6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 11:21

programme: “guerre, démocratie, totalitarisme (17 à 21 heures)”

La crise des années 1930

(6 à 7 heures)

 

Pour télécharger le cours en version Notebook pour TBI , cliquez sur l'image


 

Problématique: Comment deux grands pays d’Europe occidentale de régime démocratique réagissent-ils aux crises des années trente  ?

 

PARTIE I:  La France, la démocratie contestée (2 heures)

 

A: La France en crise



1: Aspects:

- La chute de la production (pb d’investissements)

- Pb d’exportations

 

2: Conséquences:

- Hausse du chômage


la queue à la soupe populaire dans les années 30. (cliché Keystone)

 

- Hausse de la xénophobie (peur de l'étranger) vis à vis des immigrés, mais aussi de l'antisémitisme (haine des juifs). Hausse de l'extrême droite (les ligues fascistes).


les "camelots du roi", activistes de la ligue royaliste "Action française" cannes plombées à la main. février 1934
(cliché Snark International)




les Francistes le 11 novembre 1934 (cliché Keystone)
fondés en 1933 par Marcel Bucard, cette ligue d'une dizaine de milliers d'adhérents s'inspire du fascisme italien. Les Francistes sont vêtus de chemises bleues, saluant le bras tendu à l'hitlérienne. Financé par Mussolini , son chef, Bucard , voudrait jouer en France un rôle identique à celui du
Duce en Italie

- Réaction contre le travail des femmes: La hausse du chômage donne envie aux hommes de faire en sorte que les femmes reviennent à la maison (les progrès du travail féminin  liés à la première guerre mondiale sont donc oubliés)

 

3: Réactions:

- Déflation (10% en 1935)

- Hausse du protectionnisme

- Instabilité politique

 

B: Le front populaire

1: causes

- Antiparlementarisme, lié notamment aux scandales politiques (affaire Stavisky, corruption)

- Hausse de l’extrême gauche (PC) et de l’extrême droite (ligues). Les partis de gouvernements sont décrédibilisés.

- Emeutes anti gouvernementales. l'extrême droite organise des manifestations violentes comme celles du  6 février 1934

 

une du populaire du 7 février 1934


 

2: création


La création du front populaire se fait plus contre la naissance du fascisme que pour un projet commun. Il rassemble le PC, la SFIO (section Française de l'Internationale Ouvrière) et les radicaux sous le slogan “Pain, paix, liberté”











 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 mai 1936: Discours de Blum, il définit le programme du Front populaire.

 

 

 

3: Effets

En Avril-mai 1936, c’est la victoire du Front Populaire.


Le 4 juin, c'est la prise de pouvoir:

 

Une vidéo (courte) à voir !

 

 

Le gouvernement de Blum (qui comporte 3 femmes !). et de nombreuses personnalités.

Aussitôt de grands mouvements de grève mettent la pression sur le gouvernement pour faire des réformes en la favoir des ouvriers.

 

Les grèves joyeuses


Cette pression aboutie aux accords de Matignon en juin 1936.

document :  Les accords Matignon

Les délégués de la Confédération générale de la production française et de la Confédération générale du travail se sont réunis sous la présidence de M. le président du Conseil et ont conclu 1’accord ci-après. (…) Art. 1er - La délégation patronale admet 1’établissement immédiat de contrats collectifs de travail. (…) Art. 2 - L’observation des lois s’imposant à tous les citoyens, les employeurs reconnaissent la liberté d’opinion, ainsi que le droit pour tous les travailleurs d’adhérer librement et d’appartenir à un syndicat professionnel. Les employeurs s’engagent à ne pas prendre en considération le fait d’appartenir ou de ne pas appartenir à un syndicat pour arrêter leurs décisions en ce qui concerne 1’embauche, (…) Les mesures de discipline ou de congédiement. Art. 4 - Les salaires seront rajustés selon une échelle décroissante commençant à 15 % pour les salaires les moins élevés pour arriver à 7 % pour les salaires les plus élevés. Art. 5 - Dans chaque établissement de plus de dix ouvriers, il sera institué deux ou plusieurs délégués ouvriers selon 1’importance de 1’établissement. Art. 6 - La délégation patronale s’engage à ce que ne soit prise aucune sanction pour fait de grève. Accords Matignon, 7 juin 1936 (extraits).


- Création des premiers congés payés

 

Actualités de juin 1936

 

Certaines caricatures violentes s'opposent à ces premiers congés payés.

- Nationalisations

Le Front Populaire nationalise quelques usines d'armement (11 août 1936) et les Chemins de fer en créant la SNCF (31 août 1937). Le secteur de la construction aérienne est également partiellement nationalisé et décentralisé à Toulouse (1937). Á noter que le programme de nationalisations du Front Populaire était beaucoup plus important que celui effectivement réalisé. La Banque de France n'est pas nationalisée. Les freins à ces nationalisations sont de trois types. D'abord, la résistance patronale. Mis à part les sociétés très déficitaires comme celles des chemins de fer, les patrons sont très hostiles à ces nationalisations. 

- 40 heures de travail par semaine: Elle aussi entraine des débats houleux


- Ecole obligatoire jusqu’à 14 ans. La réforme fut portée par Jean Zay. un homme qui a connu un destin étonnant (voir ici)

 

C: La fin du front populaire

 

1. Dès la victoire du Front populaire, les passions se déchaînent. L’extrême droite multiplie les injures antisémites contre Blum et organise des campagnes de calomnies .

Document  La haine du Front populaire

Du fait de la République, régime de 1’étranger, nous subissons actuellement trois invasions, la russe, 1’allemande et notamment la juive allemande,l’espagnole. La crapule de ces trois nations s’infiltre et s’installe chez nous. Elle y pille, elle y corrompt et elle y assassine. Ce mouvement immonde annonce la guerre. La domination du juif Léon Blum, totalement étranger à nos mœurs, coutumes et façons de comprendre et de ressentir, multiplie actuellement le péril par dix. Léon Daudet, article du journal L’Action fran¢aise, octobre 1936.


2. Les partis du Front populaire se divisent face à la guerre civile espagnole : contre l’avis des communistes, Léon Blum choisit la non-intervention par crainte d’un conflit européen. Cependant, conscient du danger que les dictatures font peser sur la démocratie, il fait voter une loi augmentant le budget militaire (20 milliards en 1933, 85 en 1939).

3. La situation économique se dégrade : la production industrielle baisse et le chômage ne disparaît pas, alors que l’augmentation des prix réduit à néant la hausse des salaires. Face à l’hostilité du patronat, Léon Blum annonce, en 1937, une « pause » des réformes qui ne ramène pas la confiance : c’est pourquoi il démissionne.

4. En 1938, un gouvernement plus modéré se met en place, sous la direction du radical Daladier, dont la volonté est de « remettre la France au travail ».

Document  « La semaine des deux dimanches »

Si la France veut gagner la partie, il faut que notre production s’élève de 30 à 40 %. (… ) Il faut donc que la durée du travail puisse être allongée. J’ai une question à vous poser : « Croyez-vous que dans J’Europe d’aujourd’hui, la France puisse à la fois maintenir son train de vie, dépenser 25 milliards d’armements et se reposer deux jours par semaine ? » Je vous entends me dire « non ». Alors ? Je vous annonce qu’en France la semaine des deux dimanches a cessé d’exister. Allocution radiodiffusée de Paul Reynaud, membre du gouvernement Daladier, 12 novembre 1938.

Conclusion

A l’aube de la deuxième guerre mondiale, la France est en état de faiblesse mais à préservé sa démocratie.

 

A voir: Faubourg 36, sortie le 24 septembre

Voici la bande annonce

 

 

 

Un auteur important de l'époque: Jean Renoir

 

http://francois.henry1.free.fr/images/renoir/renoir1.jpg

La Grande Illusion est un film français de Jean Renoir sorti en 1937. Ce film, considéré comme un chef d'œuvre du cinéma français mais également mondial, présente une philosophie pacifiste et humaniste à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Il défend l'idée que le nationalisme et l'antisémitisme sont une profonde erreur qui divise les peuples et que seules les classes sociales séparent les hommes. Ce film fut interdit par le régime nazi en Allemagne, et en France de 1939 à 1945.

Un extrait de "La grande illusion", la bande annonce

 


Sa production est marquée par les idées du Front populaire :

Le Crime de Monsieur Lange(1935) "Les Bas-Fonds",La vie est à nous, (1936), La Marseillaise, (1937).  Avant la Seconde Guerre mondiale, Jean Renoir essaye, avec la Grande Illusion (1937), de promouvoir un message de paix. Dans La Bête humaine (1938), il s'efforce de mettre en scène les enjeux sociaux de l'époque. "Dans son chef-d'œuvre, La Règle du jeu (1939), il prévoit l'effondrement des valeurs humanistes et brosse un tableau sans complaisance des mœurs de la société française. Pratiquement forcé à l'exil, il part en Italie en 1940 pour tourner "La Tosca" avec Michel Simon.

 

- Autre cours possible: Exemple 1, Exemple 2, Exemple 3.

- Sujet type Brevet

- Sujet comparatif France et Allemagne

- Quizz

- Texte à trous

- Mots croisés

Partager cet article

commentaires

Orain Frédéric 29/06/2010 17:26



Réparé et completé ;)



M.Orain 29/06/2010 15:17



Je vais essayer de réparer ça... C'est pénible ces liens qui se cassent :(



Théo M. 28/06/2010 14:44



Plus aucune vidéo ne fonctionne...



Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter