16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 12:53

 

 

 

Duree.jpg

Programme 2012-2013: (environ 35% du temps consacré à l’histoire)


CONNAISSANCES
Entre 1969 et 1981 les successeurs du général de Gaulle poursuivent sa pratique des institutions en s’efforçant de prendre en compte les grandes aspirations sociales et culturelles de la population. Depuis 1981, la vie politique est marquée par une succession d’alternances et de cohabitations.
Les clivages politiques subissent les effets de l’évolution des grands débats idéologiques, des mutations sociales, culturelles et religieuses, de l’intégration européenne et de la mondialisation.

 

DÉMARCHES
L’étude se limite à quelques exemples d’adaptation de la législation aux demandes de la société (majorité à 18 ans, légalisation de l’IVG…)
L’étude de la vie politique française depuis 1981 se focalise sur deux moments :
1981-1986 : la première alternance et les politiques menées sous la présidence de François Mitterrand ;
1997-2002 : la troisième cohabitation et le problème du partage du pouvoir exécutif.
On étudie, à l’aide d’un exemple au choix de débat politique inscrit dans la durée (depuis 1969) les positionnements et recompositions des forces politiques.

 

CAPACITÉS
Connaître et utiliser les repères suivants
- Les années Mitterrand : 1981-1995
- Les années Chirac : 1995-2007
Décrire et expliquer
- Quelques exemples d’adaptations législatives à l’évolution de la société
- Des prises de positions, arguments et recompositions politiques sur le débat étudié

 

 

 

Cliquez sur l'image pour télécharger le cours en version Smart Notebook pour TBI

 

 

 

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Clé d'activation:
Fournie par le collège

 

Pour télécharger le cours en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Quelques pages à voir...

- La France depuis 1945

- Sujet Brevet : Les années De Gaulle (Brevet 2003) correction en vidéo.

- Cours de Mme Morel

Zoom: La dette comparée de la France et des Etats-Unis

Zoom: 1968

Zoom: Les années Giscard (1974-1981)

Repost 0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 12:49

IV - LA VIE POLITIQUE EN FRANCE
(environ 35% du temps consacré à l’histoire)

 

  theme3neuf.jpg

 

Thème 3 - DE GAULLE ET LE NOUVEAU SYSTÈME RÉPUBLICAIN (1958-1969)

 

CONNAISSANCES
En 1958, la crise de la IVe République débouche sur le retour du général de Gaulle au pouvoir et la fondation de la Ve République.
La présidence du général de Gaulle marque une nouvelle conception de la République et de la démocratie. La crise de mai 1968 témoigne des difficultés du régime face à de nouvelles aspirations politiques, sociales et culturelles.

 

DÉMARCHES
Seule la crise du 13 mai 1958 est étudiée pour montrer les impasses de la IVe République.
On met en évidence quelques grandes caractéristiques de cette présidence : suprématie du pouvoir exécutif, volonté de réaffirmer la puissance française. (Les institutions sont étudiées dans le cadre de l’éducation civique)
L’étude s’appuie sur quelques images significatives.

 

CAPACITÉS
Connaître et utiliser le repère suivant
- Les années de Gaulle : 1958-1969
Caractériser
- Les grands choix politiques du général de Gaulle

 

 

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Clé d'activation:
Fournie par le collège

 

Pour télécharger le cours en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

 

Petit résumé du cours

 

 

De Gaulle


     

 1. La fondation de la Vème République ( 1958-1962 )

  • La Constitution de 1958
     Inspirée par le discours de Bayeux, elle est élaborée rapidement par une équipe d'experts réunis autour de Michel Debré et adoptée lors du référendum de septembre 1958 par 80 % de OUI.

  • Le renforcement de la fonction présidentielle
      La Constitution de 1958 réduit le rôle du Parlement et renforce les pouvoirs du président de la République.
     Élu par un collège élargi de 80 000 grands électeurs, il nomme et met fin aux fonctions du Premier ministre,
    . dispose de pouvoirs réglementaires en signant les ordonnances et les décrets adoptés en conseil des ministres présidé par lui.
      Il peut dissoudre l'Assemblée, s'adresser directement au pays, lui soumettre tout projet par référendum et, dans des circonstances gravissimes, recourir à l'article 16 qui lui confère les pleins pouvoirs.
      Mais l'exécutif ainsi renforcé, est partagé entre le président de la République et le Premier ministre.

  • La mise en place des nouvelles institutions
       Les élections législatives de novembre 1958, marquées par le retour au scrutin majoritaire uninominal à 2 tours, permettent à l'UNR de disposer de la majorité absolue avec le renfort des députés indépendants.
      De Gaulle élu président de la République avec 78 % des suffrages, nomme Michel Debré, Premier ministre.
            

        2. Le règlement des questions coloniales

  Revenu au pouvoir grâce à la pression des partisans de l'Algérie française, de Gaulle, infléchit sa politique et s'engage dans un processus qui conduit à l'indépendance de l'Algérie, acquise en 1962, au terme des accords d'Evian.
  En même temps, il achève la décolonisation de l'Afrique noire française qui est effective dès 1960.

        3. La révision constitutionnelle de 1962

  Profitant de l'émotion suscitée par l'attentat du Petit-Clamart, et en s'appuyant sur son collaborateur le plus direct Georges Pompidou nommé Premier ministre, de Gaulle fait adopter par référendum le principe de l'élection du président de la République au suffrage universel.


        4. Grandeurs et déconvenues de la politique du général de Gaulle (1963-1969 )

  • Une politique d'indépendance nationale
      De Gaulle fait de la politique extérieure et de la politique de défense son « domaine réservé ».
      Il rejette la double hégémonie exercée par les États-Unis et l'URSS, dote la France d'une force de dissuasion nucléaire, retire la France du commandement militaire intégré de l'OTAN.
      Il applique loyalement le traité de Rome et privilégie le rapprochement franco-allemand, dont il veut faire la clé de voûte de la construction européenne, mais combat toute idée de supranationalité et s'oppose à l'adhésion du Royaume-Uni à la CEE.
  • Il lance des constructions de prestige:
  • - Le concorde développé avec les britanniques (1969-2003)
  • Le France (1962-1977):
  • L'aérotrain (1945-1974)
  • Le redoutable (1967-2002)
  • La série des fusée saphir, diamant, topaze  (1961-1975) précurseurs d'Ariane

 

  • La montée des oppositions
      Sur le plan social, le mécontentement des oubliés de la croissance culmine avec la grève des mineurs de 1963.
      Sur le plan politique, l'opposition au gaullisme s'amplifie.
      En 1965, de Gaulle est mis en ballottage au 1er tour des élections présidentielles par François Mitterrand qui rassemble la gauche non communiste dans la Fédération de la gauche démocrate et socialiste ( FGDS ).
      À l'issue des élections législatives de 1967, la majorité gaulliste ne détient plus qu'un seul siège de majorité.

  • La crise de mai 1968
      À l'origine de cette crise, il y a la révolte étudiante, relayée par une grève générale de solidarité déclenchée par les syndicats.
      Celle-ci débouche sur les accords de Grenelle qui sont rejetés par la base.
      François Mitterrand, soutenu par la gauche non communiste qui croit que le pouvoir est vaquant, se déclare candidat à la présidence de la République.
      De Gaulle disparaît puis réapparaît, s'adresse au pays à la radio, dissout l'assemblée, provoque des élections législatives gagnées par les gaullistes rassemblés dans l'Union pour la défense de la République ( UDR ).
      Il remplace Georges Pompidou par Maurice Couve de Murville et relance le thème de la participation.
      Mais en 1969, au lendemain de l'échec du référendum sur la réforme régionale, il démissionne et se retire à Colombey où il meurt l'année suivante.

 


Repost 0

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter