26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 07:48

Supermarcket Lady, renommée ensuite Lady's Marcket ou encore Supermarket Shopper

Supermarcket Shopper est une œuvre de Duane Hanson (1925-1996) créée en 1969, présentée au public en 1970. Elle est  exposée au Musée d'Art Contemporain Ludwig-Forum d'Aix-la-Chapelle. 

 

Auteur

Duane Hanson, est né en 1925 et mort en 1996, c’est un sculpteur américain. Son oeuvre appartient au courant de l'hyperréalisme.

Entre 1946 et 1951 il obtient plusieurs diplômes en beaux-arts, le dernier dans l’État américain du Michigan. Hanson part ensuite enseigner les beaux-arts en Allemagne, notamment à Munich, avant de retourner aux USA, toujours comme enseignant.

 

Composition de l'oeuvre

 

Sculpture en résine de polyester et fibre de verre et réalisé à partir de modèle vivant. La structure a été moulée directement sur le corps du modèle avec des bandes de silicones dans lesquelles il coule de la résine de polyester, elle permet des reproductions détaillées. Les matériaux utilisés pour cette œuvre d'environ 166 cm sur 70 cm, sont très différents : métal, papier et plastique, fer et de vrais vêtements. 

La Supermarket Lady est peinte avec de la peinture acrylique, tous les petit détails sont représentés (exemple: les veines). Il ajoute de vrais cheveux et des yeux de verre. La structure est grandeur nature. Il y a une volonté permanente de justesse de réalisme par rapport à  la personne représentée, Hanson réussit à parfaire l’illusion de réalité, c'est de l'hyperréalisme.

 

 

 

Description

Comme Rodin, il cherche l'essentiel directement observable au quotidien et naturel. Cette œuvre est représentée en grandeur nature. Elle représente une femme américaine qui consomme beaucoup remplissant son caddie au point de le faire déborder. Les supermarchés aux Etats-Unis sont parfois ouverts 24h/24h. Il n'est donc pas improbable de croiser une ménagère portant des bigoudis et des chaussons et poussant un caddie (ce qui étonnerait en Europe).

Cette femme est forte. Elle fume son caddie qui est rempli de nourriture (produits issus de l'industrie agroalimentaire). Elle est en surpoids, la cigarette à la bouche, les bigoudis sur la tête, son collant est filé et ses vêtements sont dépareillés. Elle a des boutons et même des bleus qui peuvent laisser penser qu’il s’agit d’une femme battue.

 

Elle est installée dans l’espace réel du musée, sans socle de présentation : elle est en contact direct avecpublic le  (comme toutes les œuvres de Duane Hanson) pour interpeller le spectateur.

 

 

Interprétation

Cette "supermarket lady" illustre la société américaine des années 60. Avec l'apparition du supermarché, la ménagère achète tout au même endroit et le caddie a remplacé le panier. Il est aussi possible d'envisager le rôle de l'automobile qui permet de tout transporter. Cette œuvre traduit les symboles de la société de consommation en 1970. On note cette ménagère américaine issue de la petite Amérique qui a le regard vide, elle achète pour noyer le complexe de la pauvreté. Je consomme pour exister. Je marque ma réussite par mon achat (marqueur social) même si cela se fait au détriment de mon bonheur et de ma santé.  C'est un regard critique sur la société de consommation et sur l'American Way Of Life (mode de vie américain). Cette femme qui veut se mettre en valeur (elle fait l'effort de faire des bigoudis pour se rendre plus belle) se met en danger (surpoids) pour noyer son désespoir par de la surconsommation (le caddie déborde de produit qui sont mauvais pour elle).

 

Il traite ses « sujets » avec tact, compassion et sympathie en mettant en évidence leur fragilité, leur résignation et, souvent, leur désespoir.   Il veut transporter des scènes de la vie quotidienne banale ou provocante au musée pour les y immortaliser. Une de ses œuvres majeures montre un policier blanc tabassant un Afro-Américain après l’assassinat de Martin Luther King. Duane Hanson persiste avec thèmes aussi épineux que la guerre du Vietnam, les femmes battues et les sans domicile fixe.

 

 

Duane Hanson

Duane Hanson




 

 

"Le peuple, les ouvriers, les personnes âgées, tous ces gens que je vois avec de la sympathie et de l'affection. Ce sont ces gens qui se sont battus avec les affres de la vie et qui laissent apparaître la frustration et le dur labeur. Il s'agit de l'activité humaine, la vérité et nous en arrivons tous là." Duane Hanson

 

 

Courant artistique

Duane Hanson s'est fait remarquer  en pratiquant un réalisme extrême qu'on a nommé Hyperréalisme. Il décide en effet de travailler de façon réaliste et d'exprimer ses préoccupations sociales. Séduit par les travaux de Georges Segal, qui réalise des œuvres en plâtre moulées d'après des modèles vivants (« lifecasting »).  Il ne veut pas  d'une interprétation subjective à ses œuvres. Les créations d'hyper-réalistes comme Richard Estes attirent Hanson. Le sculpteur y retrouve une approche critique des évènements sociaux, son désir étant de rendre plus attentif le public aux travers de la société.

On le rapproche du courant du photoréalisme et du pop-art. Dans les années 1960, aux États-Unis, le contexte politique et social est très agité. Les artistes du pop art mettent en question les fausses promesses du rêve américain.

Campbell Soup (1962), Andy Wahrol

 

 

Accueil du public

Malgré l’image peu flatteuse que ses œuvres renvoient de la classe moyenne américaine, elles sont accueillies favorablement par les amateurs d’art. Des scènes comme Bowery Relicts (1969), Florida Shopper (1973) ou encore Cleaning Lady (1972) suscitent pourtant des sentiments de consternation, voire de dégoût.

Ses œuvres sont d’abord exposées à New York et en Allemagne. Dans les années 1980, elles font l’objet d’expositions tournantes dans les musées américains. En 1983, la Floride nomme Hanson « ambassadeur d’art » et son œuvre est internationalement reconnue. Ces sculptures laissent place ne serait-ce qu'un instant aux vaincus et aux exclus, à tous ceux qui font l'Histoire de leurs petites histoires sans importance. Cela explique sans doute leur succès auprès des classes populaires. Comme quoi Art Contemporain et succès public peuvent aller ensemble.

 

 

 

 


 

 

Pour aller plus loin


Notions à connaître :

L’hyperréalisme / Le pop art / Ron Mueck / Linnea Strid / Chuck Close / Richard Estes / Malcolm Morley / Carole A. Feuerman

 

Sources internet:

- F.Hojlo

- Page wikipedia Duane Hanson

- Mme Domergue, Professeur d'Arts Plastiques au Collège de Courson

- Des yeux pour voir

- Artblog

- Designboom

Documents joints fait par M. F.Hojlo

Fiche élève 1

20 janvier 2011
Document : PDF
247.3 ko

Fiche élève 2

20 janvier 2011
Document : PDF
299.5 ko

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter