4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 15:29

 

(Certains passage sont repris sur l'encyclopédie libre Wikipédia)

 

L'URSS, surtout sous Staline (1924-1953), régime totalitaire, a utilisé tous les moyens de propagande disponibles à l'époque :

 

 

 

Le culte de la personnalité


LENINE ET STALINE

 

Staline utilise dans sa propagande  la révolution de 1917, et le personnage de Lénine, à l'origine de cette révolution pour obtenir la bienveillance de la population. On transforme son prédécesseur en mythe pour se mettre dans sa lignée.Cette technique participe à la mise en place du culte de la personnalité du dirigeant du régime, puisqu'il est alors présenté comme un héros, sauvant la population d'une terrible situation. Staline incarne aussi l'avenir avec les constructions industrielles. Finalement Lénine paraît déjà bien ancien avec ses canons.


N'oublions pas la présence du peuple russe qui soutien son dirigeant et légitime sa prsie de pouvoir.

 

Excellente analyse ICI

 

 

 

 

 

 

Quelques autres affiches...


affiche41grand.jpgLénine, tableau de Serovhttp://perso.wanadoo.fr/histoire-militaire/cartes/affiche34grand.jpg

pionniers.jpgstaline2.jpg barragestal.jpg

14.jpg15.jpgdefile.jpg


 

  http://www.communisme-bolchevisme.net/images/urss_soviet_poster_79.jpgEndoctrinement de la jeunesse dans les écoles et les organisations (les Octobriens (jeunes de 8 à 10 ans), les Pionniers (de 10 à 14-15 ans) et les Komsomols (de 14 à 25 ans)).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

place.jpg

Manifestations « spontanées » , la Grande parade de la jeunesse soviétique sur la place rouge à Moscou en 1935. et  la parade des « pionniers » en 1930, les défilés sur la Place Rouge à Moscou le 1er mai et le 7 novembre... 

 

 

  • Statistiques de productions de céréales truquées durant la famine des années 1930.
  • Les retouches des photographies (éliminations de Léon Trotski, Khalatov, Kamenev...), ainsi que des falsifications de faits dans les encyclopédies, les publications ou les manuels scolaires. L'histoire était fréquemment réécrite, les événements du passé modifiés de telle sorte que les actions des autorités soviétiques soient toujours dépeintes positivement.


L'art

  La peinture officielle du réalisme soviétique avec Plastov, Romas, Toidze, Guerassimov ou Boris Vladimirski. Gravures d'affiches de l'entre-deux-guerres des années 1930 avec des artistes tels que V. Deni, A. Deineka, G. Kluktis, N. Vatolina ou après guerre avec Kukryniksy.

 

http://www.almanart.com/IMG/Image/permanentes/rouge_russie_propagande-communiste_1920.jpg

El Lissitzky, Battez les Blancs avec le triangle rouge, lithographie de 1920

 

Lazar Lissitzky (en russe : Лазарь Маркович Лисицкий, Lazar Markovicth Lissitski), dit El Lissitzky (Эль Лисицкий), né à Pochinok (une petite communauté juive, shtetl, à 50 km de Smolensk) le 23 novembre 1890 et mort à Moscou le 30 décembre 1941 est un peintre d'avant-garde russe, également designer, photographe (travaillant notamment sur les photogrammes), typographe, et architecte.

Figure de proue de avant-garde russe, il dessine alors le premier drapeau soviétique et collabore à la décoration des rues de Moscou. 

L'avant-garde russe atteignit son apogée dans la période comprise entre la révolution russe de 1917 et 1932 quand les idées d'avant-garde se retrouvèrent en désaccord avec l'émergence du courant réaliste socialiste promut par l'État.

 

 

Le cinéma

 Utilisation de la presse, de la radio et de la télévision.

Le cinéma, en influençant les films du cinéaste Sergueï Eisenstein : Octobre, qui relate les événements d'octobre 1917, dont le scénario fut modifié sur ordre de Staline, ou encore La Chute de Berlin de Mikheïl Tchiaourelli dans lequel Staline est présenté comme le vainqueur génial de la Seconde Guerre mondiale.

 

Dans ses premiers films, il n'utilise pas d'acteurs professionnels. Ses récits évitent les personnages individuels pour se concentrer sur des questions sociales notamment les conflits de classe. Les personnages sont stéréotypés Eisenstein est loyal envers les idéaux du communisme prônés par Joseph Staline. Ce dernier comprend très bien le pouvoir des films en tant qu'outils de propagande, et il considère Eisenstein comme une figure controversée. La popularité et l'influence d'Eisenstein fluctuent en fonction du succès de ses films. En 1925, il tourne le Cuirassé Potemkine.

 

 

Les poèmes

Les éloges panégyriques de Rashimov dans la presse (Gazette rouge de Léningrad, Pravda...)  

 

 

"Ô, Grand Staline"

Ô Grand Staline, Ô chef des peuples;
Toi qui fais naître l'homme
Toi qui féconde la terre
Toi qui rajeunis les siècles
Toi qui fais fleurir le printemps
Toi qui fais vibrer les cordes musicales
Tu es la fleur de mon printemps
Un soleil reflété par des millions de cœurs humains.

Rashimov, poème publié dans la Pravda, 28 aôut 1936.

 

Un poème d'Eluard en 1950

 

 

Les héros

 

 

YOURI GAGARINE:


http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/img/gagarine-130407b.jpg

Youri Gagarine est né à Klouchino, près de Gjatsk dans l'oblast de Smolensk. La ville de Gjatsk fut renommée Gagarine en son honneur en 1968. Toute la famille Gagarine vécut sous l'occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.Gagarine mesurait environ 1 mètre 58, ce fut un avantage pour entrer dans le petit cockpit du Vostok.

220px-Gagarin_observes_air_parade_Air_Ba
magnify-clip.png
Gagarine en 1962

En février 1960 Youri Gagarine est sélectionné parmi 200 pilotes avec dix-neuf autres cosmonautes pour le programme spatial soviétique. 

Il reçoit comme ses congénères un entrainement physique, effectue des sauts en parachute, s'entraine sur un simulateur de la capsule Vostok, passe en centrifugeuse et reçoit une formation de base sur le fonctionnement des fusées et des vaisseaux spatiaux. A l'issue des examens trois pilotes sont sélectionnés : Gagarine ,Guerman Titov et Grigori Nelioubov. Déjà à ce stade Gagarine est donné par tous ceux qui le côtoient comme favori et est remarqué par Sergueï Korolev le responsable du programme spatial habité soviétique. Il est doué en mathématiques, attentif à son entourage, persévérant, a une mémoire hors du commun, intellectuellement mûr, etc... Son origine sociale modeste ne fait que conforter toutes ces qualités. Titov est plus cultivé et beaucoup plus expansif que Gagarine mais a un caractère rebelle. Le troisième sélectionné Grigori Nelioubov est sans doute le plus doué sur le plan technique mais est considéré comme trop rebelle par les sélectionneurs les plus conservateurs. Il ne volera jamais et après avoir été licencié à la suite d'un problème d'alcool, il se suicidera en 1966

Le vol Vostok 1 

Le 12 avril 1961, Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace dans la capsule Vostok 3KA-2 (Vostok 1). Il décolle du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) à 9 h 07 (heure de Moscou ; 6 heures 07 GMT) puis effectue une révolution d'1 h 48 min autour de la Terre, à une moyenne de 250 kilomètres d'altitude. Le début de la rentrée atmosphérique ne se passe pas bien car le module de service ne parvient pas se séparer du module de rentrée comme prévu et Gagarine est secoué dans tous les sens. Finalement la séparation intervient lorsque la pression aérodynamique s'accentue 10 minutes après son déclenchement. À quelques kilomètres du sol, en application d'une procédure commune à tous les vaisseaux Vostok, il s'éjecte de sa capsule et effectue le reste de sa descente en parachute. Il se pose vers 10 h 55 (heure de Moscou; 7 heures 55 GMT) près de Saratov (ville sur la Volga à environ 700 km au sud-est de Moscou).

Pour ne pas diminuer l'exploit les autorités soviétiques prétendent à l'époque que Gagarine est revenu au sol dans la capsule. Le déroulement réel sera connu à la fin des années 1990 avec la libéralisation du régime russe.

Il entame à la suite de son vol une tournée autour du monde durant laquelle sa présence est utilisée à des fins hautement politiques. Interrogé par les journalistes ses réponses sont souvent évasives car les dirigeants soviétiques ont donné comme consigne de révéler le moins d'informations possibles sur le programme spatial soviétique .

La gloire que tire Garagine de ce vol, le transforme : il se met à boire et à courir les jupons (il était marié). Durant un des épisodes de ses frasques il se blesse sérieusement à la tête en se jetant du premier étage d'un immeuble pour échapper à sa femme sur le point de le surprendre en galante compagnie. Après son vol, Gagarine devient directeur de l'entraînement pour la Cité des étoiles et amorce une reconversion en tant que pilote de chasse. Le 27 mars 1968, son instructeur Vladimir Seriogine  et lui meurent à bord d'un MiG-15 UTI lors d'une mission de routine.

 

À ce jour, les circonstances de la mort de Gagarine ne sont pas totalement élucidées. Cependant, la version officielle est la suivante :

« Le MiG-15 UTI à bord duquel se trouvaient Youri Gagarine et son instructeur Vladimir Sergeïevitch Serioguine (né le 7 juillet 1922, Héros de l'Union soviétique) s'écrasa le 27 mars 1968 à 10 h 31 à proximité du village de Novossiolovo à 18 km de la ville de Kirjatch dans l'oblast de Vladimir. Cet accident se produisit dans de mauvaises conditions de visibilité, la limite des nuages se trouvant à 300 mètres du sol. L'appareil procédait à une vrille et il ne manqua que quelques secondes aux pilotes pour le redresser. »

La propagande soviétique déclara que Gagarine ne s'est pas éjecté de peur de voir son MIG-15 s'écraser sur une école. Cette information se révéla rapidement entièrement fausse, la théorie de l'erreur de pilotage et de l'impossibilité technique d'éjection furent privilégiées.

Un témoin, Valentin Sourkov, affirma pour sa part que le ciel était clair et que l'avion était tombé comme si les pilotes n'avaient pu le redresser. Il précise qu'il aurait été retrouvé dans les environs du village de Riazantsy et de la ville de Kroutets. Gagarine et Serioguine ont été tous les deux inhumés dans le mur du Kremlin.

 

 

 

Valentina Vladimirovna Terechkova

http://www.lessignets.com/signetsdiane/calendrier/images/juin/16/Tereshkova2.jpg

 

Valentina Vladimirovna Terechkova (en russe : Валентина Владимировна Терешкова), née le 6 mars 1937  est la première femme cosmonaute de l'histoire, grâce à son vol du 16 juin au 19 juin 1963. Valentina Terechkova reste à ce jour la seule femme à avoir effectué un voyage en solitaire dans l'espace et la plus jeune cosmonaute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Alekseï Grigorievitch STAKHANOV

 

 


220px-Stakhanov.JPG
magnify-clip.png
Le mineur soviétique Alekseï Stakhanov en 1935.

 

 

Alekseï Grigorievitch Stakhanov (en russe : Алексей Григорьевич Стаханов ; 1905-1977) est un célèbre mineur soviétique.

Lors d'un concours organisé par le Komsomol, ce mineur du Donbass aurait accompli quatorze fois la norme d'extraction du charbon, le 31 août 1935 : 102 tonnes en 6 heures de travail. La norme était de 7 tonnes. La propagande soviétique en a fait par la suite un exemple pour tous les ouvriers de l'URSS. Cette promotion du sacrifice personnel et de l'émulation entre travailleurs pour le bien du Parti a reçu le nom de stakhanovisme.

Carrière

En 1927, il débuta un travail à la mine de « Tsentralnaïa-Irmino », dans la ville de Kadievka (Donbass). En 1933, Stakhanov fut affecté aux perforateurs. En août 1935, il fut rapporté qu'il avait ramené 102 tonnes de charbon, un record, en 5 heures 45 minutes de travail, soit 14 fois son quota. Le 9 septembre, Stakhanov fit à nouveau parler de lui, avec un record de 227 tonnes. Son exemple fut publié dans les journaux et affiches, comme modèle à suivre pour les autres, il apparut même sur la couverture du Time Magazine. Cependant, la véracité de ces records est contestée : Stakhanov aurait eu au moins deux collègues pour l'aider durant ses records.

Entre 1936 et 1941, Stakhanov étudia à l'Académie industrielle de Moscou. Entre 1941 et 1942, il fut directeur de la mine n° 31 de Karaganda. Entre 1943 et 1957, Stakhanov travailla au ministère de l'Industrie du charbon de l'Union soviétique. Entre 1957 et 1959, il fut nommé député du fiducie Chistiakovantratsit, à la suite de quoi il devint ingénieur-chef assistant de la gestion de la mine n°2/43 de la fiducie Torezantratsit jusqu'à sa retraite, en 1974.

Stakhanov fut député du premier Soviet suprême. Il reçut deux Ordres de Lénine, un Ordre du Drapeau rouge et de nombreuses médailles. Le dernier dimanche d'août fut déclaré « Journée du mineur de charbon », vraisemblablement en son honneur.

En 1978, la ville de Kadievka, où il avait accompli ses exploits, fut rebaptisée Stakhanov.

 

 

Les sportifs

 

On parle de dopage d'état. L'URSS en était le symbole. Pour damner le pion à son ennemi juré, les Soviétiques chargeaient leurs athlètes : anabolisants et stimulants étaient monnaie courante. L'image de la nageuse d'Europe de l'Est est restée dans les mémoires. Bon nombre des ces sportives féminines ont connu de graves problèmes de santé dont celui de la stérilité. En effet, l'usage de stéroïdes, essentiellement de la testostérone, altérait le fonctionnement ovarien.


KorneliaEnder3.jpg
Kornelia Ender

1976 : Les J.O. de Montréal sont ternis par des soupçons de dopage dans l'équipe de l'Allemagne de l'Est (RDA). La nageuse Kornelia Ender rafle quatre médailles d'or. Cette athlète, comme nombre de ses compatriotes, a une musculature surhumaine. Sur le moment, les contrôles antidopage ne détectent rien. Mais on apprendra, quinze ans plus tard, que 10 000 sportifs est-allemands ont été dopés à leur insu pour faire de la propagande : les dirigeants communistes de l'ex-RDA voulaient montrer que leur pays était supérieur à l'autre Allemagne, celle de l'Ouest, l'ex-RFA.

n540284309_1142156_6836.jpg
Avant et aprés.

 

HEIDI KRIEGER, né en 1966 à Berlin, championne de lancé de poids.
Ses entraineurs l'avaient gavé d'hormones masculine...petit à petit, son corps et son esprit se sont transformés en hommes...

Aujourd'hui, elle (il) s'appelle Andreas Krieger, et est marié a une ancienne nageuse.

 

 

http://fr.academic.ru/pictures/frwiki/79/Olympic_boycotts_1976_1980_1984.PNG

Sur 631 médailles distribuées, l'URSS, sur son sol, en remporte 195 (dont 80 en or) devant l'Allemagne de l'Est (126 médailles dont 47 d'or). Ces deux pays récoltent ainsi plus de la moitié des titres olympiques.

 

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Flag of the Soviet Union 1955.svg Union soviétique 80 69 46 195
2 Flag of East Germany.svg Allemagne de l'Est 47 37 42 126
3 Flag of Bulgaria (1971-1990).svg Bulgarie 8 16 17 41
4 Flag of Cuba.svg Cuba 8 7 5 20
5 Olympic flag.svg Italie 8 3 4 15
6 Flag of Hungary (1957-1989).svg Hongrie 7 10 15 32
7 Flag of Romania (1965-1989).svg Roumanie 6 6 13 25
8 Olympic flag.svg France 6 5 3 14
9 Olympic flag.svg Grande-Bretagne 5 7 9 21
10 Flag of Poland.svg Pologne 3 14 15 32
11 Flag of Sweden.svg Suède 3 3 6 12
12 Flag of Finland.svg Finlande 3 1 4 8
13 Flag of Czechoslovakia.svg Tchécoslovaquie 2 3 9 14
14 Flag of SFR Yugoslavia.svg Yougoslavie 2 3 4 9
15 Olympic flag.svg Australie 2 2 5 9
16 Olympic flag.svg Danemark 2 1 2 5
17 Flag of Brazil (1968-1992).svg Brésil 2 0 2 4
17 Flag of Ethiopia (1975-1987, 1991-1996).svg Éthiopie 2 0 2 4
19 Olympic flag.svg Suisse 2 0 0 2
20 Olympic flag.svg Espagne 1 3 2 6
21 Flag of Austria.svg Autriche 1 2 1 4
22 Flag of Greece.svg Grèce 1 0 2 3
23 Olympic flag.svg Belgique 1 0 0 1
23 Flag of India.svg Inde 1 0 0 1
23 Flag of Zimbabwe.svg Zimbabwe 1 0 0 1
26 Flag of North Korea.svg Corée du Nord 0 3 2 5
27 Flag of the People's Republic of Mongolia (1949-1992).svg Mongolie 0 2 2 4
28 Flag of Tanzania.svg Tanzanie 0 2 0 2
29 Flag of Mexico.svg Mexique 0 1 3 4
30 Olympic flag.svg Pays-Bas 0 1 2 3
31 Olympic flag.svg Irlande 0 1 1 2
32 Flag of Uganda.svg Ouganda 0 1 0 1
32 Flag of Venezuela 1930-2006.svg Venezuela 0 1 0 1
34 Flag of Jamaica.svg Jamaïque 0 0 3 3
35 Flag of Guyana.svg Guyana 0 0 1 1
35 Flag of Lebanon.svg Liban 0 0 1 1
Total 204 204 223 631

 

Poursuite en justice des entraineurs est-Allemands

 

Merci à Rouge et Rouge pour son lien ;)

Partager cet article

commentaires

Fred Orain 07/03/2012 14:19


Il y a eu 2 périodes importantes. Le Jdanovisme artistique et l'après 1953 (la mort de Staline)


Va voir là:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Jdanovisme_artistique

melanie volpert 07/03/2012 14:13


Bonjour, je réalise un tpe (c'est un exposé) sur l'urss et je n'arrive pas a trouver d'infos sur l'organisation de la propagande sovietique qui en avait la charge ? comment les artistes étaient
encadrés ? pouvez vous m'aider ?


merci d'avance ! 

Orain Frédéric 04/10/2010 21:14



Vrai ! Il y a tant à dire sur cette période...



Pascal K 04/10/2010 21:03



N'oublions pas les femmes : Valentina Terechkova, cosmonaute "héros de l'Union soviétique", la première femme qui a effectué un vol dans l'espace en 1963... vol qui ne fut qu'un outil de
propagande pour le régime soviétique.



Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter