20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 21:57

 

 

L'interview de la rectrice parue dans nos colonnes, vendredi, a suscité la colère de nombreux enseignants. Michel Couty, de l'Unsa, réagit.

Michel Couty.                                             Michel Couty. - (dr)

 

La nouvelle rectrice d'académie, Marie Reynier, n'y avait pas été avec le dos de la cuillère dans notre édition de vendredi. Ses propos ont suscité la colère du secrétaire départemental adjoint de l'Unsa, Michel Couty.


Quel est votre sentiment sur les déclarations de la rectrice ?

« Alors que les enseignants attendent du soutien de leur recteur, ce sont des propos injurieux qui leur sont servis. Le recteur devrait savoir que les enseignants ne l'ont pas attendue pour innover, s'adapter aux publics scolaires et faire le maximum pour la réussite de leurs élèves. Le recteur devrait se rappeler que ces dernières années, ce sont des milliers de postes d'enseignants qui ont été supprimés, augmentant le nombre d'élèves par classe dans les écoles et les établissements, supprimant les sections d'enseignement professionnel au grand regret de la Région avec laquelle elle prétend travailler. Le recteur devrait aussi savoir que la part importante tenue par l'apprentissage, notamment dans ce département, est un boulet qui empêche de tirer les jeunes vers le haut, c'est-à-dire vers les classes de lycées et de lycées professionnels. » 
 

 

Les statistiques sur les enfants issus de l'immigration ?

« Les recteurs sont nommés en Conseil des ministres. Est-ce une raison pour notre recteur de reprendre les propos du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, sur les résultats scolaires des enfants issus de l'immigration qui feraient baisser la moyenne des résultats ? Ce qu'il faut développer, c'est la scolarisation en maternelle, ce sont des moyens et des aides éducatives et pédagogiques pour les écoles et les collèges, des sections diversifiées en enseignement professionnel, une adaptation du lycée pour ceux qui auront des difficultés à franchir le cap. C'est justement le contraire que font les amis politiques du recteur d'Orléans-Tours. » 
 

Les propos de Mme Reynier sur l'enseignement privé ?

« Ainsi, les parents d'élèves des écoles privées s'organiseraient '' quand il y a une grève dans une cantine privée '' ? Est-ce tout ce que le recteur a trouvé comme vertu à l'école privée - où les grèves de cantine sont, vous le savez, nombreuses ! - elle qui vient d'être nommée par un gouvernement qui favorise outrageusement cette école ? » 
Le mot de la fin ?

« Nous attendons d'un recteur un peu de hauteur de vue et autre chose que ces clichés et ces propos dévalorisants pour les enseignants et pour les élèves dont elle a la charge dans un pays où l'École publique continue de promouvoir le respect de l'autre, l'humanité et la clairvoyance. Ses propos manquaient singulièrement de tout cela. »

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter