15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 18:23

 

 

Leidenstadt est une ville imaginaire dont le nom est formé par les mots allemands die Leiden, les souffrances, et die Stadt, la ville. Soit "la ville des souffrances".

 

Dans cette chanson, l'interprète se demande s'il aurait agi différemment s'il avait été à la place des Allemands après la défaite de la Première Guerre mondiale et pendant la montée du nazisme (en précisant que l'auteur, Jean-Jacques Goldman est d'origine juive polonaise et que sa mère est allemande), ou à la place des Nord-Irlandais dans la guerre civile (sachant également que Michael Jones est gallois), ou enfin à la place des riches blancs pendant l'apartheid en Afrique du Sud (partie de Carole Fredericks, noire américaine ayant connue la ségrégation raciale aux États-Unis ).

 


http://www.witzgilles.com/sophie-hans.jpgHans et Sophie scholl ont choisi de résister.

 

Le 22 février 1943, trois étudiants allemands d'une vingtaine d'années sont guillotinés dans la prison de Stadelheim, près de Munich. Leur crime est d'avoir dénoncé le nazisme dans le cadre d'un mouvement clandestin, «La Rose blanche» (Die Weiße Rose en allemand).

 

Membres de La Rose Blanche à Munich :
Alexander-Schmorell 1917-1943
Hans Scholl 1918-1943
Sophie Scholl 1921-1943
Christoph Probst 1919-1943
Willi Graf 1918-1943

 

 

 

 

Après avoir lancé des tracts dans la cour intérieure de l’université de Munich, elle est dénoncée à la Gestapo par le concierge de l'université et est arrêtée avec son frère Hans le 18 février 1943. Conduite devant le « Volksgerichtshof » (« Tribunal du peuple »), elle est condamnée à mort après un procès mené en trois heures seulement. Elle sera guillotinée    le jour même le 22 février 1943 à Munich  malgré la législation allemande qui imposait un délai de 99 jours avant l'exécution d'un condamné. 

 

Pourtant, comme tous les autres enfants de leur âge, ils ont été enrôlés dans les jeunesses hitlériennes

 

 

 

Parade des Jeunesses Hitlériennes
Parade des jeunesses Hitlériennes

 

Strasbourg : défilé des <i>Jeunesses Hitlériennes</i> (Hitler Jugend)Strasbourg : défilé des Jeunesses Hitlériennes (Hitler Jugend)
(Photo R. Ory (reproduction

 

Une cérémonie des Jeunesses hitlériennes (Hitlerjugend) du type de celles que concevait Baldur von Schirach - pour renforcer le dévouement à Hitler - dans lesquelles les membres récitaient des vers, chantaient des chants patriotiques et procédaient à des “funérailles factices “ pour les “camarades tombés.” Allemagne, date incertaine.Une cérémonie des Jeunesses hitlériennes (Hitlerjugend) du type de celles que concevait Baldur von Schirach - pour renforcer le dévouement à Hitler - dans lesquelles les membres récitaient des vers, chantaient des chants patriotiques et procédaient à des “funérailles factices “ pour les “camarades tombés.” Allemagne, date incertaine.

 

 

 

Affiche_5 A consulter : un site très complet sur la propagande nazie

Elwira_bauer_1936_1  Elwira Bauer, Trau keinem Fuchs auf grüner Heid und keinem Jüd auf seinem Eid (Nuremberg: Stürmer Verlag, 1936)

 

Affiche_de_propagande_iii_reich Frauen Warte : magazine illustré du Parti nazi destiné aux femmes  

 

 

 

Affiche_8 Der Pimpf  : magazine des Jeunesses hitlériennes pour les jeunes garçons de 10 à 14 ans

 

 

 

Affiche_7 Das deutsche Mädel : magazine des Jeunesses hitlériennes pour les jeunes filles  

 

 

 

 

 

 

 

Affiche de propagande pour les jeunesses Hitlériennes.

 

Voir le thème: Résister ou collaborer dans la France de 1940

 

Partager cet article

commentaires

sylvie pillet 16/11/2010 18:31



merci  je vais les commander et avant tout les lire



Orain Frédéric 16/11/2010 18:20



Bien sûr !


- Tout d'abord le livre d'Inge Scholl (soeur ainée des deux autres), "La Rose blanche, six allemands contre le nazisme". éditions de Minuit, 156 p


- Les "lettres et carnet" de Hans Scholl


- Marie Kahle, Tous les Allemands n'ont pas un coeur de pierre, Liana Levi, 2001, 128 p. Un autre ouvrage témoigne que la résistance porta parfois des fruits : Nathan Stoltzfus, La
résistance des coeurs, Phébus, coll. De Facto, 506 p


Merci de votre lecture du site et de donner aux auters envie de lire !



sylvie pillet 16/11/2010 18:14



je ne connaissais pas l'épisode de la rose blanche, connaissez vous des titres de livres traitant du sujet car cela pourrait interesser des lecteurs de notre médiathèque



Orain Frédéric 15/11/2010 22:35



Merci ;)



ânhk 15/11/2010 21:16



Bonjour,


Votre article est très intéressant ... un rappel est toujours de bonne aloi, de plus, on apprend toujours quelque chose...


Amitiés



Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter