe.

 

C- Un "vide" avec des ressources considérables.

- Hydrocarbures: Pétrole en Algérie (Sud), Libye (fezzan). Gaz, Uranium (Niger), Phosphates (Maroc).

- Energie solaire et éolienne. 

 

PARTIE II : Une intégration artificielle aux Etats.

Frontières artificielles faites par les anciennes puissances coloniales (France, Royaume-Uni, Italie).

 

A - Un sahara découpé.

Le Sahara n'existe pas sur le globe. Il est découpé artificiellement en 10 états.

10 pays se partagent actuellement le Sahara:

Maghreb : Maroc (dont Sahara occidental ?),  Algérie, Tunisie.   

Machrek :  Libye,  Egypte. 

Afrique Subsaharienne : Mauritanie, Mali, Niger,Tchad, Soudan.

Le Sahara est donc plus ou moins intégré à l'état en fonction de la qualité des infrastructures (routes, rail) et du traitement des populations indigènes (touaregs, berbères) par l'Etat central. 

 

B - Des flux multiples

Caravanes nomades , commerces illicites (armes, stupéfiants, émigrés clandestins).

 

C-  Le Sahara entre deux zones d'influence

Le Sahara sépare l'Afrique du Maghreb et du Machrek (Arabe) de l'Afrique Noire Subsaharienne.

L'Afrique du Nord (Maghreb/Machrek) possède un poids économique (et un niveau de vie) très nettement supérieur à l'Afrique subsaharienne.

 

PARTIE III : Une zone grise au coeur des conflits actuels.

 

A - Les révolutions intérieures

Certains états connaissent de grands bouleversements internes:

- Le Soudan est désormais divisé en deux (Nord/Sud)

- Les révolutions Arabes ont transformé le Nord du Sahara : Tunisie, Libye, Egypte.

 

B - Al Qaïda

Ces révolutions ont parfois mené vers une démocratisation (Tunisie) ou un retour à la dictature militaire (Egypte). Dans d'autres cas, elles ont mené les structures fragiles de certains états vers le chaos (Libye).

Cette situation entraîne des conflits multiples aujourd'hui. Il se crée des zones grises par la (Libye, Mali, Centrafrique) qui permet à Al Qaïda d'y trouver un refuge et s'étend sur tout le Sahara (y compris au sud de l'Algérie).

 

C- Les interventions étrangères

Ces conflits entraînent les interventions étrangères. L'intervention Libyenne en 2011 a été un facteur de déstabilisation de la région. Aujourd'hui la France intervention au Mali depuis 2013. Cette zone grise Sahélienne se propage vers l'Afrique Noire avec Boko Haram qui marque de son influence le Nord du Nigéria et du Cameroun et le Sud du Tchad.

 

Conclusion :

Le Sahara est un enjeu crucial en terme d'accès à des ressources sensibles (Hydrocarbure, uranium). Cette sécurisation de l'accès à la ressource se fait au détriment de la population locale tiraillée entre des frontières qui lui sont étrangères et menacée dans son mode de vie nomade.     

 

Mooc

 

Croquis (non obligatoire en S)   

Croquis (non obligatoire en S)   

 

Flux multiples: 

Caravanes nomades , commerces illicites (armes, stupéfiants, émigrés clandestins).

L’Afrique, les défis du développement. Le Sahara : ressources, conflits
L’Afrique, les défis du développement. Le Sahara : ressources, conflits

Liens:

- HgBeckett

 

Bibliographie

- Théordore Monod

Repost 0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 11:50

Thème 3 : Dynamiques géographiques de grandes aires continentales

(17-18 heures)

Chapitre 11: L’Asie du Sud-Est et de l’Est

Japon-Chine : Concurrence régionales, ambitions mondiales.

(3  heures)

Pour télécharger le cours complet avec les documents  http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Si vous souhaitez avoir les en version TBI

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger le Logiciel

Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI) ,http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png 

Clé d'activation

Le Mooc sur le cours 

Japon-Chine : concurrence régionales, ambitions mondiales.

 

PARTIE I : Une rivalité historique et stratégique

 

A - Des civilisations plurimillénaires complémentaires et opposées

Premières relations supposées entre les deux pays vers le IIIème siècle 

L'écriture et le bouddhisme viennent  de Chine par la Corée à partir du  VIème siècle.  Le Chinois est la langue officielle de la cour Japonaise.

La culture "confucéenne " Chinoise s'installe alors au Japon.  Progressivement l'administration, l'écriture, la religion et les arts japonais se séparent de la culture chinoise.

Pbmtique :

 

Introduction : Contexte, repères (1 heure).

 

Les archives sont bloquées pour des raisons politiques dans les eux camps.

 

 

PARTI E I :

 

A -

-          Expropriation des terres

 

B -

 

-          Bla bla

 

C-

-          Les

Pbmtique :

 

Introduction : Contexte, repères (1 heure).

 

Les archives sont bloquées pour des raisons politiques dans les eux camps.

 

 

PARTIE I :

 

A -

-          Expropriation des terres

 

B -

 

-          Bla bla

 

C-

-          Les  

 

PARTIE II :

A -

-          Expropriation des terres

 

B -

 

-          Bla bla

 

C-

-          Les  

 

 

PARTIE III :

A -

-          Expropriation des terres

 

B -

 

-          Bla bla

 

C-

-          Les  

Conclusion :.

Les

Conclusion :.

Les

-           

Formation des katakanas (gauche) comme fragments mnémotechnique de man'yōgana (droite)

Formation des katakanas (gauche) comme fragments mnémotechnique de man'yōgana (droite)

Le Japon se replie alors sur lui-même et subit  même deux tentatives d'invasions Sino-Mongole au XIIIème siècle.

Bataille de Bạch Đằng (détail) par Lê Năng Hiển. Hanoi History Museum, 2008. Photo de Jim Delgado.

 

Le Japon s'ouvre à nouveau au  XVIe siècle pour des raisons essentiellement commerciales (commerce Nanban).

Japon-Chine : concurrence régionales, ambitions mondiales.
Japon-Chine : concurrence régionales, ambitions mondiales.

Dès le début du XVIIème siècle, le Japon se referme. Le shogunat japonais suspecte une invasion Européenne. Cet isolement (sakoku) dura 200 ans.

 

Carte de 1708 (cliquez pour agrandir)

Carte de 1834 (cliquez pour agrandir)

 

Carte de 1850 (cliquez pour agrandir)

 

 

Les Japonais doivent rester au Japon. De sévères règles sont mises en place pour les empêcher de partir à l'étranger et les tentatives sont passibles de la peine de mort. Les Européens qui entrent illégalement au Japon sont également passibles de la peine de mort.

 

Le Catholicisme est interdit. Des restrictions commerciales et des quotas stricts sont mis en place pour limiter le commerce extérieur à quelques ports, tout comme des restrictions sur les marchands. Les relations avec les Portugais sont définitivement rompues

 

 

Le Commodore Matthew Perry force le Japon à s'ouvrir à l'Occident avec la convention de Kanagawa en 1854. L'ouverture de la Chine par l'occident avait eu lieu avec les guerres de l'opium ( 1839 à 1842 et 1856 à 1860)

 
Japon-Chine : concurrence régionales, ambitions mondiales.

B - Des conflits récents qui ne passent pas.

 

La guerre sino-japonaise de 1894-1895 

La guerre de 1894-1895 aboutit à la défaite de l'Empire de Chine face à l'Empire du Japon. La Chine doit céder Taïwan, les îles Pescadores et Senkaku*, et la presqu'île du Liaodong (avec Port-Arthur en Mandchourie) au Japon. La Chine abandonne également sa suzeraineté sur la Corée qui devient colonie japonaise.

La guerre de 1937-1945. 

Ere Shōwa : l'État japonais devient expansionniste, autoritaire et belliqueux

Conquête de la Mandchourie par le Japon en 1931, qui aboutit à la création du Mandchoukouo

Capitulation du Japon à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

Mamoru Shigemitsu, le ministre des Affaires étrangères du Japon, signe les actes de capitulation du Japon à bord du USS Missouri (BB-63) sous le regard du général Richard K. Sutherland, le 2 septembre 1945.

 

Le Japon doit rendre  la Mandchourie et Taïwan à la Chine (et les Senkaku ?), perd l'île Sakhaline, les Kouriles (au  profit de l'URSS)   par ce qui a été décrété à la Conférence de Potsdam avec les États-Unis.

 

 

C- La guerre froide étouffe les conflits... Provisoirement

 

Les 1950, la Chine et l'URSS signent un traité d'Amitié, d'Alliance et d'Assistance mutuelle.

 

1951: Traité de sécurité entre les États-Unis et le Japon

Les bases Etats-Uniennes au Japon.

 

Conclusion

Le Japon, solide allié des États-Unis depuis 1945 alors qu'il était son ultime rival durant la Seconde guerre mondiale, est aujourd'hui confronté à la montée en puissance de la Chine qui est devenue la première puissance économique asiatique et même mondiale devant les États-Unis en termes de PIB en décembre 2014.

PARTIE II : Une rivalité devenue économique, politique et militaire

A - Un leadership contesté en Asie du Sud-Est

 

2001: La Chine entre dans l'OMC

 

2000-2010: 

- Importations Chinoises au  Japon x3.   

- Importations Japonaises en Chine  x4

 

Le Japon reste le leader économique dans la région.

- Finances (épargne). Premier créancier d'Asie du Sud-Est

- Technologie : Recherche et innovations permanentes

La Chine a invité le Japon à intégrer l'ACFTA (la zone de libre-échange ASEAN avec la Chine) mise en place en 2010. 

 

Le Japon a ainsi été invité par les États-Unis à rejoindre le traité transatlantique.

La Chine est devenue l'atelier du monde. Elle veut devenir le laboratoire du monde (cf Théorie du vol d'oies sauvages vu au Chap précédent).

 

 

Ex TGV Chinois.

 

 

Le PIB Chinois dépasse celui du Japon en 2010 (2ème mondial depuis 1968) et devient même leader mondial en 2014. Son développement (1978-2015) est comparable à celui du Japon auparavant (1955-1973).

 

Mais le PIB/hab reste faible en Chine.

Les deux économies sont de plus en plus  interdépendantes et elle souhaite toutes les deux assurer le leadership de la région.

Les deux pays aspirent à un leadership au sein de la zone Asie. 

 

B - Une course aux armement dangereuse

 

1978: Traité de paix et d'amitié ("ne pas rechercher l'hégémonie")

 

La Japon pratique une politique humanitaire (aide publique au dvpmt) et pacifiques (opération de maintien de la paix). Mais l'absence d'excuses pour la 2nde GM pèse encore lourd sur son image en Asie.

 

 

Sa démilitarisation (article 9 de la constitution) la prive d'un grand potentiel de puissance. En échange elle a néanmoins la protection des Etats-Unis.

 

Jusqu'en 2010, le Japon disposait de la meilleure marine d'Asie, bien que les traités qui ont fait suite à la Seconde guerre mondiale ne lui permettent que de se défendre. 

 

 Le Japon possède des navires très modernes et dotés de systèmes Aegis. 

 

La Chine souhaite s'imposer comme la seule puissance globale (militaire, éco, pol) de la région.

 

Elle a dépassé son retard vis-à-vis du Japon sur le plan de la puissance navale en achetant notamment un ancien porte-avions à l'Ukraine ("Shi Lang" en 2011). 

 

La Chine devrait mettre plusieurs années à acquérir le groupe aéronaval qui lui permettra de rendre complètement ce porte-avions opérationnel. 

 

 

Elle se monte ainsi un intermédiaire indispensable dans:

- La gestion du conflit entre les Corée

- La zone de la Mer de Chine méridionale (Mer de l'Est pour le Viet Nam)

 

 

- L'arc Himalayen (Cahemire, Tibet, Népal, Bouthan...)

- L'économie pacifique. 

 

 

Elle étend son influence:

- En Afrique

- Auprès des Brics (Russie notamment)

- à l'ONU grâce à sond roit de veto (gestion du problème Kosovare; Syrien...)

 

 

Conclusion:

 

 

Il y a une puissance établie contre une puissance ascendante.

 

PARTIE III : Une situation difficilement tenable sur le long terme

A - L'hyptohèse optimiste: L'alliance pragmatique.

L'un ne pouvant pas dominer l'autre, le Japon et la Chine pourraient s'allier. 

 

Ils sont complémentaires (territoires, technologie/atelier, économie/armée...).

 

Une réconciliation type France/Allemagne d'après guerre basé sur une reconnaissance des horreurs du conflit apporterait une paix durable dans la région.

 

 

Un co-leadership donc.

B - L'hyptohèse pessimiste: Le conflit autodestructeur

 

La Chine joue sur le nationalisme  et le développement pour souder son peuple et lui faire oublier le manque de démocratie.  

 

Les provocations en Mer de Chine méridionale sont fréquentes.

Manifestation anti-Japonaises en Chine en septembre 2012

 

La Japon, Les Philippines, l'Australie et la Corée du Sud devraient  pouvoir compter sur le soutien des Etats-Unis (nombreuses bases + Flotte)

La Corée du Nord, imprévisible a le soutien de la Chine. En cas de provocation (comme un tir de missile sur la Corée du Sud ou le Japon) elle peut servir d'étincelle au déclenchement d'un conflit majeur.

 

 

Conclusion :

Les deux puissances sont de plus en plus interdépendantes mais aussi de plus en plus concurrentes. Une puissance est installée (le Japon), l'autre est en cours de développement (la Chine).

Ils peuvent se développer ensemble car leurs économies sont complémentaires mais cela passe par un apaisement de la situation politique (reconnaissance des frontières et de l'histoire).

 

 

Le Mooc

 

Repost 0

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter