14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 16:09

 

 


Caisse d'allocations familiales - BORDAS/SIPA

 

 

Principes

L'allocation forfaitaire provisoire permet de recevoir des aides pendant un an même si votre enfant a plus de 20 ans. Seulement si :

-        votre enfant vit encore chez vous et ne reçoit pas un salaire supérieur à 55% du SMIC

-        vous avez encore au moins 2 enfants de moins de 20 ans à charge.

L'allocation forfaitaire provisoire s'élève à 79,54€ par mois.

 

 

Les allocations familiales sont versées tous les mois. Leur montant est calculé en fonction du nombre d'enfants à charge. En moyenne :

-        Pour 2 enfants : 125,78€

-        Pour 3 enfants : 286,94€

-        Puis 161,17€ par enfant en plus.

 

 

Source: http://www.pratique.fr/allocations-familiales-quels-droits.html 

 

 

Questions importantes sur le sujet

 

Fin de l'universalité des aides ?


C'est qu'en vérité les enjeux de cette réforme sont beaucoup plus importants qu'il n'y paraît. Car depuis la Libération, les fondements du modèle social français reposent sur deux grands principes, celui de l'égalité et de l'universalité. En clair, tous les citoyens, quels que soient leurs niveaux de revenus ou de fortune, peuvent prétendre à la même couverture sociale.

Le modèle social français repose sur un principe fondateur, qui est celui de l'égalité et non pas de l'équité.

 

La mise sous condition de ressources des allocations familiales apparaît donc pour une mesure d'équité, mais une banale mesure d'économie.

 

Modèle français et contre exemple Allemand ?

L’évolution de la politique familiale révèle les modèles sociaux et leur transformation progressive. C’est un accompagnement, en même temps qu’un acteur, une institution. Ainsi l’on est progressivement passé en France, au cours des cinquante dernières années, d’un modèle à un autre. Du « familialisme », ou défense des intérêts des familles (familles nombreuses, allocations), au « féminisme », ou défense des droits des femmes alors qu’elles sont massivement entrées dans le salariat. Puis, depuis une décennie, on voit se dessiner un nouveau modèle social, le « parentalisme » ou défense de l’intérêt de l’enfant, face à la déstructuration des formes de famille.

Et l’on est bien face à un modèle social tant les objectifs des politiques familiales sont multiples. Tantôt il s’agit de la préservation de droits égaux entre les hommes et les femmes (dans la famille, l’emploi ou la société civile), tantôt de la préservation des droits (et devoirs) des deux parents à l’égard de leurs enfants. Ou bien les politiques de conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale (modes de garde, congés maternité, paternité), et dernièrement les droits au mariage homosexuel, et la reconnaissance de l’homoparentalité.

En cela les politiques familiales sont l’assurance d’une justice sociale en même temps que la préservation de certains droits acquis pour les familles. Et si la politique familiale semble marquer un certain repli aujourd’hui, c’est parce que le modèle d’État providence lui-même est mis en défaut, car en faillite.

Cependant l’État n’est pas, n’est plus, le seul acteur sur la scène publique. Car, plus qu’auparavant, de nouveaux acteurs (intermédiaires) sont amenés à jouer un rôle. On pense ici aux entreprises (en témoigne la création de l’Observatoire de la parentalité en entreprise, ou l’Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises) ; également aux collectivités territoriales. Autant de partenaires qui œuvrent, dans une société multiple, au passage d’une politique familiale essentiellement nataliste à une politique désormais de nature socio-économique en faveur de l’enfant, centre des préoccupations privées et publiques.

Source: http://www.la-croix.com/Actualite/France/Pourquoi-les-Francais-sont-ils-si-attaches-aux-allocations-familiales-2013-06-25-978225

 

création des écoles maternelles par exemple.

 

Fin d'un consensus social né de l'après guerre ?

 

Une vision nataliste encore supportable aujourd'hui ?

http://www.daily-bourse.fr/images/analyses/2009/04/29/graphpop.jpg

 

 

Un rapport financier à la maternité ?

 

Un impact sur la fécondité discutable:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/03/20/politique-familiale-en-france-on-atteint-un-point-de-saturation_1850900_823448.html

 

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter