28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 20:13
 
Thème 3 - La République française face aux enjeux du XXème siècle
(13-14h)

 

 

Question 3: La République face à la question coloniale
 
 
 
- Le partage colonial de l'Afrique à la fin du XIXème siècle
- L'Empire français au moment de l'exposition coloniale de 1931, réalités, représentations et contestations

 

Cours en travaux

Pour télécharger le logiciel Smart Notebook pour tableau blanc interactif (TBI),http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

Clé d'activation:
Me demander

 

Pour télécharger le cours en version TBI

http://my-ict.wikispaces.com/file/view/smart_notebook_icon.png/272636478/43x43/smart_notebook_icon.png

 

L'évolution des Empires coloniaux de 1492 à 2007

C’est en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l’espèce nègre est aussi intelligente que l’espèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point pour prouver l’existence chez eux de grandes facultés intellectuelles. Un fait incontestable et qui domine tous les autres, c’est qu’ils ont le cerveau plus rétréci, plus léger et moins volumineux que celui de l’espèce blanche, et comme dans toute la série animale, l’intelligence est en raison directe des dimensions du cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la supériorité de l’espèce blanche sur l’espèce noire. Mais cette supériorité intellectuelle, qui selon nous ne peut être mise en doute, donne-t-elle aux Blancs le droit de réduire en esclavage la race inférieure ? Non, mille fois non. Les nègres sont doués de parole, et par la parole nous pouvons nouer avec eux des relations intellectuelles et morales, nous pouvons essayer de les élever jusqu’à nous, certains d’y réussir dans une certaine limite. Du reste, un fait physiologique que nous ne devons jamais oublier, c’est que leur race est susceptible de se mêler à la nôtre, signe sensible et frappant de notre commune nature. Leur infériorité intellectuelle, loin de nous conférer le droit d’abuser de leur faiblesse, nous impose le devoir de les aider et de les protéger. 

Pierre Larousse, article « nègre », Grand dictionnaire universel, 1866-1876.

 

Les Empires coloniaux en 1914

Les Empires coloniaux en 1914

Les justifications

À un pays de haute civilisation comme la France les colonies sont indispensables ; d'abord pour des raisons économiques.

1. Situées sous des climats très différents du nôtre, les colonies nous fournissent des produits inconnus chez nous : des matières alimentaires comme le riz, le cacao, le café ou le thé ; des matières premières comme le caoutchouc ou le coton.

2. Tout pays industriel a besoin de débouchés pour ses produits fabriqués : or, comme la plupart des États européens ou américains frappent de droits élevés les marchandises françaises pour protéger les leurs, il nous faut des marchés où nous soyons les maîtres : ce sont nos colonies.

3. Ces colonies offrent à nos compatriotes les plus entreprenants des terres privilégiées à exploiter : ils peuvent, sous la protection des lois françaises, y faire fructifier leurs capitaux dans les cultures et les mines, ou y trouver eux-mêmes un travail rémunérateur.

4. Le souci de ces intérêts matériels a ses conséquences morales et patriotiques : pour que l'exploitation des colonies soit avantageuse, il faut qu'elle se fasse dans la paix et par l'association avec les indigènes ; et en effet la paix française a mis fin, dans d'immenses régions, aux horreurs de la guerre et de l'esclavage ; elle a permis aux indigènes de se multiplier et d'arriver à une existence infiniment plus heureuse qu'au temps de leur barbarie ; il nous reste à assurer leur affection en améliorant encore leur vie matérielle, notamment par l'introduction de la médecine, et en relevant leur vie morale par l'instruction ; en sorte que la colonisation, qui est déjà une bonne affaire, devient de plus en plus une grande œuvre d'humanité.

5. Enfin la France acquiert aussi une influence toujours grandissante dans le monde […] à cause de la stagnation de sa population, elle ne peut peupler que très lentement celles de nos colonies qui conviennent au blanc, comme l'Afrique du Nord, et c'est un grand malheur... au moins peut-elle créer peu à peu, par l'association avec les indigènes, de nouvelles Frances d'outre-mer qui répandront de plus en plus dans le monde sa langue, ses idées, sa civilisation.

 

P. Kaeppelin et M. Tessier, La géographie du Brevet élémentaire, éditions Hatier, 1929. 

Filmographie:


- La victoire en chantant  (JJ Annaud, 1976)
- le coup de Sirocco (Arcady, 1979)
- La guerre sans nom (Tavernier, 1991)
- Gandhi (Attenborough, 1983)

Diên Biên Phu de Pierre Schoendoerffer

 Vidéo : L'ennemi intime (documentaire de Patrick Rotman sur la guerre d'Algérie)

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • Le cartable de M.Orain (Lycée Villon Beaugency)
  • : Ce site est un cartable virtuel avec des cours, des exercices et leurs corrigés de collège et lycée. Vous y trouverez des corrigés de sujet de Brevet/Bacs et des articles traitant de l'actualité.
  • Contact

  • M. Orain

Provenance des visiteurs

 

Vous voulez aider ce site ?

Merci !

 

free counters

Locations of visitors to this page

 


compteur

  enseignement secondaire
compteur

Recherche

Fond sonore

Nombre de visiteurs en temps réel

Tweeter